Maladies causées par le lait

Est-ce que vous connaissez les maladies causées par le lait ?

Est-ce qu’on vous a déjà dit un jour que les maladies causées par le lait sont une réalité avec laquelle vous vivez, nous sommes censés croire qu’un régime alimentaire sans lait est dangereux, parce que nous allons consommer moins de vitamines et de minéraux. Si nous consommons pas assez de calcium, les os vont tout simplement se transformer en poussière et nous allons s’effondrer. C’est du moins ce que les industriels des produits laitiers veulent nous faire croire.

Intolérance au lactose

Le lait est un aliment nutritif, mais les gens ignorent complètement les maladies causées par le lait. Beaucoup ont une très faible tolérance pour le lait, en particulier ceux qui ne produisent pas beaucoup de lactase – l’enzyme digestif qui digère le sucre du lait, le lactose. Plus important encore, le lait vendu à l’épicerie, parce qu’il a été pasteurisé (traitement thermique), les enzymes contenus naturellement sont sensibles à la température donc détruits. Cela rend le lait acheté en magasin encore plus intolérable.

Les alternatives comme le lait de riz et le lait de soja sont encore pires. La recherche a montré que beaucoup de personnes dans pratiquement toutes les populations du monde sont intolérants au lactose (à l’exception de certains groupes qui peuvent retracer leurs racines aux populations d’élevage, il y a des milliers d’années).
Les maladies causées par le lait devraient au moins faire objet d’examens plus attentif aux  répercussions des produits laitiers sur la santé. La science a prouvé que tout ou partie de notre capacité à digérer le lactose et la caséine est perdu après 4 ans, qui est aussi l’âge que de nombreuses cultures à travers le monde arrêtent d’allaiter. Les allergologues signalent parfois, que beaucoup de gens ont une allergie ou une sensibilité aux produits laitiers et ne le savent pas.
19 symptômes, qui incluent douleurs gastro-intestinales, la diarrhée et les flatulences, se produisent parce que ces personnes ne possèdent pas les enzymes qui digèrent le lactose (sucre du lait). En outre, avec des symptômes indésirables, les buveurs de lait sont également exposés aux risques de développer d’autres maladies chroniques et affections.

Le lait est une protéine animale acidifiante

Comme tout autre aliment d’origine animale riche en protéines, le lait a une charge potentiel de déclencher une réaction biologique de protection pour neutraliser toutes les protéines acides dommageables avant qu’il n’atteigne les reins.
Le corps est conçu pour la survie, de sorte qu’il sacrifie la densité osseuse pour protéger les reins et le tractus urinaire, car ces derniers sont essentiels à la survie. Et la source de neutralisation d’acide est le plus facilement disponible dans les os. Ainsi, même si le lait contient du calcium, il finit par saper les os de ce minéral essentiel. Mais ce n’est pas tout.

Le lait vous fait perdre du calcium

Mais de nombreuses études scientifiques ont montré un assortiment d’effets néfastes sur la santé directement liés à la consommation de lait. Et

maladies causées par le lait
Copyright © Steven Depolo

le lien le plus surprenant avec les maladies causées par le lait, c’est que non seulement nous absorbons à peine le calcium dans le lait de vache (surtout si pasteurisé), mais il augmente en fait la perte de calcium des os. Quelle ironie !
Voilà comment cela se passe. Comme toutes les protéines animales, le lait acidifie le pH du corps, qui à son tour déclenche une correction biologique. Vous voyez, le calcium est un neutralisant d’acide excellent et le plus grand stockage de calcium dans le corps est… vous l’aurez deviné … dans les os. Ainsi, le même calcium dont nos os ont besoin pour rester fort, est utilisé pour neutraliser l’effet acidifiant du lait. Une fois que le calcium est retiré de l’os, il quitte le corps par l’intermédiaire de l’urine, de sorte que le résultat net est surprenant, il s’agit d’un déficit en calcium réel.
Sachant cela, vous comprendrez pourquoi les statistiques montrent que les pays ayant la plus faible consommation de produits laitiers ont aussi la plus faible incidence de fracture.

Le lait et l’ostéoporose

Le lait est vanté pour prévenir l’ostéoporose, mais la recherche clinique montre le contraire. Une étude sur la santé des infirmières et infirmiers de Harvard, qui a suivi plus de 75 000 femmes pendant 12 ans, n’a montré aucun effet protecteur de l’augmentation de la consommation de lait sur le risque de fracture. En fait, l’apport accru de calcium à partir de produits laitiers a été associée à un risque plus élevé de fracture. Une étude australienne a montré les mêmes résultats. En outre, d’autres études n’ont également trouvé aucun effet protecteur du calcium laitier sur l’os. Vous pouvez réduire votre risque d’ostéoporose en réduisant le sodium et l’apport en protéines animales dans l’alimentation et consommer de plus en plus de fruits et légumes,  faire du sport, assurez un apport adéquat en calcium provenant d’aliments végétaux, les légumes verts et les légumineuses ainsi que les céréales  et les jus de fruits naturels.
Selon Amy Lanou Ph.D, directeur de la nutrition pour le Comité de médecins pour une médecine responsable à Washington, DC, qui stipule que:
« Les pays ayant les taux les plus élevés d’ostéoporose sont ceux où les gens boivent plus de lait et introduisent plus de calcium dans leur alimentation. Le lien entre la consommation de calcium et la santé osseuse est en fait très faible, et le lien entre la consommation de produits laitiers et la santé des os est presque inexistant.  »
Une nouvelle étude publiée dans le British Medical Journal a constaté que les personnes qui consommaient les plus grandes quantités de calcium n’ont pas une réduction des fractures osseuses ou l’ostéoporose. En fait, ceux qui ont consommé le plus de calcium (plus de 1137 milligrammes par jour) avaient des taux plus élevés de fractures de la hanche et des taux similaires de l’ostéoporose, par rapport à ceux qui consommaient moins. Les chercheurs ont examiné plus de 60.000 femmes suédoises de plus de 19 ans et ont conclu aucun avantage significatif à la consommation de plus de 700 milligrammes de calcium par jour pour la santé des os.

Surpris ? Vous ne devriez pas l’être. Il y en a encore sur les maladies causées par le lait. Accrochez vous.

Maladies cardio-vasculaires

Les produits laitiers, y compris le fromage, la crème glacée, le lait, le beurre et yogourt fournissent d’importantes quantités de cholestérol et de graisses dans l’alimentation. Un régime riche en matières grasses et de gras saturés peuvent augmenter le risque de plusieurs maladies chroniques, parmi les maladies causées par le lait on a les maladies cardiovasculaires. Un régime faible en gras végétarien qui élimine les produits laitiers, en combinaison avec l’exercice physique, sans fumer et la gestion du stress, peuvent non seulement prévenir les maladies cardiaques, mais apporte beaucoup plus que ça. Les produits laitiers non gras sont disponibles, mais ils posent d’autres risques pour la santé comme indiqué.

Cancer

Le cancer figure parmi les maladies causées par le lait, comme le cancer de l’ovaire, du sein et de la prostate, qui ont été liés à la consommation de

maladies causées par le lait
Copyright © Emergency Brake

produits laitiers. Le lactose, sucre du lait se décompose dans l’organisme en un autre sucre, le galactose. À son tour, le galactose est ventilé par des enzymes. Selon une étude réalisée par Daniel Cramer, MD, et ses collègues de Harvard, lorsque la consommation de produits laitiers dépasse la capacité des enzymes pour décomposer le galactose, il peut s’accumuler dans le sang et peut affecter les ovaires d’une femme. Certaines femmes ont particulièrement un niveau faible de ces enzymes, et quand ils consomment des produits laitiers  régulièrement, leur risque de cancer de l’ovaire peut être le triple que celui des autres femmes.
Les cancers du sein et de la prostate ont également étaient liés à la consommation de produits laitiers, sans doute liées, au moins en partie, à l’augmentation d’un composé appelé facteur de croissance analogue à l’insuline (IGF-I).  IGF-I a été trouvé dans le lait de vache et il a été constaté que son niveau était plus élevé dans le sang des personnes consommant des produits laitiers régulièrement. Autres éléments nutritifs qui augmentent l’IGF-I sont également présents dans le lait de vache. Une étude récente a démontré que les hommes qui avaient les plus hauts niveaux de l’IGF-I ont plus de quatre fois le risque d’avoir un cancer de la prostate comparativement à ceux qui avaient des niveaux plus bas.

Diabète

Le diabète insulinodépendant (type I) est lié à la consommation de produits laitiers. Les études épidémiologiques de divers pays montrent une forte corrélation entre l’utilisation des produits laitiers et l’incidence du diabète insulinodépendant. Des chercheurs en 1992 ont trouvé qu’une protéine spécifique dans le lait déclenche une réaction auto-immune, ce qui est considéré comme responsable de la destruction des cellules produisant de l’insuline.

Toxicité de la vitamine D

maladies causées par le lait
Copyright © cichlidee1

La consommation de lait ne peut pas fournir une source constante et fiable de vitamine D dans l’alimentation. Les prélèvements de lait ont trouvé une variation significative dans la teneur en vitamine D, avec des prélèvements qui ont plus de 500 fois le niveau indiqué, tandis que d’autres n’avaient que peu ou pas du tout. Trop de vitamine D peut être toxique et peut entraîner un excès du taux de calcium dans le sang et l’urine ce qui augmente l’absorption de l’aluminium, et les dépôts de calcium dans les tissus.
L’industrie laitière a ajouté un supplément de vitamine D au lait, soi-disant pour protéger les gens contre le rachitisme. Le rachitisme est une maladie caractérisée par des os douloureux et déformés. Cette maladie est fréquente dans les endroits où il y a une exposition limitée à la lumière du soleil.
La vitamine D n’est en fait pas une vitamine, car le corps ne peut pas synthétiser tout ce dont il a besoin. La vitamine D est une hormone synthétisée par l’action du soleil sur les stérols végétaux qui se trouve dans notre peau. Nos niveaux de vitamine D dans  l’organisme ne sont que légèrement affectée par des sources alimentaires telles que le lait enrichi en vitamine D.
Parce que la vitamine D est liposoluble, cette hormone peut être stockée dans notre graisse  pendant de longues périodes. Par conséquent, l’exposition intermittente au soleil est suffisante… notre exigence minimale pour la lumière du soleil est faible et facilement atteinte par la plupart des gens dans leur activités quotidiennes.

Les contaminants

Les hormones de synthèse comme l’hormone de croissance bovine recombinante sont couramment utilisés chez les vaches laitières pour augmenter la production de lait. Parce que les vaches produisent des quantités importantes, le résultat final est la mammite, ou inflammation de la glande mammaire. Le traitement nécessite l’utilisation d’antibiotiques, et des traces de ceux-ci et les hormones ont été trouvées dans des échantillons de lait et autres produits laitiers. Pesticides et d’autres médicaments sont également des contaminants de produits laitiers.

Préoccupations liées à la santé des nourrissons et des enfants

Les protéines de lait, le sucre du lait, de gras et de gras saturés dans les produits laitiers peuvent poser des risques de santé pour les enfants et conduire au développement de maladies chroniques comme l’obésité, le diabète, et la formation de plaques d’athérosclérose qui peuvent conduire à une maladie cardiaque.
L’American Academy of Pediatrics recommande que les nourrissons qui ont moins d’un an ne doivent  pas boire le lait de vache entier,  la carence en fer est plus probablement due à un régime riche en produits laitiers. Les produits de lait de vache sont très faibles en fer. La colique est une préoccupation supplémentaire à la consommation de lait. Un bébé sur cinq souffre de coliques. Les pédiatres disent que le lait de vache est souvent le principal facteur. Nous savons maintenant que les mères qui allaitent peuvent avoir des bébés souffrant de coliques si elles consomment du lait de vache. Les anticorps des vaches peuvent passer à travers la circulation sanguine de la mère dans le lait maternel et arriver au bébé.  Les maladies causées par le lait sont fréquentes chez les enfants, en outre, les allergies alimentaires semblent être des résultats communs de la consommation de lait. Une étude récente a également lié la consommation de lait de vache à la constipation chronique
chez les enfants. Les chercheurs suggèrent que la consommation de lait a conduit à des lésions péri-anales et douleurs sévères à la défécation, conduisant à la constipation.

Conclusion

maladies causées par le lait
Copyright © U.S.Department of Agriculture

Le lait et les produits laitiers ne sont pas nécessaires dans l’alimentation et peuvent, en fait, être dangereux pour votre santé. Privilégiez une alimentation saine avec plus de céréales,  fruits, légumes et légumineuses. Ces aliments riches en nutriments peuvent vous aider à atteindre votre apport en calcium, potassium, riboflavine, et les besoins en vitamine D sont faciles à fournir sans risques pour la santé.

Par manque d’informations, ainsi que les spots publicitaires des industriels des produits laitiers et la complicité des gouvernements pour des raisons économiques, nous sommes obligés de consommer tout et n’importe comment. Mais n’oubliez pas, vous devriez le faire savoir à vos amis.

Découvrez ce qui nage dans votre bol de lait. Pourquoi le lait de riz et de soja sont mauvais aussi ?

Sources
-http://www.pcrm.org/health/diets/vegdiets/health-concerns-about-dairy-products
-http://saveourbones.com/osteoporosis-milk-myth/
-http://www.organichealthandbeauty.com/Dangers-of-Milk_ep_62-1.html
-http://thekindlife.com/blog/2013/01/why-milk-is-harmful-by-dr-neal-barnard/
-http://www.nutritionmd.org/nutrition_tips/nutrition_tips_understand_foods/dairy.html
-http://www.huffingtonpost.ca/2013/07/05/harvard-milk-study_n_3550063.html

Articles qui pourraient vous intéresser

71 commentaires dans “Maladies causées par le lait

  1. bonsoir,

    je viens de lire vôtre article avec intérêt mais, on ne sait plus à quel saint se vouer ….

    les laitages pas bons, le soja idem. Une question : que vont donner les parents aux nourrissons, aux jeunes enfants ?

    pour ma part je pense qu’il ne faut pas abuser de toutes choses et à chacun de voir en fonction de ses réactions.

    1. Salut mouny
      Je ne vous dis pas ce qu’il faut faire, mon but par cet article c’est vous donner une piste pour plus de prudence. Moi aussi comme vous je ne fais que commencer avec cette galère! Après tout, c’est à nous de choisir et maintenant je sais par ou commencer.
      Bonne chance.

    1. Privilégiez les fruits et légumes ainsi que les légumineuses. Le corps absorbe 30 % seulement de calcium fourni par le lait. Par contre il absorbe jusqu’à 60 % du calcium fourni par les végétaux.

  2. 15 heures pour un article, je connais cette problématique – pour bien construire et documenter un article digne de ce nom.
    En lisant tous ces faits je n’arrêtais pas non plus me demander à qui croire… A quelle étude, à quel industriel, à quel avis.
    Ma grand-mère, ayant vécu une majeure partie de sa vie à la campagne, me disait toujours que le lait est LE produit d’alimentation, qu’il a tous les éléments pour la bonne santé. Difficile maintenant après toutes ces années d’intégrer dans sa tête qu’en réalité c’est l’inverse. Bien que certainement les scientifiques ayant découvert tout cela doivent avoir raison.
    Et surtout dans un pays comme la France, où la culture du fromage est surdéveloppée – difficile d’imaginer comment pourrait-on maintenant s’en passer. Comment faire sans le beur ? Plus de yaourts ? Danone va déposer le bilan, le pauvre …

    En revanche, l’article m’a poussé vers une réflexion (selon moi) intéressante : depuis la nuit des temps l’homme exploite la vache pour le lait et la viande. Aujourd’hui on découvre que le lait est nocif. De plus en plus on entend dire que la viande rouge, notamment bovine, est de préférence à proscrire aussi (pour tout un tas de raisons, tout comme le lait). Sans oublier que les vaches représentent la plus grosse émission du méthane dans l’atmosphère, avec pour conséquence – la contribution importante au réchauffement climatique. Sans parler des tonnes d’eau et de céréales qu’il faut pour produire un kilo de viande.
    Or, plus on produit de lait et de viande bovine – plus on détruit notre propre santé, ainsi que l’écologie.

    Alors, faudrait-il stopper au plus vite et définitivement l’élevage de cet animal (ce qui est en soit, bien sûr, une utopie complète, car cela représente les enjeux économiques monstrueux, et donc par conséquence se traduirait par la mise au chômage de tout un écosystème) ?

    1. Salut Anton.
      Merci pour vos réflexions intéressantes, les études sur les produits laitiers ne cessent de trouver un lien entre la consommation régulière du lait et certains cancers, notamment du sein et de la prostate. Le plus important est de prendre toutes les précautions nécessaires et ne pas tomber dans le piège des industrielles en nous disant tout le temps « vous ne pouvez pas vivre sans lait », ce n’est pas étrange parce qu’il s’agit de gonfler leur chiffre d’affaire par l’augmentation des ventes au détriment de notre santé.
      Merci Anton.

  3. Bonjour, Merci pour votre article que je me suis permise de partager. Par contre, vous dites que le lait de riz et le lait de soja sont encore pire que la consommation de lait de vache. Pourriez-vous développer ? Je vous en remercie.

  4. J’ai lu plusieurs articles concernant les mefaits du lait et des fromages et je suis totalement d’accord avec vous, mon mari et moi avons decide d’arreter la consommation de fromages et de lait, meme de pain, et j’avoue que cela nous fait beaucoup de bien, il existe aussi le lait d’amandes, que l’on peut faire soi-meme et de toute facon remplacer le lait par des fruits et des legumes en faisant des « shakes » ca reveille bien le matin, apres avoir bu un grand verre d’eau tiede.

    1. Merci anis. Je dis toujours aux gens de faire un pas vers l’avant en éliminant les produits laitiers pour qu’ils puissent eux mêmes voir ce que ça donne comme résultat.

    1. Salut O’Thrace. Même s’il ne disparait pas, au moins votre état ne sera pas aggravé. Si je dis (disparait pas) c’est par supposition puisque je n’ai pas d’informations exactes sur ce point. Mais il suffit de lire les commentaire ici même sur cette page, plusieurs gens affirment qu’ils ont guéri leurs maladies en éliminant les produits laitiers de leur alimentation. En fin de compte qu’attendez vous pour faire un test. Vous ne serez pas déçus.

  5. Excellent article merci milles fois. Pour ma part j’ai remplacé le lait par le lait d’amande est ce bon ? J’ai une fille de 10 ans et nous sommes en train de changer notre alimentation ce qui n’est pas toujours facil avec mon homme qui a une alimentation grasse mais qui nous suit petit a petit ^^ je file lire vos autres articles et je vous re dit un énorme merci !

    1. Et moi de ma part je vous dis félicitation, mais en ce qui concerne le lait d’amande « Si vous mangez des amandes deux fois ou plus par jour, vous êtes surexposer aux amandes, un peu comme avec le gluten. Toutes les sur-exposition pose un risque pour une sensibilité alimentaire, donc une inflammation chronique ». Vous savez c’est assez simple, le lait c’est pas une nécessité.

  6. Travaillant dans l alimentaire j ai dubsuivre une formation en poisson, viancde oeufes et lait.

    Article Grotesque. Pour les consommateur excessifs oui. Pas pour un verre de lait et yahourt par jour!
    Le lait pasteurisé est nécessaire a l Homme pour mieux le digéré e tuer des bacterie qui ne sont pas bonne pour l Homme.

    Bref… article decevant. Qui engendre une certaines peur.

    1. Merci quand même en faite c’est des gens comme vous qui sont à l’origine de ce genre…, je dirais des « crimes alimentaires » contre l’humanité. Vous suivez des formations qui vous font programmer pour tel ou tel chose, je comprend des professionnels qui disent pendant des années que le lait fait la joie et le bonheur de votre santé, c’est pas facile de changer leurs convictions du jour au lendemain (chacun ses raisons). Mais il faut être honnête et ne pas tromper les gens pour préserver des intérêts personnels.

    2. Bonjour, je ne réponds pas habituellement dans les blogs ou autre, toutefois votre texte m’a interpelé. J’imagine que vous êtes début vingtaine et c’est compréhensible. Car depuis que vous êtes au monde que vous avez des informations de votre environnement. J’ai 51 ans et quand j’étais jeune, le lait n’était pas populaire, alors les gouvernements ont subventionné le producteurs et commencé à mettre de la publicité etc. Deux verres de lait c’est bien mieux !
      Tout ce que je souhaite vous dire, c’est de faire vos propres recherches. Car d’ans l’industrie pour laquelle c’est leur gagne-pain, il est tout à fait normal qu’ils promotionnent les bienfaits du lait. Alors si vous êtes dans l’alimentaire et qu’ils vous ont offert la formation, dites-vous que cela est dans leurs intérêt s’ils veulent vendre du lait. Cherchez sur Google en posant les questions. Alors peut être que votre opinion changera. La majorité des recherches sont faites et payé par les producteurs de laits et ceux qui en tirent bénéfice tel que Nestlé et tout comme le sucre pour coca-cola etc.
      Nous avons présentement une épidémie de problèmes métaboliques et plusieurs cancers etc…. Dans vos recherches, vérifiez la provenance des documents et recherchez en Asie, les seuls gens qui ont l’ostéoporose sont les gens plus aisés qui peuvent se payer du lait et/ou en consomment beaucoup plus. Rappelez-vous, nous sommes le seul mammifère qui boit le lait d’un autre mammifère et de plus en plus de gens sont malade et en déficit de toute sorte.
      Surtout, faites des recherches sur tout ce que les vaches productrice reçoivent comme hormone et médicaments qui se retrouvent dans le lait. Recherchez aussi l’interaction avec le lait et certains de ces hormones tel que le IGF-1 (somatomédine C)
      J’aide plusieurs personnes a reprendre leur santé en main et le lait n’est qu’un des éléments que je suggère de retirer de leur alimentation. Le sucre est le premier car c’est celui qui fait le plus de dommage au niveau de l’hormone importante de notre système.
      J’ai été malade pendant plusieurs années, diabète, cholestérol, hypertension etc. et maintenant que j’ai changé mon alimentation je n’ai plus rien, même ma glande thyroïde est redémarré. Alors pour conclure, je ne suis nullement fâché ou vexé par votre commentaire car je le comprends très bien. J’ai même éduqué mes deux filles en leur faisant boire du lait en disant que c’était bon pour la santé et maintenant que je suis conscient de tout ceci, je prends le temps de dire aux gens de faire leurs propres recherches. Je pourrais vous envoyer des liens, mais ce ne sera jamais aussi convainquant que si vous le trouvez par vous-mêmes.
      Sincèrement Quopernic

      1. Bonjour maplante
        je suis désolé, j’ai répondu à Marie qui était un message du 3 mars 2014 à 9 h 46 min
        je n’avais pas remarqué la date
        Merci pour vos infos, elle corroborent avec mes recherches.
        Il est intéressant de voir qu’il y a des gens qui prennent la peine de produire cette collecte d’information.
        Je suis du Québec, vous êtes de quelle région?

  7. Bonjour,
    Bravo pour votre article et pour un sujet que nous connaissons bien dans le milieu des magasins diététiques. Effectivement, je partage votre avis sur le lait et, pour ceux qui ne pourraient pas s’en passer, les inciter à mettre « la pédale douce ». Un article similaire pourrait être fait sur le sucre, le gluten, qui sont aussi des sujets actuels très importants. J’ai un excellent livre à recommander, écrit par le Docteur Elizabeth Colmant, endocrinologue nutritionniste, dans lequel elle explique ses déboires avec le lait et le sucre et les réponses apportées (éditions ORION).

    1. Merci à vous. Ces dernier jours j’ai abordé ce sujet avec plusieurs gens, j’ai découvert que même ceux qui sont conscient de leurs problèmes causés par le lait (généralement digestif) trouvent une grande difficulté à faire un déclic dans leurs vie comme s’il est impossible de s’en passer.

  8. Bonjour, depuis quelques années, je ne conssomme plus de lait juste quelques fromages. L’hivert 1984 habitant l’enclave Espagnol de Llivia dans les pyrénnées orientales, comme tout les matins, je vais chercher mon lait à la ferme pour ma conssomation personnelle, et une octogénaire qui me croisait souvent par là me dit un jour: « vous savez que le lait de vache Monsieur c’est pour le veau et le lait d’une mêre pour son bébé… je n’en ai pas consommer bien longtemp car le lait me rendait très malade. J’ai deux jeunes enfants qui buvaient du lait maternisé, et à l’age de deux ans ils sont passé au lait de vache BIO … Et bien deux fois par mois nous étions chez le médecin, et maintenant depuis que nous avons arreté le lait de vache, il ne vont plus que une fois tout les trimestres… Ils boivent au lait végétal (chataigne, millet, épautre,noisette ect…) Merci pour cet article, qui je pense fera réfléchir. Pour ma part je suis depuis convaincu que le lait de vache reste un poison à petit feu pour les humains.

  9. Quoique l’eau soit le produit le moins toxique connu jusqu’a ce jour pour notre alimentation, sachons neanmoins, que tout ce que nous consommons participe a notre mort lente. Y compris le lait bien entendu. Tout ce que je conseillerai aux consommateurs, c’est la moderation.

  10. Cela fait un an que je ne consomme plus aucun produits laitiers car j’allaitais mon bébé qui avait développé un eczéma assez important…J’ai vu mon mal de dos et mes douleurs d’arthrose aux mains disparaître en très peu de temps,on a plus rien ni l’un,ni l’autre!

    Par contre, je ne suis pas d’accord sur les légumineuses ni sur les céréales, elles acidifient énormément elles aussi…consommez très peu de viande et énormément de fruits et de légumes crus, vous réglerez vos soucis de santé.

    Mais merci de passer l’info, trop de gens donnent encore en masse ce satané lait de vache à leurs enfants qui en sont malades! (bronchite,asthme,desordres intestinaux,eczema,reflux…)

  11. Bonjour, j’étais une grande consommatrice de lait (1litre/jour!) et cela pendant de longues années!
    J’avais des soucis digestifs, j’ai étais sous médicaments contre des gastrites chronique alors que ça venait du lait… mon médecin savait pourtant que j’en consommais pas mal! Je suis devenue intolérante au lactose! je dois bannir tout ce qui contient du lait pour ne pas à avoir des inconforts digestifs constant.
    J’ai arrêté le lait depuis peu et 80% de symptôme en moins.
    Votre article est intéressant mais par quoi peut ton alors remplacé le lait ?
    Je m’étais mise au soja mais suite à la lecture de votre article aucun lait végétaux ne parait bon.

    1. Félicitation, vous avez fait le bon choix. En fait en remplace pas le lait en l’élimine, tout simplement parce que le lait n’est pas la seule source alimentaire nutritive.

  12. Je suis tout à fait d’accord avec votre article sur les méfaits du lait, car j’ai moi-même cessé tout produits laitiers depuis 22 ans, pour mon plus grand bien !
    Par contre je ne suis pas d’accord sur ce que vous dites des céréales : elles non plus ne sont pas des aliments spécifiques pour l’homme. Il est très difficile d’en consommer à l’état sauvage, sans maîtriser l’agriculture et la cuisson, contrairement aux fruits et légumes qui peuvent se consommer tels quels.
    Les docteur Seignalet, dans son livre : « l’alimentation ou la troisième médecine » a montré tous les inconvénients des céréales ainsi que des produits laitiers.
    Les céréales modernes, en particulier le blé et le maïs ont subi au cours des siècles une série de mutations:sélections qui ont transformé leur ADN et par conséquent ont fait apparaître des protéines nouvelles aux quelles nous ne sommes pas génétiquement adaptés. En particulier le gluten, dont le blé est très riche, est agressif pour les intestins et le système nerveux. Il est à l’origine, avec les produits laitiers, de maladies auto-immunes et de désordres neurologiques : dépression, autisme, hyperactivité, obsessions, angoisses, agressivité, insomnies, migraines etc. selon la sensibilité de chacun.

  13. Merci pour votre article, effectivement je trouvais que le lait causait pour certaines personnes des effets plus ou moins gênant mais je n’aurai jamais pensé qu’il causera une maladie plus ou moins grave!!.
    Pour mon cas et je relate ce que que j’ai eu comme problème de santé .
    Il y a quatre ans j’ai commencé a developer des irritations au. Visage qui se sont développées en rosacée palpulo-pustuleuse et rosacée oculaire après plusieurs visites chez différents dermato et 3 ans de traitements différents avec plusieurs bilans et biopsies j’ai déposé les armes .
    Et j’ai lu des articles sur les dangers du lait, du coup j’ai arrêté de prendre le lait , les fromages et les yaourts en parallèle j’ai réduit les farines blanches, et le résultat était remarquable , plus de rosace et j’ai eu en plus une amélioration de mes douleurs d’arthrose cervicale ( de 3 crises par mois a 1 chaque 2 mois).
    Maintenant ça fait 10 mois que j’ai commencé mon régime et tout se passe a merveille, j’espère que mon récit va confirmer votre étude et va aider d’autres personnes qui vivent le même cas et qui ont épuisé tout recourt.

    1. Merci pour votre témoignage, qui va sans doute être utile pour d’autres personne. La règle générale pour tout problème de santé qui persiste malgré les traitements consiste à trouver les causes sous-jacentes, dans la plupart des cas c’est dus à des facteurs envirementaux, ça peut être une intolérance alimentaire ou une exposition aux toxines. Mais notre mode alimentaire est tellement mauvais et malsain, que même la médecine conventionnelle n’arrive pas à guérir plusieurs maladies.

    1. C’est très simple, mangez des aliments sains, moi par exemple le matin pour le petit déjeuner je mange des fruits, aujourd’hui par exemple j’ai mangé des œufs avec de l’huile d’olive, donc c’est très simple. Diversifiez votre alimentation, qu’elle soit constituée en grande partie de fruits et légumes.

      1. Si votre question concerne le remplacement du calcium, sachez que du calcium, il y en a partout, dans tout ce qui vient de la terre et surtout dans les légumes verts. Mangez cru vos brocolis,épinards etc… i votre question concerne les papilles gustatives, vous pouvez remplacer le lait de vache par du lait d’amandes, maison si possible! (très facile à faire!).

  14. bonsoir,
    en ce qui me concerne j’ai toujours bu du lait le matin au petit déjeuner. Et puis il y a 3 semaines, j’ai eu un déclic ! Depuis je bois du thé vert tous les matins. Mais depuis 3 semaines, je me paie une grosse crise d’arthrose au genou gauche (enfin je pense que c’est de l’artrose, mal à l’articulation). Avez vous un remède naturel à me prososer. Aujourd’hui je prends du silicium organique, arpagonphytum, plus HE mais rien n’y fait ! merci pour vous conseils.

  15. Les fruits et légumes sont la base de l’alimentation pour l’homme.
    Ceux-ci permettent de fournir à notre corps TOUT les éléments dont il a besoin.
    Je vous donne l’exemple du Cresson (qui est une sorte de « salade » qui pousse dans l’eau) ; Il offre des valeurs nutritive extrêmement importantes…
    – En comparant les valeurs nutritives d’une botte de 200g de cresson à celles d’une bouteille de lait ; on se rend compte que 200g de cresson propose plus de protéines qu’une bouteille de lait…PUIS plus d’éléments , en plus forte quantités… vitamines etc
    Tout les produits issues des animaux sont en effet consommable par l’homme; mais ne sont qu’une option à l’alimentation.
    Autrefois , l’homme mangeait de la viande ou buvait du lait, consommait des ressources animal lors des période de grand froid ou dans les zones arides ; là ou les protéines végétales venaient à manquer…
    Si demain vous diminuiez considérablement la consommation de matières animales (fromage,lait, viande…) Et que vous favorisez en grande partie la conso de fruits et légumes, miel… boire beaucoup d’eau:
    1- Vous allez faire des économies énormes!!
    2-Vous serez en meilleur santé et aurez besoin de moins de médicaments. (le changement est impressionnant).
    3-Vous pourrez, via vos économies, enfin arrêter de vous plaindre de votre pouvoir d’achat en baisse et consommer des fruits et légumes sains, venant de producteurs ayant une éthique de production saine.
    4-Personne ne dit d’arrêter complétement… mais rééquilibrer la balance ne fera de mal à personne.
    *Conclusion: Bannir nos mauvaises habitudes de consommation en favorisant la consommation de légumes issue d’une agriculture saine permet de préserver la planète, d’offrir un monde meilleur à vos enfants et une meilleur santé, éviter le massacre animal de masse et de créer des nouveau emplois.
    Je travail en agrologie, agroécologie, le végétale … j’étudie justement tout ça.
    Méditez bien sur le sujet. Le lait n’est pas le seul aliment qu’on devrait éviter…
    Changez vos mauvaises habitudes ou non; ça ne regarde que vous, l’avenir de vos enfants, et votre belle planète..

  16. Bonjour!
    Merci pour ce super article!
    Je suis végétarienne, et ne serait pas contre devenir végétalienne, je fais désormais beaucoup attention à ma consommation de produits laitiers.
    J’ai cependant une question, pour les recettes de cuisine qui nécessitent du lait: je sais qu’il existe des variantes sans, mais dans le cas où je décide de garder le lait, lequel est le moins nocif entre le lait de vache ou les autres, lequel dans ce cas? Aussi dans l’alimentation courante, ou au moins d’un point de vue transitoire vers un arrêt.
    Merci 🙂

  17. Je dirai, le lait cru, mais d’un point de vu général ,plus le produit laitier est blanc, plus il est nocif. (entre le beurre, le lait, les crèmes, les yaourts etc…).

    Par contre, vous pouvez faire beaucoup de recette avec le lait de riz par exemple, ils en font de la crème également, personnellement, je cuisine beaucoup au lait de coco.

  18. Bonjour, merci pour vos articles très intéressants et complets.
    J’ai arrêté tout produits laitiers depuis un peu plus d’un an : plus d’inflammations des tibias, plus de boutons (acné rebelle dans le dos) peau moins rugueuse, plus de brulures au niveau du ventre/intestins.
    Je cuisine tout au ghee bio que je prépare moi même c’est délicieux cru comme en cuisson.
    Mon fils de 13 ans avait mal au ventre après chaque petit déjeuner (lait froid ou chaud suivant saison) il a décidé tout seul de ne plus en consommer résultat plus de maux de ventre du coup il ne mange plus de yaourts non plus !
    Voilà c’était mon petit témoignage 🙂

  19. Merci au delà du courage c’est une prise de conscience et une question de santé publique, j’ai arrêté la cigarette et le café et depuis quinze jours j’essai de stopper mon ultime addiction : le sucre !!!
    Merci pour votre blog 🙂

    1. Super, en fait le sucre favorise l’inflammation et augmente l’acidité du corps ce qui va créer une multitude de maladies.
      Bonne chance.

      1. parfait alors car je « travaille  » aussi sur l’équilibre acide/basique qui quand on y regarde de plus près est un équilibre simple à trouver en mangeant sainement et éradiquant certaines familles de produits/aliments, bonne journée.

  20. j’ai été suivie et guérie par le Dr COLMANT Elisabeth Endocrino nutritioniste à Manosque dans les années 2000. j’étais allée la consulter pour un problème de poids (prise de 14kgs en un an) pré pré ménopause et rebond de traitement anti dépresseurs
    j’ai été très étonnée lorsqu’elle m’a appris que j’étais intolérante au lactose ! moi qui était là pour retrouver mon poids de forme. Pas trop convaincue j’ai suivi à la lettre son traitement et j’ai commencé à perdre 1kg par mois. Je me suis effectivement rendu compte de mon intolérance après un écart (petit dej café au lait et croissant au beurre) après 3mois de régime. 48heures après j’étais malade, une super colite à rester alité et à me demander ce qu’il m’arrivait, car des colites spasmodiques j’en faisais depuis longtemps, et des pires lorsque j’étais confrontée à un événement contrariant (nerveux) et là j’étais en vacances donc relax. C’est mon mari qui a découvert le responsable de ma crise, le « super petit dej plein de lactose », et là j’ai compris qu’effectivement, je ne faisais pas seulement un régime amincissant mais je guérissais mon système intestinal qui était totalement enflammé par ce satané lactose. J’ai assisté aux réunions (éducatives) de Mme COLMANT explication du fonctionnement de notre système intestinal et endocrinien et recettes adaptées à notre problème. Le Dr COLMANT m’a sauvée et m’a suivie jusqu’à ce qu’elle ne puissent plus recevoir de patients. C’était une femme formidable, je n’ai jamais plus rencontré de médecin comme elle. Elle manque à beaucoup, j’ai eu l’occasion de rencontrer sa fille dans une galerie commerciale qui faisait la promotion de son livre, nous avons pleuré ensemble la disparition de sa maman. Une grande perte pour la médecine et toutes les personnes intolérantes alimentaires. je pense souvent à elle, et surtout en ce moment.
    J’ai fait un burn out au travail et depuis des mois j’ai le système intestinal en furie
    je suis revenue en arrière de 20 ans. Je fais très attention à mon alimentation, mais comme mes colites inflammatoires sont nerveuses, je n’arrive pas à les calmer. Je suis sous anti dépresseurs, depuis des mois, je suis suivi par un aromathérapeute avec un traitement par Huiles essentielles, et j’ai repris contact avec un médecin acupunteur que je connais depuis plus de 30 ans , avec une séance par mois. Les fortes crises me déclenchent des sciatique, cruralgie et lombalgie, maux d’estomac, crises acides….
    je vais également chez un super ostéo, qui me libère un temps soit peu, mais comme il dit « tant que ton 2eme cerveau n’ira pas mieux… » voilà
    j’ai essayé de retrouver les ordonnances de Mme COLMANT lors de mes tous premiers RDV, car je me rappelle qu’elle m’avait dit « lorsque vous absorbez du lactose c’est comme si vous mettiez du citron sur une plaie, vos intestins sont dans cet état ils ne sont que plaies ». mais comme là c’est nerveux, je ne sais plus que faire.
    Mon acupunteur m’a conseillé de prendre de l’aloé vera, et cela m’a rappelé qu’à un moment Mme COLMANT, m’en avait prescrit.
    J’ai été un peu longue pour exposer mon problème, mais si quelqu’un connait un
    remède naturel pour mon problème, ou un thérapeute dans mes environs ,Aix en Pce, Marseille, PACA. MERCI DE PENSER À MOI. car je ne sais plus que manger, fini les crudités et légumes que j’avais recommencés à déguster, j’en suis réduite aux pates riz, compotes, seuls légumes acceptés : courgettes, avocats, aubergines.
    merci à vous tous
    suis ouverte à toutes vos idées et conseils
    PS : j’ai oublié à la place du lactose, j’ai opté pour le lait d’amande

    1. Connaissez-vous Thierry Casasnovas? Il prône l’alimentation au maximum crue mais pas que! Ne vous arrêtez pas à une vidéo, il en a fait énormément, tout est gratuit, soit sur youtube, soit sur son site regenere.org .

      Je pense qu’il faudra arrêter les céréales…elles contiennent toutes du gluten même si on vous dit le contraire, seul le nom change, et la plupart des personnes ayant un intestin irritable et irrité en sont complétement intolérants…comme ceux qui sont touchés par la maladie de Crohn… Bon courage. Pensez aussi aux naturopathes!

  21. Bonjour et merci maplante pour la pertinence de ton article;personnellement je ne consomme aucun produit laitier ni sucres raffinés depuis mes 20 ans(j ‘en ai 38) suite a des problèmes de transpiration ecsessive et nauséabonde et comme par miracle plus de problèmes depuis……Tout comme johanna04 j ‘ai bien connu Elisabeth Colmant cette femme extraordinaire qui a voué sa vie a la recherche sur les allergies m ‘a également beaucoup apporté en conseils et sur l ‘importance de me défaire de toutes mes addictions dont les produits laitiers et le sucre faisait partie car il s ‘agit bien de produits très addictifs qui grignotent la santé de façon tellement sournoise qu ‘il est quasi impossible de faire le lien……
    Concernant Thierry Casasnovas j ‘aurais tendance a dire qu ‘il a tout compris!!Personnellement et après quelques années d ‘expérience il est devenu ma référence;pas besoin de mots savants c ‘est juste du bon sens et croyez le ou non c ‘est incroyable comme c ‘est efficace.Allez faire un tour sur youtube pour écouter ses vidéos et vous serez surpris par sa luminosité et sa sincérité et vous réaliserez que la santé et bien finalement c ‘est tout simple!

      1. Avec plaisir maplante!!Je parcours ton site a chaque fois que je le peux et c ‘est une véritable source d ‘informations que j apprécie énormément.
        A bientôt

  22. dans la conclusion vous disiez que: »Privilégiez une alimentation saine avec plus de céréales,…etc », alors comment manger des céréales sans lait et sans yaourt, faut il diminuer ou bien éliminer les produits laitiers .
    merci pour vos articles, mais a force de peur d’attraper un cancer je pense que je vais mourir de faim.

  23. Etant née dans un pays d’éleveurs de vaches, je consomme du lait depuis mon plus jeune âge. Jamais eu de probème, y compris avec du lait cru fraîchement trait jusqu’à ce que ma mère introduise le lait UHT à la maison. A partir de là, j’ai commencé à souffrir de l’estomac jusqu’au jour où j’ai refusé de le boire . J’ai retrouvé plaisir à boire du lait 20 ans après, mais uniquement du lait cru ou PAST bio et avec modération: zéro problème. En lisant les commentaires plus hauts, je me demande comment mes grands-parents ont survécus, eux qui se nourrissaient principalement de pain (la base), de lait, d’oeufs et des légumes de leur jardin (viande uniquement le dimanche et encore). Je pense que le lait est bon et les vaches utiles dans certaines régions, surtout montagneuses; où l’agriculture ne peut pas être pratiquée. A la base, une vache devrait uniquement manger de l’herbe ou du foin, mais éleveurs et industriels ont dénaturés les vaches en les nourrissant avec des cochonneries genre soja et une vache mal nourrie ne produira jamais un lait sain. Pour info, le lait n’est pas le seul produit dénaturé, une documentaire du la TSR: 36,9° abordait le problème des micronutriments, de moins en moins présent dans notre alimentation alors que nous n’avons jamais autant mangé.

  24. je penses que je viens de découvrir une autre réalité contraire à ma connaissance. à l’école on nous présentait plutôt les méfaits de la viande rouge pour le corps humain. merci pour cet article.

  25. Bonjour !
    Attention à l’amalgame dans votre deuxième paragraphe !
    « Les alternatives comme le lait de riz et le lait de soja sont encore pires. »
    Cela doit être mal interprété par de nombreux lecteurs. Votre article en lien n’indique d’ailleurs en rien pourquoi ceux-là devraient être « pires ».
    Je suis totalement en accord avec les messages que vous distillez dans votre article, je ne comprends pas pourquoi vous vous tirer une balle dans le pied dès le début par contre. Bien sûr que les laits végétaux ne doivent pas être vu comme une alternative 1 pour 1 au lait de vache, mais ils n’ont rien de mauvais !
    Cordialement,
    Julien

  26. Après réflexion, j’ai choisi de commenter. Certains points me laissent plus que sceptique. Comme par exemple, où sont les sources de cet article? Certaines tournures de phrase prêtant à confusion (bien que j’aille compris ce que le rédacteur a voulu exprimer sans problème). Je trouve ce genre de points noirs vraiment dommage, car je sens l’auteur réellement engagé dans le sujet, et qu’il semble avoir fait plusieurs recherches sur le sujet avant d’écrire l’article. Ce qui est rare sur internet, bien trop rare. Lieu où beaucoup profitent pour faire passer leur préjugé pour réalité, en inventant des études inexistantes, ou en parlant d’un article, citera uniquement ce qui vas dans son sens, et exclura tout le reste de la source qui pourrait laisser penser le contraire. Au final ils participent bien plus à la désinformation qu’autre chose, ce qui là ne semble pas être le cas.

    Il est bien souvent une question de quantité, ingurgiter quelque chose en trop grande quantité est nocif, même de l’eau potable! Il aurait été intéressant d’avoir un rapport entre la quantité des produits laitiers ingurgiter et leurs « effet secondaires indésirable ». Comme les personnes ayant été malades par exemple du cancer du sein, consommaient elles pas de lait, peu de lait, beaucoup de laits,etc. Sur les grands consommateurs de laits, combien développent les problèmes cités dans l’article par rapport à ceux qui ne développent pas de soucis?

    Ma grand mère est devenue allergique au lactose avec l’âge, au point que même un morceau de fromage pourrait la tuer.
    Mais je n’aime pas le côté trop généralisé de l’article. S’il est vrai que beaucoup digèrent mal le lait, d’autres n’ont pas le moindre soucis pour le digérer se portent très bien, et continuent à se porter bien en consommant du lait. Notre société a un gros problème niveau surconsommation, ce qui peut rendre tout aliment nocif. La viande rouge par exemple n’est pas mauvaise pour la santé à condition de ne pas en manger plus d’une fois par semaine. Le vin aussi peut être bon pour la santé en petites quantités. Pour le lait il est sûr que si l’on a déjà des soucis de digestion, maladies qui atteignent le transit,etc ; il faudrait mieux éviter quelque chose qui peut être pénible pour le corps à digérer. Mais cela n’est pas valable que pour le lait (la difficulté à digérer j’entends). Par exemple je fais de l’intolérance alimentaire au riz, produit pourtant réputé « bon » pour la digestion et simple à digérer. Du coup pour le lait ne serait-ce pas plutôt une question de l’organisme de la personne en question, et à elle de savoir éviter les produits qui posent ou poseront des soucis en fonction de son corps (en plus d’y consommer raisonnablement évidemment)?

    Mais il est des points où je rejoins malgré tout l’article. Boire le lait qui vient de sortir du pis de la vache et est encore tiède, n’a presque aucun rapport avec le lait qui se vends dans les grandes surfaces. Le jus d’orange industrielle par exemple, pour moi n’a même pas le goût d’orange, tant ils ajoutent sucre, conservateurs,etc. Je choisis de le pressé moi même, il est bien meilleur et plus sain sans l’ombre d’un doute. En bref, je vois plus transparaître dans l’article un problème grave de notre société (surconsommation), bien plus que le fait que le lait soit nocif. J’aime beaucoup le lait (et les produits laitiers) et je ne me vois pas m’en passer, mais je sais pourtant bien qu’ils ne sont pas « nécessaire » dans une alimentation saine et équilibré. D’ailleurs j’aimerais toujours rencontré le premier être humain qui a trouvé que consommer le lait qui sortait du pis de la vache (chèvre,etc) était une bonne idée. Car avant cela, l’humanité s’en passait bien et aurait pu continuer sans doute à s’en passer.

    PS: Je tiens aussi à préciser que des cures de cortisone m’ont fait prendre du poids, beaucoup de poids. J’ai donc depuis 6 mois, changer radicalement de régime alimentaire, et de mode de vie. En l’occurrence, je consomme nettement moins de produits laitiers, plus aucun produit « tout prêt » du supermarché, 1 seul macdo en 6mois, plus de dessert alors que j’adore le chocolat, plus de biscuit, plus de goûter. Je consomme pratiquement plus de charcuterie, et nettement moins de viande de manière global. Avec en prime, l’arrêt total de la cigarette. Pourtant ma santé global reste inchangée. Je souffre d’une maladie auto-immune et le fait que le lait puisse être notamment lié aux inflammations a beaucoup retenu mon attention, étant donné que la maladie provoque de nombreuses inflammations. Mais je n’ai rien trouvé dans l’article qui irait dans ce sens là (à savoir, si le lait provoque inflammation, pourquoi l’indice de mes inflammations n’ont pas été impactée par ce changement d’alimentation? Ce sont des exercice quotidiens, parfois très pénible qui ont permit à cet indice d’inflammation (les CK)de commencer à enfin diminuer.

  27. Je connais une personne qui a suivi tous les conseils des medecins, diététiciens et autres intervenants du Web et qui a arrêté de boire du lait, de manger du fromage, de manger de la viande, de manger des légumes parce qu’ils sont contaminés par les radiations, de manger du poisson par ce qu’il est pollué.

    Bonne nouvelle elle n’a plus aucun problème de santé !
    On l’a enterrée hier

    Comme disait un humoriste il y a quelques années de cela : Ti bouffe ou ti bouffe pas ti crève qua même »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *