Qu’est-ce que la goutte ?

(Mis à jour le 08/06/2019) La goutte est une forme d’arthrite qui peut affecter différentes parties du corps comme les orteils, les petites articulations des mains, les poignets, les chevilles ou les genoux.

La goutte est caractérisée par une douleur soudaine et intense, des rougeurs, de la chaleur, un gonflement et une sensibilité des articulations.

En fait, la goutte est un trouble métabolique qui provoque une inflammation des articulations. L’inflammation est déclenchée par de minuscules cristaux d’acide urique en forme d’aiguille qui s’accumulent dans les articulations.

L’acide urique est le produit final du métabolisme de la purine chez l’homme.

Avec les progrès récents dans notre compréhension de la physiopathologie de l’hyperuricémie et de l’inflammation cristalline, la goutte est devenue une maladie lourde de conséquences nécessitant un traitement complexe.

Toutefois, il est important de réagir de manière appropriée à la goutte à un stade précoce afin d’éviter une maladie chronique douloureuse.

Les symptômes comprennent souvent la douleur aiguë, un gonflement, une sensibilité intense et de l’inflammation dans les articulations.

Quelles sont les causes de la goutte ?

La cause exacte est inconnue, mais une grande quantité d’acide urique dans le corps est une des raisons. D’autres causes possibles sont d’origine génétique, la consommation excessive d’alcool, le manque d’exercice physique, la consommation excessive de protéines et le stress.

La goutte est liée à d’autres types de problèmes de santé, comme l’hypertension, le diabète et les calculs rénaux, de sorte qu’il est important de suivre un traitement médical approprié. En outre, certains traitements à domicile faciles à suivre peuvent favoriser la guérison et soulager les symptômes.

goutte

Le microbiote intestinal peut être utile pour identifier les personnes atteintes de goutte

Une étude publiée en 2016, dirigée par le Dr Heping Zhang du laboratoire de biotechnologie et de bio-ingénierie laitières en Chine, a indiqué qu’une détection précoce de la goutte pourrait être possible grâce à un modèle de diagnostic utilisant des bactéries associées à la goutte.

La composition du microbiote intestinal a été modifiée chez les sujets atteints de goutte, en effet ils avaient une réduction significative de la diversité microbienne par rapport au groupe en bonne santé.

En résumé, l’indice microbien de la goutte est proposé comme un outil novateur pour le diagnostic précoce de la goutte via le microbiote fécal.

Les remèdes naturels pour la goutte

Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre, qui est utilisé pour traiter les maux de tête et d’estomac, contribue à traiter la goutte et l’arthrite. L’acidité du vinaigre de cidre aide à soulager la douleur aiguë. Vous pouvez également ajouter du miel pour stimuler la réponse anti-inflammatoire de l’organisme.

Mélangez une cuillère à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau et boire deux à trois fois par jour. Si vous trouvez ce remède utile, vous pouvez augmenter la dose du vinaigre de cidre à un maximum de deux cuillères à soupe. Une autre option consiste à mélanger deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre avec deux cuillères à soupe de miel. Prendre deux fois par jour, une fois le matin et une fois avant d’aller au lit.

La racine de gingembre

Les propriétés anti-inflammatoires présentes dans le gingembre peuvent être très utiles pour soulager la douleur et l’inflammation. Il y a plusieurs façons pour utiliser la racine du gingembre dans le traitement de la goutte. Mélanger des quantités égales de poudre de fenugrec, poudre de curcuma et la poudre de racine de gingembre séchée. Mettre une cuillère à café de ce mélange avec de l’eau chaude. Prenez-le deux fois par jour.
Vous pouvez aussi ajouter la racine de gingembre dans les recettes de cuisine, ou manger un petit morceau après avoir enlevé l’écorce. Une autre option est de faire une pâte de racine de gingembre avec un peu d’eau et appliquer cette pâte sur la zone touchée. Laissez agir pendant environ une demi-heure. Pour ce faire, une fois par jour.

Le bicarbonate de soude

Un facteur important contribuant à la goutte est une augmentation de l’acide urique dans le corps. Le bicarbonate de soude peut aider à réduire la quantité d’acide urique et soulager la douleur. Mélangez une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau et le boire. Boire cette solution quatre fois par jour, mais pas plus que cela.

Certaines personnes souffrant de goutte ont même rapporté que ¼ de cuillère à café de bicarbonate de soude, 4 fois par jour, peut soulager leur crise de goutte. Assurez vous de boire un verre juste avant d’aller au lit. Pourquoi? Parce que le corps est plus acide pendant la nuit et c’est la raison pour laquelle de nombreuses attaques de goutte se produisent entre minuit et l’aube. Continuer jusqu’à deux semaines.

Si vous avez plus de 60 ans, ne prenez pas plus de trois fois par jour. En outre, ignorer ce remède si vous souffrez d’hypertension. Il y a des effets secondaires potentiels comme l’augmentation de la pression artérielle, des nausées, la perte d’appétit, des maux de tête, des vomissements, etc. Demandez l’avis de votre médecin avant de prendre ce remède.

Mise en garde: Le bicarbonate de soude à un effet abrasif et il est riche en sodium. Assurez – vous de réduire la consommation de sel dans d’autres aliments. Une cuillère à café de bicarbonate de soude contient environ 1200mg de sodium et la prise de grandes quantités peut avoir des effets graves sur votre santé, car le sodium est un corrosif qui peut causer des brûlures à la bouche, l’œsophage et irriter votre estomac. De plus prendre une quantité élevée pendant une longue période peut causer une alcalose.

Le jus de citron

Pour soulager la douleur de la goutte, il est essentiel d’alcaliniser le corps et neutraliser l’excès d’acide urique dans le sang. Cela peut se faire facilement avec du jus de citron frais et du bicarbonate de soude. Manger d’autres fruits riches en vitamine C pour renforcer les tissus de l’organisme. Mélanger le jus d’un citron avec une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude. Laissez-le reposer pendant quelques secondes, puis le mélanger dans un verre d’eau. Boire immédiatement. Une autre option est de mettre le jus d’un demi-citron dans un verre d’eau et boire trois fois par jour.

Les cerises

Peuvent aussi être très utiles dans le traitement de la goutte en raison de leurs propriétés anti-oxydantes. Les cerises contiennent également des anthocyanes, ce qui peut réduire l’inflammation ainsi que de minimiser la poussées de la goutte. Manger 15 à 20 cerises par jour est fortement recommandé. Pour de meilleurs résultats, commencez votre journée avec quelques cerises. Il est préférable de manger les cerises fraîches. Une autre option est de boire un verre de jus de cerise enrichi avec quelques gousses d’ail hachées quotidiennement.

Le sel d’Epsom

Le sel d’Epsom est un autre ingrédient utile pour le traitement de la goutte et d’autres formes d’arthrite. La grande quantité de magnésium présente dans le sel d’Epsom permet également d’améliorer l’état de votre cœur et la pression artérielle. Tremper la partie du corps touchée dans de l’eau chaude mélangée avec du sel d’Epsom détend les muscles endoloris et soulage la douleur. Pour un bain, ajouter deux tasses de sel d’Epsom à l’eau chaude du bain. Trempez votre corps jusqu’à ce que l’eau commence à perdre de la chaleur. Pour ce faire, une fois par semaine. Si vous avez la goutte sévère, vous pouvez l’essayer deux ou trois fois par semaine.

Les plantes médicinales pour traiter la goutte

Les graines de céleri contre la goutte

Les Graines de céleri sont riches en acides gras oméga-6, les huiles diurétiques (3-n-butyl- phtalide qui donne au céleri son odeur et son goût) un diurétique très puissant qui nettoie le système de l’excès de liquide, les graines de céleri stimulent les reins pour éliminer l’acide urique et les cristaux qui provoque la goutte, ainsi que alcaliniser le sang. Les Graines de céleri aident également à abaisser l’inflammation et selon James Duke, Ph.D., un botaniste médical et auteur des best-sellers  » La pharmacie verte »et« La pharmacie verte – Herbal Handbook « ; les graines de céleri contiennent une vingtaine de différents agents anti-inflammatoires!

En outre, selon Kerry Bone, un des principaux experts des remèdes à base de plantes a déclaré que les graines de céleri fonctionnent à merveille avec ses patients. Mais la vérité est, qu’ il n’a pas eu beaucoup d’études pour prouver scientifiquement que les graines de céleri sont un traitement efficace contre la goutte à l’exception d’une étude réalisée en Chine sur des rats de laboratoire qui a conclue que les graines de céleri diminuent les niveaux d’acide urique. (Publié en 2008 – Food Science, auteurs Tong Guo Hui, Zhang Yi, Zhang Yao-nan, Li Hong, Liu Jie).

 L’ortie

La racine d’ortie permet de diminuer l’acide urique, elle contient de la vitamine C qui selon les études contribue à réduire les niveaux d’acide urique lorsqu’elle est utilisée régulièrement. Selon une étude la diminution peut atteindre 50%. Le potassium est un autre élément bénéfique dans l’ortie.

Le Potassium prend en charge l’acide urique et le transforme en une forme plus facile à éliminer, donc vous pouvez prendre d’autres aliments riches en potassium tels que les bananes qui peuvent également aider à soulager la goutte. La racine d’ortie est un diurétique et peut aider à soulager les symptômes en stimulant les reins pour excréter l’acide excessif. Donc, vous devez vous assurer de boire beaucoup d’eau, indépendamment de si oui ou non vous prenez l’ortie. L’ortie est aussi un antihistaminique naturel. Ceci est utile pour la goutte car ça aide à réduire l’enflure. C’est à cause de ça que l’ortie a également été utilisée pour aider à traiter les plaies ouvertes.
Voici d’autres plantes diurétiques
Eupatoire pourpre, le fenouil, la paille d’avoine, le gaillet gratteron et la verge d’or, les plantes diurétiques aident les reins à éliminer l’excès d’acide urique ainsi que les autres toxines.
Vous pouvez utiliser les plantes diurétiques en combinaison avec des plantes anti-inflammatoires.

Le curcuma et la goutte

La curcumine, le principe actif dans le curcuma peut soulager la douleur et l’enflure causée par la goutte de la manière suivante. Elle peut inhiber la production de la prostaglandine qui provoque les douleurs. La curcumine a des propriétés anti-oxydantes qui réduisent la production de COX-2 – l’enzyme inflammatoire. Des études sur des souris de laboratoire ont démontré que la curcumine est capable de ralentir le début de la polyarthrite rhumatoïde. Dans une autre étude, la polyarthrite rhumatoïde a été induite chez la souris, pour leur donner ensuite de la curcumine. Ce traitement par la curcumine a réduit le gonflement et l’inflammation des articulations. La curcumine peut aussi aider les glandes surrénales pour qu’ils produisent des niveaux plus élevés de cortisone. Cela pourrait soulager l’inflammation et la douleur provoqué par la goutte. Essayez d’obtenir des suppléments de curcumine combinés avec la bromélaïne qui pourrait augmenter les effets anti-inflammatoires et améliorer les niveaux d’absorption de la curcumine.

La griffe de chat

Les propriétés anti-inflammatoires de cette plante peuvent aider à soulager l’arthrite, la goutte, et d’autres problèmes inflammatoires. Le principal mécanisme pour des actions anti-inflammatoires de la griffe de chat semble être l’immunomodulation par la suppression de la synthèse du TNF-alpha.

Autres plantes anti-inflammatoires pour atténuer la douleur et le gonflement articulaire
Griffe du diable, réglisse, cynorhodon, olivier, sauge, reine de prés, oliban, gingembre, salsepareille, igname sauvage.
Vous pouvez aussi utiliser des plantes pour soutenir le foie
Bardane, patience crépue, grande gentiane, chardon Marie et romarin.

L’égopode podagraire (Aegopodium podagraria)

Était autrefois utilisée pour soulager la douleur de la goutte. Cet usage médicinal est sorti de la mode en herboristerie moderne, elle est réputée pour son action de nettoyage et effet bénéfique sur l’élimination. Cette plante est utile pour aider à faire bouger les choses chaque fois qu’il y a un blocage de l’énergie dans le corps. L’herbe aux goutteux est un diurétique, mais elle stimule aussi doucement la digestion et le métabolisme. C’est une bonne source de vitamine C et A ainsi que des minéraux tels que le fer et le manganèse, le cuivre et les oligo-éléments tels que le bore et le titane.

Les huiles essentielles pour la goutte

1-En massage : 1 goutte d’huile essentielle de gaulthérie couché+1 goutte de genévrier+1 goutte de romarin à camphre+1 goutte de menthe poivrée+1 goutte d’hélichrise+5 gouttes d’huile végétale de millepertuis.
Appliquer en massage léger sur les articulations douloureuses 3 fois par jour pendant 5 à 7 jours.
2-En bain de pieds : Mélanger les huiles essentielles suivants- eucalyptus citronné+romarin à camphre+gaulthérie couchée – 5 gouttes de chaque + base pour bain (indispensable) 1 cuillère à soupe. Trempez vos pieds deux fois par jour dans un bon bain chaud (38°) pendant 10 min.
3-Avaler : Mélanger les huiles essentielles suivants- genévrier+gaulthérie+citron – 1 goutte de chaque. Mettre les gouttes avec une toute petite cuillère de miel, ½ sucre ou une cuillère d’huile d’olive, 3 fois par jour pendant 1 semaine.
N’oubliez pas de vérifier les effets secondaires de chaque plante que vous utilisez.

Votre alimentation contre la goutte

Vous devez consommer de grandes quantités d’eau, votre corps est composé d’environ deux tiers d’eau. Lorsque vous ne consommez pas suffisamment d’eau, votre corps et vos reins ne fonctionneront pas correctement. Vos reins sont essentiels dans le traitement de la maladie arthritique. Ils aident à éliminer les excès d’acide urique. Une autre raison, pour laquelle il faut boire beaucoup d’eau, elle vous aide à perdre du poids. Les personnes atteintes de goutte ont tendance à être en surpoids, l’eau est la clé de votre alimentation. Buvez au moins 6-8 verres par jour et si vous avez une attaque active essayez de boire 10 verres par jour. Éviter les boissons qui peuvent vous déshydrater. Boire un soda par jour double vos chances d’avoir une attaque de goutte si vous êtes sujettes à cette maladie.

Les fruits et les légumes

Les fruits et les légumes sont une source de vitamine C, de potassium, de fibres, d’anthocyanines, la broméline, la quercétine et d’eau. Ces principes non seulement peuvent aider à réduire l’enflure douloureuse et les lésions articulaires, mais permettent également d’éviter ou de réduire l’incidence et la gravité de la goutte.
Jetons un œil sur quelques-uns de ces propriétés.

La vitamine C

« Arthrites et Rhumatisme », c’est une étude sur la goutte et la vitamine C. Cette étude a découvert que quand une personne a un apport de vitamine C de 500 mg par jour après une période de six semaines, le niveau d’acide urique moyen chute de près de cinquante pour cent. C’est tout simplement incroyable! C’est aussi bien sinon mieux que les médicaments d’ordonnance visant à accomplir la même tâche.

Les Fibres

Les Fibres ne sont pas en mesure d’éliminer cette maladie douloureuse, mais la plupart des gens qui souffrent de la goutte ont tendance à être en surpoids ou même obèses. Pour cette raison, les fibres sont essentielles pour vous aider à perdre du poids.

La quercétine

La quercétine se trouve surtout dans les cerises et les oignons. C’est un plus à toute thérapie de la goutte, elle aide à réduire l’enflure. La plupart des douleurs de la goutte proviennent de l’inflammation. Si l’enflure n’est pas traitée, au fil du temps ce gonflement peut se transformer en dépôt invalidant appelé goutte tophacée.

Des aliments que vous ne devriez pas manger en cas de goutte

La viande, les abats et les fruits de mer

Éliminez les fruits de mer, les abats et la viande au cours d’une poussée de goutte. Ces aliments d’origine animale sont riches en purines, qui sont décomposées par l’organisme en acide urique.

L’alcool

Non seulement augmente votre niveau d’acide urique, mais rend également son élimination plus difficile, les médecins recommandent généralement que vous vous absteniez de l’alcool complètement.

Les boissons sucrées

Évitez les boissons sucrées à haute teneur en fructose, comme les sodas et les jus de fruits, les édulcorants stimulent le corps pour produire de l’acide urique. Une étude a révélé que les hommes qui consommaient beaucoup de fructose ont plus de risque à développer la goutte; en 2010 cette même équipe de recherche a indiqué que boire des boissons édulcorés au fructose chaque jour, augmente le risque de la goutte chez les femmes.

Les légumes contenant des purines

Les asperges, le chou-fleur, les épinards et les champignons ont une teneur plus élevé en purines que les autres légumes. Mais si vous aimez ces aliments, il n’y a aucune raison de les éviter complètement. Bien que plusieurs spécialistes pensent que les purines contenues dans les légumes ne provoquent pas la goutte, donc il y a les pour et les contre, à vous de choisir.

Autres conseils

-Selon les professionnels qui sont contre les purines d’origine végétales, il faut limiter les champignons, les épinards et l’oseille, ainsi que les légumes secs – à consommer à petites quantités.
-Éviter les aliments gras, limiter les solanacées (pomme de terre, poivrons, aubergines et tomates) , sans oublier les fromages.
-Surveiller les troubles métaboliques associés à l’obésité, diabète, hyperlipédimie et hypercholestérolémie.
-La goutte peut être déclenchéé par des médicaments diurétiques, les régimes déséquilibrés et rapides.

Des travaux plus récents suggèrent que les régimes entraînant une perte de poids par une réduction des calories et des glucides pourraient être efficaces pour abaisser les taux sériques d’urate, ainsi que le risque de goutte.

Après une revue systématique de l’efficacité clinique et de l’innocuité des décoctions de plantes chinoises et de la médecine occidentale traditionnelle pour le traitement de la goutte. Des chercheurs ont constaté que la décoction et la médecine occidentale conduisaient à une efficacité clinique similaire. Mais les décoctions étaient supérieures à la médecine occidentale. en termes de contrôle des réactions indésirables aux médicaments.

Le régime anti-inflammatoire pour soulager votre goutte

Sources
http//www.top10homeremedies.com/home-remedies/home-remedies-for-gout.html
http//goutandyou.com/gout-and-celery-seeds/
http//goutandyou.com/gout-and-baking-soda/
http//tbfrascone.hubpages.com/hub/3-Herbal-Remedies-for-Gout-You-Should-Consider
http//www.turmericforhealth.com/turmeric-benefits/turmeric-benefits-for-gout
http//www.herbwisdom.com/herb-cats-claw.html
http//www.health.com/health/gallery/0,,20448674,00.html

Catégories : Santé et bien-être

71 commentaires

EOCK Marcelin · 8 novembre 2014 à 21 h 39 min

Fantastique pour nous qui souffrons

    maplante · 8 novembre 2014 à 22 h 44 min

    Bonne chance.

Bruno · 20 décembre 2014 à 11 h 40 min

Bonjour, après une crise de goutte, traitement à la colchicine oblige. Puis 3 mois plus tard, une seconde, et puis une troisième.

Dès consommation de vin blanc, champagne ou bière (Quelques verres, pas des litres), le gros orteil me lancinait.

NB : La prise de sang réalisée confirme pour moi un problème rénal et acide urique entre autre.

Dans le même temps, j’ai découvert par hasard, les bienfaits de la plante KUDZU (prononcer coudzou)

Cette plante est prise pour lutter entre autre contre le tabagisme, et autre addiction, tel l’alcool également.

Même si pour certains, elle leur aura permit d’arrêter de fumer en très peu de temps, de ce côté, aucun effet sur le tabagisme pour mon cas.

Par contre, elle à un effet sur la goutte, puisque depuis que j’en prends 3 à 6 par jours, plus aucune douleur lancinante au gros orteil. (signe avant prémices de la crise aigue de goutte)

Et cette plante est utilisé en chine depuis de nombreux siècle, notamment pour réguler le taux de sucre dans le sang, (diabète), et bien d’autres problèmes cardio vasculaire aussi.

Voila pour ceux et celles qui préféreraient un traitement purement naturel. Essayer le, et vous verrez si ce KUDZU à le même effet sur votre personne.

Au vu des bienfait de cette plante, le KUDZU, vous ne risquez rien, et même, cela ne peut que vous être bénéfique.

Merci de m’avoir lu, et bonne continuation.

PS : Vous pouvez trouver du KUDZU à bon prix chez diéti natura, site de vente très sérieux.

    SI-MERABET · 27 février 2015 à 19 h 49 min

    Merci pour tous vos conseils .Il y a plein de choses à essayer à portée de main , alors profitons en !

    Poli · 6 décembre 2016 à 21 h 44 min

    Bonsoir!
    J’aimerais savoir si vous prenez cette plante au quotidien en prévention
    Je vous remercier pour votre réponse!

    Wodniak · 22 mai 2017 à 17 h 22 min

    ou vous fournissez vous cette plante? Merci

Hayat · 20 mai 2015 à 14 h 57 min

Dans le chapitre « huiles essentielles pour la goutte » à avaler; je trouve bizarre qu’il est conseillé de prendre du gaultherie par voie orale alors que sur tous mes guides d’HE il est déconseillé de l’avaler !!!!!

    maplante · 20 mai 2015 à 19 h 25 min

    Merci, oui vous avez bien raison, l’huile essentielle de gaulthérie et peu utilisée par voie orale. Mais si nécessaire, avec prescription on utilise souvent 1 goutte diluée dans une huile végétale et pour une courte durée. Si vous retournez à l’article j’ai bien précisé de vérifier les effets secondaires des plantes.
    1 cuillère à café (5 ml) d’huile de gaulthérie est l’équivalent d’environ 7000 mg de salicylate ou 21,5 comprimés d’aspirine.

Samuel · 25 août 2015 à 11 h 10 min

Et l’égopode podagraire, dite « herbe aux goutteux » n’est mentionnée nulle part dans cet article?
C’est à compléter!

    maplante · 26 août 2015 à 12 h 36 min

    C’est fait Samuel.

grausem · 7 novembre 2015 à 11 h 33 min

j’ai la goutte et je n’ai qu’un rein que faire.

    MONICA · 23 juin 2016 à 9 h 07 min

    Bonjour
    Prenez du L8 du laboratoire Lehning 1 flacon 25 Gouttes 3 x jour
    Des gélules d’ortie de cassis

Taboubi · 6 janvier 2016 à 9 h 19 min

Pour moi et depuis trois mois ; je bois quotidiennement de beau matin et à jeun un verre d’eau
avec le jus d’un demie citron . J’ai bien perdu des kilos de mon poids ainsi que la bosse de mon ventre. je me sens plus léger et plus gaie de ce résulta . j’ai même fait un bilan sanguin ; les chiffres ont été dans les normes . Au-revoir et merci.

goutu · 19 janvier 2016 à 16 h 54 min

problème ,avec tant de « possibilité « difficile de choisir ce qui est réellement efficace et d’éviter les contradictions,par exemple beaucoup de fruits « bénéfiques » sont très riches en fructose « maléfique »

Daukhan · 19 février 2016 à 20 h 10 min

J’ai essayé le vinaigre de cidre et depuis 6 mois je n’ai plus de crises du tout. Cela faisait pourtant 3 ans et 3 longs traitements à la colchicine qui me mettait dans un état de fatigue pas possible.
Essayez, c’est facile à prendre et à trouver.
Bon courage.

ERICO · 11 mai 2016 à 13 h 53 min

pour moi, j’ai utilisé des grains du fruit papayer, les sécher à l’air sec et à l’abri de la lumière solaire; on prend une cuillère à soupe de celui-ci au moins deux fois par jour. Vous verrez que la goutte disparaitra, merci!!

    maplante · 11 mai 2016 à 20 h 51 min

    Merci Erico.

Cuny Stephane · 10 août 2016 à 9 h 57 min

Bonjour, je fais de la goutte alors que je ne mange plus ni viande, ni fromage ni beurre, je ne bois ni thé et café, je ne peux plus faire de repas normal car tout me dégoûte, même le pain et les pâtes. Je ne mange que du riz Basmati, des légumineuses, des pommes de terre et des légumes cuits, des yaourts nature ou du fromage blanc Je me fais des soupes moulinées.
A ce régime là, j’ai d’ailleurs perdu 33 kg en 6 ans !
Depuis deux semaines je bois 2 litres d’eau par jour et une cuillère de Bentomed dans un verre d’eau tiède tous les matins. La douleur est moins intense sauf la nuit où j’ai l’impression qu’on me plante des aiguilles dans les mains et les pieds…

    Rousseau · 20 mars 2019 à 16 h 26 min

    Vous pouvez également pour éliminer l’acide urique prendre de l’aubier de tilleul en ampoule et aussi en gemmothérapie des bourgeons de Frêne.

SimonT · 14 août 2016 à 19 h 59 min

Et si on commençait déjà par supprimer la viande ?

SimonT · 14 août 2016 à 20 h 04 min

Le bicarbonate de sodium, il vaut mieux en prendre très peu : une pincée dans de l’eau. L’eau sera alcaline (pH=8, voire 9), et contribuera à désacidifier.

Zenal abidine · 28 août 2016 à 17 h 25 min

Je suis victime de cette maladie , je cherche des orientations

Jelice · 6 septembre 2016 à 22 h 46 min

J’ai eu ma 1er crise et c’est avec surprise que j’ai su que j’avais la goutte en allant aux urgences
mon gros orteil droit était gonflé et rouge impossible de le plier ni même de mettre une chaussure.Juste avant la crise j’ai eu de fortes crampes durant la nuit pendant au moins 2 semaines.

SimonT95 · 8 septembre 2016 à 5 h 32 min

Le 1er réflexe est de jeûner. Pour évacuer le trop plein de cochonneries qu’on a en nous. Avec prise d’argile, par exemple.

Picq · 16 octobre 2016 à 21 h 08 min

Moi j’ai été étonné d’avoir ma première crise « de goutte » !! je ne suis pas gros mangeur de viande mais un peu de tout en trop et ça suffit!! Oui la première mesure est de réduire l’alimentation et de boire beaucoup d’eau et un peu d’eau gazeuse! Moi j’ai commencé avec Aloé Vera aujourd’hui j’ai a chance d’en avoir dans mon jardin, je prend Colchicine et un leger Diurétique !On vera controle dans deux semaines !!!

Yaqub · 10 novembre 2016 à 18 h 54 min

Bonsoir
J’ai commencé à avoir des douleurs de type goutte ou arthrique il y a environ 6 mois. Au début je carbuait au Voltaren 75. Un ou 2 par 24h. Je le supporte tres bien mais c’est catastrophique pour les reins bien entendu.
Depuis je prends une cuillère à café de poudre de curcuma en faisant passer avec de l’eau ou une boisson, le matin au ptit déjeuner et le soir. Les résultats sont surprenants et rapides. Le curcuma se vend en gélules mais je dirais que la poudre se diffuse mieux dans l’organisme et est plus à même d’être fraîche donc de préserver les principes actifs. Le curcuma est utilisé en cuisine (orientale par exemple) comme colorant donc il faut juste se brosser les dents après en avoir pris. Le curcuma a beaucoup d’autres vertus

MUMAS · 17 février 2017 à 9 h 17 min

J’ai eu des douleurs atroces il y a 8 ans, j’ai cru que c’était de la sorcellerie de chez nous!!!!! 5 ans après, un médecin m’a révélé que je souffrais d’une « arthrite goutteuse infectieuse ». Il m’a mis sous « colchicine, zilorik, zet plein d’anti-inflamatoires » et d’antibiotiques. Je crains pour mes reins. Et les crises sont répétées. Je voudrais essayer le « vinaigre de cidre » mais où le trouver???

    Pierre François MALLARD · 8 avril 2017 à 13 h 18 min

    Bonjour,
    Vous pouvez en trouver en biocoop par exemple.
    Passez une excellente fin de semaine.

Simon95 · 17 février 2017 à 15 h 22 min

La solution la plus simple, et accessoirement la moins chère, est d’arrêter d’entretenir la maladie en s’alimentant mal. Jeûner permettra de faire partir les excédents qui créent des douleurs.
Ne pas oublier ce produit miraculeux qu’est l’argile.
Et se dire que ces maladies sont de type acide. Donc s’alcaliniser, en buvant de l’eau additionnée de bicarbonate de soude (en mettre très très peu)

Zaza · 7 septembre 2017 à 15 h 05 min

On peut avoir une crise de goutte tout en ayant un taux normal d’acide urique dans le sang. Cela peut survenir après une activité sportive inhabituelle ( mon cas )

    Jacob · 7 septembre 2017 à 21 h 30 min

    J’ai eu une crise similaire suite à un entraînement sportif et qui a persisté un bon moment. On vous a prescrit quoi svp ?

ISABELLE · 22 septembre 2017 à 9 h 38 min

Bonjour
j’ai mon père de 61 ans qui souffre de crise goutteuse depuis 3 ans maintenant. il est sur zyloric et colchimax et se fait des injections d’AINS quand la douleur est très intense. ca fait 12 jours qu’il souffre de douleurs, les AIS et AINS pris ne l’ont pas soulagé. il est en ce moment hospitalisé ca fait 3 jours et les crises reprennent 2 plus belle malgré les injections d’AINS.

faudrait il penser à gerer le problème autrement, et que pourrais je lui conseillé pour pallier à sa maladie. quel traitement naturel pourrait on adopter pour ecarter ces produits chimiques qui ne l’aident plus.

merci de me repondre. et du courage à tous les malades goutteux

Simon95 · 23 septembre 2017 à 10 h 59 min

Le remède le + simple reste de jeûner, jusqu’à ce que l’acide accumulée s’en aille…
La goutte est souvent due à un excès de viande.
Une maladie très développée autrefois, quand les gens mangeaient beaucoup de viande, notamment sous Louis XIV, qui était capable d’avaler plusieurs poulets à la suite (à la fin de sa vie, à force de mal bouffe, Louis XIV avait même un trou dans le palais, et tout ressortait par le nez… Lol)

    Lombard Geneviève · 9 octobre 2017 à 7 h 23 min

    mais non, ce n’est pas forcément un excès de bouffe à notre époque. Moi il me manque un rein ? crise de goutte… (je suis végétarienne) un effort sportif sur le long terme ? crise de goutte ! acididé génétique du corps ? crise de goutte. On dirait que vous n’avez jamais subi cette abominable souffrance ! jeûner n’apporte rien, il est obligatoire de prendre de la colchicine (ou colchimax) (qui vient de la colchique..jolie fleur mauve,) et une fois les douleurs passées, bien faire le tri des informations parfois contradictoires (la preuve ! ). Car ce médicament-miracle il faut bien le dire, ( colchicine) a des effets secondaires terribles. On dort dans les toilettes (on n’a plus le temps d’y arriver…) vertiges ou spasmes. Avant de soigner la goutte, j’ai guéri les effets secondaires : jus d’un demi-citron dans un verre d’eau tiède le matin à jeun. Miracle ! une chose si simple … Maintenant, j’essaie le curcuma, mélangé à du gingembre, de l’ail, du poivre, le tout acheté à un bon herboristerie comme « condiments » et pas comme « soins-santé » 2 fois plus cher.
    ça fait 15 jours et mes crises sont environ toutes les 3 semaines… j’attends… et vous tiendrais au courant, car un essai même bénéfique n’est pas une preuve. Donc, buvez-vous une petite citronnade à jeun (avec un demi sucre. éventuellement) ça, c’est sûr et à bientôt pour des nouvelles

      Simon95 · 9 octobre 2017 à 21 h 15 min

      Avez-vous supprimé le petit déjeuner, le pire repas de la journée ?

    marianne · 5 février 2018 à 18 h 14 min

    Simon, il y a de plus en plus de gens qui ont des crises de goutte car certains médicaments empêchent l’ élimination de l’ acide urique , tels les diurétiques donnés aux cardiaques et aux hypertendus et les médicaments donnés aux greffés
    Ceci même si on n’ abuse pas de viande.
    L’ image traditionnelle de l’ aristocrate perclus de goutte parce qu’il passe son temps à la chasse et mange son « gibier » doit être révisée .

      Simon95 · 6 février 2018 à 7 h 34 min

      Certes. Mais les greffés, ce n’est pas ce qu’on trouve le plus sur Terre. Quant aux maladies cardiaques et à l’hypertension, la médecine officielle préfère méconnaître l’impact des acides aminés Lysine et Proline, ajoutés de vitamine C. Voir les travaux de Linus Pauling sur le sujet.
      L’hypertension, c’est du sang trop épais et de tuyaux trop étroits. Pas besoin d’aller chez le médecin pour fluidifier son sang : une nourriture saine, type méditerranéen, sans viande, et la tension redeviendra normale. Et j’en sais quelque chose, puisque moi-même diabétique, ne prenant évidemment aucun médicament pour la tension, on me trouve à chaque fois « une tension de jeune homme »

      Simon95 · 7 février 2018 à 13 h 12 min

      Mais il est vrai que je prends un produit de la médecine ayurvéda, quasi miraculeux : le Triphala.

      Mon témoignage sur le Triphala. Une année mon médecin m’avait prescrit 2 analyses sanguines. Je fais la première et les résultats étaient désastreux. Tout était en dehors des normes, particulièrement pour le foie. J’étais tellement à l’extérieur des normes, que le labo avait surligné au stabilo, tellement le résultat était loin de la norme. J’étais donc déclaré alcoolique, alors que je ne buvais pas.

      J’avais entendu parler du Triphala lors d’une émission sur Arte, et j’en avais acheté une boite. Une fois celle-ci descendue, j’avais refait ma prise de sang. Et quand on me donne le résultat, je n’en revenais pas : TOUT était rentré dans l’ordre, particulièrement le foie. Plus de graisse en excès. Incroyable.

      Voilà mon témoignage. Vous en faites ce que vous voulez, mais désormais le Tiphala est dans toutes les armoires de la famille.

      Autre témoignage sur le Triphala. Une de mes filles me dit : « Papa, j’ai un aphte que je n’arrive pas à me débarrasser ». Je lui ai donné le contenu d’une capsule de Triphala dans un verre d’eau, et elle a fait un bain de bouche avec. Et on constate que la poudre verte s’est fixée sur l’aphte. Le lendemain, je lui demande « Et ton aphte ? ». Réponse : « Je l’avais oublié, celui-là. Je ne sens plus rien, il a presque disparu »

      Voilà…

        Jacques · 8 février 2018 à 18 h 40 min

        Bonsoir Simon95,
        Pouvez vous me dire quelles quantités vous prenez de Triphala et s’il y a un dosage et aussi où vous vous le procurez ?
        Un grand merci d’avance.
        Jacques
        jacquesstroobant@gmail.com

Simon95 · 9 octobre 2017 à 20 h 25 min

Merci Geneviève pour votre témoignage. Je reste persuadé que le jeûne apporte quelque chose. Votre alimentation végétarienne est peut-être trop acidifiante, notamment avec les céréales.

Moi, je ne jure que par l’Argile et le Charbon activé, sans oublier bien évidemment les HE.

Vous connaissez le G5 ?

Et bien évidemment prendre des suppléments en vitamine C, la base de tout traitement. Associée à l’occasion avec la prise de collagène.

A noter : j’ai lu que la chaleur aidait à faire passer les douleurs. Il y a des lampes pour cela.

    Lombard Geneviève · 10 octobre 2017 à 5 h 16 min

    Si le jeun vous apporte des bienfaits, pourquoi pas. En cas de goutte, ça m’étonnerait que ce soit la solution. Pourtant, vu le temps qu’on met à se déplacer, on a vite sauté un repas. J’ai l’impression que vous n’avez jamais eu de VRAIES crises de goutte, juste un petit chatouillis au doigts de pied. ou à la cheville. A l’oreille ? heuuuu… pas d’articulation, pas de crises de goutte ! comme se sont des petits cristallins qui se glissent entre les petits os, l’oreille ??? par contre vous pouvez avoir des « tophus » (petites boules de cristaux) qui vous poussent n’importe où (j’en ai sur un pied (ouf, invisible et indolore) et ça vient parfois « dans les oreilles. » Il ne faut pas confondre. Quant à l’acidité, pour moi c’est une question de goût. Je croque les citrons et peut boire du vinaigre. Mais aucun acide avalé ne vaudra celui de mon estomac (ou du vôtre). Il suffit maintenant juste de rétablir les PH pour le confort mais cela n’a aucune incidence. Ce sont les prurines qui font du mal parce qu’on ne les élimine plus et de ça, il y en a dans tout. Des petits moyens de se soulager il y en a des tas. Il suffit de prendre celui qui vous convient le mieux avec les meilleurs effets. Moi c’est le citron puisque j’aime l’acide, vous l’argile, le charbon… et le jeun… Ca fait faire de la cuisine en moins. Je vais proposer ça à mon mari… mais lui n’a rien !!!! 🙂

Mendy Steegmans · 12 mai 2018 à 15 h 33 min

J’ai 15ans ma première crise de goutte (au genoux droit) à eu lieu il y a environ 4 mois. Mon médecin ma prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdien (ibuprofen) pour mes douleurs mais sans effets réelles. Que pourrais-je faire pour y remédier avec le peu d’argent que je possède?
Merci d’avance.

JLB · 12 mai 2018 à 18 h 54 min

Ah ces médecins… La goutte est due à un excès d’acide urique dans le sang. Elle se manifeste par une crise d’arthrite aiguë : c’est la crise de goutte, due à la précipitation dans l’articulation ou dans les tissus de cristaux d’acide urique. C’est principalement dû à la viande. Trop de burgers, par exemple…
La solution passe par supprimer la viande un temps, et manger peu, voire jeûner. En plus, c’est gratuit.

    Lombard Geneviève · 12 mai 2018 à 22 h 01 min

    heuuu, s’il n’y avait que la viande à supprimer, comme ce serait facile. Mais hélas, non. Je ne suis pas entièrement végétarienne, mais presque mais surtout je n’ai qu’un rein. Et à 78 ans, le second commence à ramer. Alors boire beaucoup, se faire d’excellents cocktails de curcuma-gingembre-poivre.. etc.. (recette bien connue donnée ici) quand à votre jeûne, bien inutile si on mange assez peu et équilibré, c’est la nouvelle mode et ça n’apporte rien de plus à la guérison et rien de moins à la douleur. Par contre le mélange d’épice à fait retarder de 8 mois une éventuelle crise de goutte… et plus j’espère bien. Vous dîtes principalement dû à la viande ? -idée bien ancrée on dirait …- (d’ailleurs je n’ai jamais vu de burger de ma vie…) non, presque tous les aliments contiennent de la purine qui acidifie le corps. Le jus d’un demi citron le matin dans de l’eau tiède et à jeun fera des merveilles. (et pas d’orange surtout) On peut aussi le bicarbonate de soude (pas pour l’hypertendu) ou un verre d’eau bien additionné de vinaigre de cidre.. moi je préfère le citron. Il y a tellement de « bonnes » choses dans la nature, qu’on a du choix. Et Maplante, excellent site, donne les meilleurs conseils possible. Vous n’avez plus qu’à choisir,

cagouille · 3 juin 2018 à 14 h 02 min

Bonjour,
Je viens de parcourir ce forum et suis content de ne pas me sentir seul au monde !
J’ai eu ma première crise de goutte il y a 2 jours et j’ai d’abord pensé à une fracture de mon gros orteil. Le toubib m’a parlé de goutte et m’a prescrit anti-douleur et anti-inflamatoire + ordonnance pour une radio du pied. Quand je vois les photos de pied de gouteux sur le net, je crois reconnaître le mien. En plus, comme dit Geneviève, je marche comme une cagouille.
J’ai fait le plein de fruits et légumes en commençant par le citron et le fenouil, d’eau Quezac et Badoit, j’ai remisé ma bière au placard et prévenu mes amis qu’ils sont toujours les bienvenus pour un pastis, mais sans moi.
J’ai 68 ans, suis actif dans plein de domaines et je ne supporte pas d’être malade. Je me pose maintenant la question suivante, n’ayant pas trouvé la réponse plus haut : peut-on vraiment guérir de la goutte sans se démolir avec les effets secondaires des médicaments?

Lombard Geneviève · 3 juin 2018 à 20 h 02 min

Oh oui, on peut guérir, au moins ne plus avoir de crise. J’en suis l’exemple vivant et en pleine forme. Moi, je ne fais pas de régime particulier. La bière, je n’aime pas, mais faut éviter et les viandes rouges aussi. Mais comme elles sont chères et plus trop bonnes, je m’en passe. Alors, je vais vous donner la recette « magique » (et je n’ai plus de crises depuis 8 mois.) Le matin, À JEUN, le jus d’un demi-citron dans l’eau tiède et légèrement sucrée (à votre goût) moi c’est sans sucre. C’est OBLIGATOIRE à jeun, car le citron est un alcalinisant qui va réduire les cristaux qui se logent dans vos articulations (Pied), doigts, épaules, etc… Ensuite, préparer pour mélange : 9 doses de curcuma pur (cuillères à café, par ex.) 5 de gingembre, 3 de citron, et 1 de poivre noir, le tout en poudre, bien mélanger dans une boite et prendre UNE dose le midi avec votre repas (car il faut des lipides) Vous pouvez ajouter 1 dose d’ail (hypertension) ou de cannelle. C’est assez hard (moi, j’aime l’acide, ça me plaît) vous pouvez mettre une bonne goutte de jus de fruits. Pas de sodas, du jus le plus pur possible. J’ai évidemment ABANDONNE tous les médoc du toubib, mais je les garde en prévision…. Résultats : l’hypertension a baissé d’un point (mais je prends les médocs, je n’ai qu’un rein, faut pas rigoler), le diabète, le cholestérol, fini, les spasmes, les douleurs articulaires, fini. Faut voir la tête du toubib !!!!! Ah, n’achetez pas en pharmacie mais chez un bon vendeur d’épices. Il y en a un super sur Internet qui donne toutes les explications. Et il semblerait que l’eau pétillante ne soit pas trop bonne pour l’hypertension et les reins. Pourquoi ? Je chercherai. Moi je bois de l’eau citronnée. Allez, bon courage.

    maplante · 3 juin 2018 à 21 h 24 min

    Merci Lombard Geneviève. Le pH de l’eau gazeuse est de 3-4, ce qui signifie qu’elle est légèrement acide. En fait, les reins et les poumons se chargent d’éliminer l’excès de dioxyde de carbone. Du sodium et d’autres minéraux sont souvent ajoutés. Pour des personnes en bonne santé, ces boissons peuvent être sans danger en général. Cependant, en cas de goutte, c’est à éviter.

      Lombard Geneviève · 4 juin 2018 à 21 h 43 min

      Merci ma plante. votre réponse m’évite de chercher et ma mémoire n’est pas si mauvaise même si elle est nettement moins précise que vos renseignements. Merci de vos précisions et félicitation pour votre site clair et précis.

    cagouille · 4 juin 2018 à 11 h 02 min

    Merci à Geneviève et à Maplante,
    J’ai mes 2 reins, mais je suppose que je leur ai donné récemment trop de travail. Alors je vais les chouchouter. Au vu des effets secondaires des médocs contre la goutte, je vais tout faire pour ne pas en prendre.
    Il y a 1 an, une analyse de sang montrait que je dépassais légèrement la fourchette admissible de l’acide urique. Je vais suggérer au toubib une nouvelle analyse de sang et d’urine.
    Je fais de gros travaux chez moi depuis début mars, ce qui a certainement été le déclencheur de nombreuses crampes dans différents muscles, tendinites et finalement peut-être cette crise de goutte. Depuis plusieurs années, ce gros orteil me fait mal lors de longues marches avec des chaussures à semelle trop souples.
    En fait je ne supporte plus ces toubibs qui ne traitent que le symptôme (ils ne peuvent pas faire autre chose durant une consultation de 5 à 6 mn) et ne s’intéressent pas à la cause. Même si je me trompe, je lance une piste de recherche.

Simon95 · 4 juin 2018 à 20 h 56 min

Vous devriez vous intéresser au Triphala…

    Lombard Geneviève · 5 juin 2018 à 12 h 52 min

    bonjour Simon,
    merci de votre conseil. J’ai essayé ces gélules qui doivent être bénéfiques mais pour moi, c’est trop laxatif. Aussi je me suis tournée vers le mélange curcuma. Merci encore de votre attention.

Lombard Geneviève · 4 juin 2018 à 21 h 34 min

Bonjour cagouille,
lorsque l’un de vos doigts de pied vous chatouille, buvez le plus possible (à vous en faire éclater presque) de l’eau plate. par gout vous ajoutez ce que vous voulez (moi du citron évidemment, j’aime et c’est recommandé). vous pouvez ajouter du bicarbonate de soude pour l’effet bénéfique mais c’est désagréable (chacun ses gouts…) Etudiez bien ce qui vous fait avoir des chatouillis (moi, jus d’orange avant de déjeuner (on ne le dirait pas que c’est si acide pour le corps) et surtout mon « fruit » préféré : la tomate (mais cuite) Je l’assaisonne en cuisson de bicarbonate de soude (en prendre trop m’est interdit pour cause d’hypertension.) Le goût en est légèrement changé.
la recette curcuma est excellente pour guérir les inflammations et tendinite et si vous ne souffrez pas trop vous en faites des cures d’un mois sur deux, vous verrez que c’est efficace le jour où l’on arrête…lol.. j’ai eu une tendinite au talon d’achille, c’est assez jouissif aussi. Le tout disparu avec le curcuma….Ca fait 10 mois maintenant que je n’ai plus rien et j’avais des crises toutes les 3 semaines…… plus ou moins fortes. Avant, comme vous, je pensais que comme les « anciens », j’avais mal à cause de la pluie à venir … non, non, ça se préparait en douce.
Les médecins s’en fichent du moment qu’ils vendent leurs médoc et gagnent le voyage en Thaïlande. Pourtant on a tous les mêmes symptômes, donc les mêmes causes à peu près que ce soit la fatigue ou le rein. J’ai passé 3 jours dans les WC sans pouvoir bouger et de douleurs au pied et de… autre chose. C’est fini. j’ai refusé. Cette recette est excellente pour moi (et tout est facile à trouver) mais vous pouvez avoir d’autres préférences, le site est bien conçu pour le choix. Mais il faut toujours les mélanges. Et il y a un an, un petit régime spécial, (sans bière) une cure de citron ou vinaigre de cidre dans la salade, aurait sans doute suffit à remettre tout en ordre. Bon courage, on s’en sortira vainqueur. Moi je suis confiante.. c’est fait ! (ah.. prudence sur les fruits de mer, moules surtout et tout doux sur les huitres… une douzaine suffira… n° 2 ? OK ! Allez, bonsoir, on se tient au courant.

    cagouille · 5 juin 2018 à 18 h 01 min

    Merci Geneviève pour tous ces détails très instructifs.
    Vous devez connaître mon épouse, cela fait des années qu’elle me dit que c’est ainsi qu’il faut se nourrir.
    Cela fait en effet plusieurs années que ça me chatouille, en particulier le gros orteil, et je pense que les efforts intensifs et inhabituels que j’ai commis depuis 3 mois ont mis en circulation toutes ces gentilles toxines en excès.
    J’ai commencé à appliquer vos conseils (et finalement ceux de mon épouse qui me fait maintenant une crise de …jalousie) et à J+5 je sens un début de régression de la crise. Demain, je fais faire des analyses de sang et d’urine.
    A bientôt,

      Lombard Geneviève · 6 juin 2018 à 7 h 21 min

      Hahaha, vous reconnaîtrez que les femmes sont des « sages » avec leurs bons conseils. Je suis même sûre que « Maplante » est féminine. Pour vérifier une fois de plus le bon résultat de mes conseils, surtout pour vous en début de crise, j’ai « oublié » de prendre mes poudres (que vous pouvez aussi trouver en gélules -plus chères-) pendant 3 jours.. C’est la dernière fois que je tente cet essai. Il fallu m’aider à me lever du lit, Le genou, l’épaule étaient bloqués et j’ai crié de douleur (pas hurler, car je ne suis pas si douillette) Je les ai presque entendu craquer… Bon, pour moi, la preuve est faite. ! J’attends de voir le médecin et ses analyses pour le diabète et le cholestérol puisque ces épices sont bons pour ça aussi. J’en avais si peu que ça aura disparu j’en suis sûre. Pour les analyses, je vous « conseille » d’attendre un bon mois… il faut quand même un peu de temps pour que tout se remette bien en route. Mes amitiés à Mme Cagouille et dîtes-lui que, pour moi, même le temps des cougars est passé.:( Je ne sais plus parler que maladies et petits bobos..lol 🙂 … Bonne continuation.

cagouille · 25 juin 2018 à 17 h 48 min

Bonjour, merci pour votre soutien,
Ma crise de goutte a commencé il y a maintenant 25 jours. Malgré un régime anti-purines très strict, agrémenté de vos meilleurs conseils, la douleur a diminué et reste en pallier et en dents de scie. Les médecins traitent le symptôme avec anti-douleur et anti-inflammatoires, en attendant que le pic de la crise revienne.
Je suis traité depuis début mars (anitbiotiques et corticoïdes) pour une oreille exémateuse enflammée et qui coule. Vous allez me demander quel est le rapport avec la goutte, j’y viens. J’ai vu généraliste, ORL et dermato, mais j’ai ressenti comme un doute dans leurs diagnostics. Finalement, suite à une recherche Internet, j’ai trouvé une description de mon symptôme à l’oreille. La maladie s’appellerait « Tophus goutteux de l’oreille ». Tiens donc ! J’ai aussi plusieurs articulations qui me titillent aléatoirement (comme tout le monde à partir de la soixantaine).
Je recherche donc un produit naturel pour réduire l’acide urique et éliminer les dépôts de cristaux dans les tissus. C’est ainsi que mes recherches Internet m’ont présenté le « Bentomed ». Cela me semble trop « miraculeux ». Le fabricant décrit ses certifications de façon bizarre, comme s’il ne savait pas de quoi il parle (s’était justement l’une de mes spécialités). Avez vous déjà testé ce produit ?

    maplante · 25 juin 2018 à 19 h 54 min

    Il est très fréquent que les oreilles soient attaquées après des crises de goutte, ou simultanément avec des attaques dans d’autres parties du corps. En fait, les oreilles sont une partie du corps qui est souvent froide, avec une circulation sanguine plus lente dans une zone moins veineuse. Ce sont tous des facteurs qui favorisent les attaques de goutte. Le cartilage, les articulations, les tendons, les membranes, les bourses et les tissus, sont parmi les autres endroits préférés des cristaux de goutte. Mais pas le muscle !
    Certains conseillent, qu’en cas de pus laiteux dans l’oreille après une poussée de goutte, on devrait le faire éclater. Donc, il faudrait l’enlever rapidement avant qu’il ne durcisse. Consultez votre médecin.
    Pour le produit cité, je n’ai aucune information.
    Bonne chance.

cagouille · 26 juin 2018 à 10 h 04 min

Je vous remercie, Maplante, pour cette réponse détaillée qui m’a énormément éclairé.
Les différents médecins consultés pour cette oreille, dont la moitié connaissaient la simultanéité avec la crise de goutte au pied, ont traité le symptôme immédiat, en fermant leur écoute à tout autre symptôme. Drôle de médecine !
Je continue l’hygiène alimentaire recommandée, ainsi que ma recherche traitements et prévention.
Cordialement, cagouille

    maplante · 26 juin 2018 à 18 h 23 min

    Avec plaisir cagouille, prenez soin de vous.

Lombard Geneviève · 26 juin 2018 à 22 h 24 min

Pauvre Cagouille, vous voilà bien touché. J’avais lu qu’on pouvait avoir des tophi (et tophus au singulier) à l’oreille mais je ne m’en suis pas préoccupée puisque je n’avais qu’un seul tophus sur le pied qui a disparu. Vous semblez plus touché que moi. Au fur et à mesure de mes lectures, j’ajoute une épice anti-inflammatoire puisqu’on peut les mélanger sans crainte. J’y ai même ajouté de la cannelle pour adoucir le gout bien que j’aime le piquant du poivre-ail-citron. Vous pourriez également boire une tisane de « l’herbe aux goutteux » l’Egoppode. Je ne l’ai jamais essayée, j’attends une nouvelle crise. C’était le seul remède au Moyen Age…. Par contre, je ne fais pas de régime spécial, sauf que j’ai retiré de mon alimentation les charcuteries (dont je ne raffolais pas) les abats (que je déteste) mais le fromage ou le jambon cru c’est plus dur. Et lorsque j’en mange, je ressens de suite un vilain chatouillis. Preuve qu’il n’en faut pas beaucoup pour avoir une crise. Des prurines il y en a partout. Sauf dans l’artichaut. Tiens ! d’ailleurs je n’y avais pas pensé…. j’en mettrai dans ma mixture…. Surveillez aussi votre tension, je crains que l’un entraîne l’autre. Bon courage Cagouille.

SimonT95 · 10 juillet 2018 à 20 h 33 min

J’ai eu dernièrement des crises de goutte. La reine des prés m’a été favorable
http://www.inconscients.com/phyto/maladies/reinedesprespharesecondsboutons.php

cagouille · 11 juillet 2018 à 10 h 06 min

Merci pour votre sollicitude. Après 5 semaines du régime drastique préconisé en cas de goutte, la douleur a presque disparu. De retour à mon domicile, j’ai consulté mon médecin référent qui m’a prescrit « colchimax » en disant que cela provoquait moins d’effets secondaires que « colchicine » (je commence ce soir) et une analyse sanguine qui montre que tous les résultats sont revenus dans les limites de référence.

    Lombard Geneviève · 12 juillet 2018 à 19 h 45 min

    hello Cagouille C’est vrai que vous êtes très atteint ! Les crises de goutte NE durent que 5 à 10 jours … normalement. Peut-être étes-vous dans le cas de SIMON T95 qui préconise le jeûne (alors que je suis neutre sur ce sujet) Sans doute faut-il TOUT chasser ces vilaines toxines pour repartir sur de bonnes bases. J’ai failli avoir un nouveau chatouillis pour avoir mangé une demi-portion de moules -à l’ail-. Bon, ben maintenant je sais quels aliments me sont vraiment interdits. Prenez toujours votre jus de citron (ou de vinaigre de cidre, ou de bicarbonate de soude au choix) le matin à jeun pour alcaniser et faire obstacle aux effets secondaires du colchilmax moindres que la colchicine. (évidemment je prenais un minuscule cachet d’immodium lingual en même temps…) Pour le reste, vous savez tout et vous avez un choix énorme. Dites-nous si quand vous sentirez mieux. Courage à tous.

      cagouille · 20 mars 2019 à 20 h 09 min

      Bonjour à tous,
      Depuis juillet dernier, j’ai fait mes 3 mois de cure de Colchimax, tout en respectant sensiblement les recommandations nutritionnelles relatives aux crises de goutte. Les douleurs spécifiques ayant quasiment disparu et mes oreilles ayant repris leur aspect normal, à partir de novembre, j’ai repris progressivement 1/2 verre de vin aux repas, ou une bière au dîner. Rebelote, début février la douleur au gros orteil est revenue et mes oreilles sont en crise. Je n’ai jamais arrêté le 1/2 citron matin et soir à jeun et maintenant je ne bois plus que San Pellegrino, en plus du thé et du café. Depuis début mars, les douleurs ont disparu, mais les oreilles sont toujours en crise.
      Je relève donc bien une relation de cause à effet avec les boissons alcoolisées, mais pour les oreilles, j’ai maintenant un doute. Le Dermatologue ne m’avait prescrit pour les oreilles qu’une crème émolliente qui est sensée éviter la desquamation.
      Je remercie encore Geneviève pour ses conseils et comme elle, j’ai pris goût au citron et en utilise dans la plupart des plats.

geneviève Lombard · 21 mars 2019 à 14 h 06 min

hello Cagouille, je vois que ça va mieux ou que ça en prend bien le chemin. Moi j’ai arrêté la cure journalière et je ne prends mes « poudres » qu’une fois par semaine ou quand ça me titille aux articulations ou au gros orteil. et hop, tout disparaît. Ca fait un an et demi maintenant que je suis tranquille. La bière est dévastatrice, c’est vrai, ainsi que la viande rouge. les « tophi » (petites boules aux oreilles ou ailleurs) j’en ai eu une sur le dessus du pied, indolore. Disparue elle aussi. Mais vous étés bien plus atteint que moi donc il faut plussss de précautions alimentaires. ahhh, j’ai ajouté de la cannelle (pour le gout et comme anti-inflammatoire supplémentaire) et de l’ail pour faire baisser la tension (de 3 points !!!!!) Exceptionnel a dit le médecin -qui y croit à moitié-..lol.. Bon courage. Il vous faudra sans doute un peu plus de temps pour vous sentir parfaitement bien. 🙂

    cagouille · 26 mars 2019 à 13 h 48 min

    Merci Geneviève,
    Vous évoquez vos « poudres »! Je sais que vous en avez déjà parlé, mais pourriez-vous m’en dire plus, juste au cas où une nouvelle crise me m’attaquerait avec inflammations et douleurs articulaires.
    J’ajouterai cela à mon régime « plutôt » strict avec supplément en jus de citron et vitamine C.
    Je ne sais pas si je l’ai déjà mentionné, mais quelques semaines avant ma première crise de goutte, j’avais manipulé à mains nues une pâte destinée à décaper des tubes en cuivre avant soudure et portant le doux nom de PURINE. Quelle coïncidence !

geneviève Lombard · 27 mars 2019 à 14 h 25 min

coucou, bonjour,
mes « poudres » ne sont que des épices fortement anti-inflammatoires bien connues. C’est le mélange de tout ça qui en fait la force, et le site Maplante le conseille souvent. Sauf que j’y mets du « surplus », mais j’aime le gout amer-citronné.
voilà la recette « miracle » : 9 doses (une cuillère à café par ex.) de curcuma (pas trafiqué) – 5 doses de gingembre – 3 doses de citron (l’écorce c’est mieux mais…) une demi -dose de poivre noir, 3 doses de cannelle. Pour l’hypertension dont je suis largement pourvue, j’ajoute 3 ou 4 doses d’ail. A mélanger une dose sur votre salade car il faut un peu d’huile, ou sur votre bol de soupe ou à boire dans un demi verre d’eau (c’est plus hard ! ). J’achète chez un bon herboriste qui s’appelle « épices du monde » (icone rond noir) qui donne toutes les explications de la plante, son utilisation et qui vend par 50 grs (ou 150 bien sûr.) J’ai suivi ce régime journellement pendant 6 mois, puis maintenant c’est dés que l’orteil me chatouille, hop, une dose et ça passe. Ce n’est bien que pour ça car j’ai des tendinites et là… rien… Ca ne vous ferait pas de mal de faire un essai pour calmer tout ça. Mais peut-être prenez-vous des anti-inflammatoires ? ça remplacera petit à petit. Si vous avez de l’hypertension, regardez si vos reins fonctionnent normalement , on n’y peux rien mais on a une explication. Quant à votre pâte à décaper, c’est un signe du destin ..lol.. Allez, bon courage,

François · 8 avril 2019 à 21 h 41 min

Bonjour, j’ai eu un diagnostique de goutte la semaine passée. Je dois dire qu’après m’être instruit sur le sujet, mon moral n’est pas à son meilleur. J’ai 39 ans et j’ai toujours été actif et en bonne santé jusqu’à présent. Je comprends que je dois faire mon deuil de tout ce qui est bon à manger et boire en plus que je ne peux presque plus marcher. Je voulais simplement vous féliciter tous autant que vous êtes d’avoir une attitude si positive et combattive. Dans l’éventualité où vous auriez des conseils qui aident à garder le moral, ils sont les bienvenues. Je vais donc tenter de presque plus manger et de suivre les multiples conseils de ce forum de discussion. Bonne chance à tous.

    maplante · 9 avril 2019 à 21 h 10 min

    Bon courage François.

    cagouille · 10 avril 2019 à 20 h 01 min

    Bonjour,
    Cela fait maintenant un an que j’ai eu ma première crise de goute. Elle était localisée au gros orteil ( grande difficulté à marcher) et aux pavillons des oreilles (tophus gouteux). Il s’agit, en fait, de zones froides où le sang circule mal.
    J’ai essentiellement suivi les conseils de Geneviève, j’ai respecté une meilleure hygiène de vie avec marche, vélo et renforcement musculaire, ainsi qu’un régime pauvre en purines animales. Au bout de quelques mois, j’ai baissé ma garde, repris un petit verre de vin aux repas, puis parfois une petite bière et j’ai senti les petits picotements caractéristiques revenir.
    Je suis de retour au régime spécifique qui se supporte finalement très bien, avec des exceptions pour les sorties entre amis.
    Lorsque cela ne suffira pas, j’ai prévu de tester les poudres à Geneviève, que je remercie encore pour ses conseils avisés.
    A bientôt

geneviève Lombard · 10 avril 2019 à 5 h 35 min

Mon pauvre !!!!! Quel désespoir je lis en vos paroles. L’important est de savoir d’où viennent ces terribles crises de goutte. (hypertension, rein qui fonctionne mal donc acide urique..) bref c’est un excès d’acide . 1ère chose à faire, le jus d’un demi citron (sucré) dans de l’eau chaude avant de déjeuner; Le citron est alcalin et va vous diluer les acides (oui, oui !) Moi, j’ai eu ma dernière crise il y a … 2 ans presque maintenant; Plus de régime mais je fais attention aux fruits de mer (pas trop) pas de charcuterie ou 3 rondelles de saucisson, (pas en même temps) des soupes de légumes pas trop salées. Ne perdez pas espoir, il y un bon moment que je vis normalement. Par contre, je me suis fait une mixture d’épices anti-inflammatoires costaud prise tous les jours et que maintenant je ne mets sur ma salade qu’en cas de premier chatouillis plantaire..lol.. voilà c’est une recette de « maplante » un peu améliorée selon mes maux : 9 doses (cuillères à café ?) de curcuma, 5 de gingembre, 3 de citron 1 ou 1/demi poivre noir, 3 d’ail, 3 de canelle le tout en poudre (et pas les moins chères car trop mélangées, ni les plus car exagération) avec une goutte d’huile (donc sur la salade c’est parfait et j’aime le gout.) Bien mélanger dans une boite et hop, une dose par jour….puis au bout de 2 mois env., on ralentit le rythme. Ca évite ces foutus colchimax, et un autre truc anti-machin que j’ai arrêté dés que j’ai fait ce « régime » . Boire beaucoup beaucoup, de l’eau citronnée si vous le préférez. Pas d’alcool (au début) ou très très peu. Si vous pouvez faire un peu de sport pour éliminer ces vilaines toxines … Ne vous désespérez pas. Ce sont de bonnes habitudes à prendre et on vit très bien sans manger de daube de sanglier. Le demi verre de bon vin ne vous en semblera que meilleur… lol.. Ce n’est pas si dur vous verrez. Là, tous les jours, ce n’est que pour contrer la crise mais bientôt, vous arriverez à l’éradiquer et à bien gérer rien qu’avec une dose d’épices « magiques » de temps en temps, A bientôt pour de bonnes nouvelles.

Jean-Luc BRAC · 10 avril 2019 à 16 h 39 min

Jeûner et buvez de l’argile, jusqu’à ce que cela disparaisse (rapidement)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

72 − 68 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.