Les meilleurs plantes anti-inflammatoires pour l’intestin

Les plantes anti-inflammatoires pour soutenir l’intestin

Les troubles du système digestif sont liés à la plupart des maladies chroniques et dégénératives. Les guérisseurs traditionnels ont toujours mis l’accent sur le maintien d’une fonction digestive saine et l’élimination par l’intestin.

En revanche, la biomédecine moderne, jusqu’à récemment, a méconnu le rôle de l’intestin dans la santé. Les études ont donné plus d’importance à la circulation, les glandes et les nerfs, à la place de nos humbles « intestins. »

La recherche médicale moderne, cependant, confirme le lien entre les problèmes intestinaux et les maladies chroniques.

La recherche a lié une grande variété de problèmes de santé avec l’inflammation intestinale. Il s’agit notamment de l’arthrite, les allergies, l’eczéma et autres maladies de la peau, de certains cancers, l’asthme, et même les maladies «mentales» comme la dépression, le TDAH et la schizophrénie.

La science a démontré qu’il existe des réseaux complexes de nerfs et de neurotransmetteurs dans nos intestins qui communiquent des informations vitales pour notre cerveau. Le chemin à partir du cerveau à l’intestin joue également un rôle important dans le développement de troubles inflammatoires de l’intestin.

Les émotions fortes et les réactions du stress sont des déclencheurs connus de l’intestin. Lorsque l’intestin grêle devient enflammé, nous ne sommes plus en mesure de traiter les éléments nutritifs et les absorber correctement. Cela donne lieu à la colite et d’autres troubles inflammatoires de l’intestin, y compris la maladie de Crohn , la maladie cœliaque , et la colite ulcéreuse .

Toutes ces maladies impliquent une rupture de la muqueuse intestinale due à des processus inflammatoires. L’inflammation et l’enflure dans les intestins conduisent à une augmentation de l’absorption de substances toxiques dans le sang et le flux lymphatiques, une maladie connue sous le nom de leaky gut syndrome ou syndrome de l’intestin qui fuit, comme nous l’avons déjà abordé  dans un autre article. Nous avons aussi vus quelles sont les aliments qui contribuent à lutter contre l’inflammation dans notre organisme.

Mais il existe aussi un nombre important de plantes médicinales anti-inflammatoire pour soutenir notre intestin.
La première étape de la guérison de l’intestin est d’éliminer les irritants qui créent l’inflammation. La solution n’est pas prendre tout simplement  un laxatif. En fait, certains laxatifs stimulants ont peu ou pas d’effet anti-inflammatoire sur l’intestin.

anti-inflammatoires

1-Le curcuma (Curcuma longa)

Des preuves scientifiques montrent les propriétés thérapeutiques de la curcumine dans la prévention et le traitement de plusieurs maladies chroniques pro-inflammatoires.

2-Boswellia serrata

Les chercheurs ont découvert que ses composés actifs appelés acides boswelliques ont une action anti-inflammatoire, en fait l’une des meilleures substances anti-inflammatoires. Ces acides aident à désactiver les hormones qui déclenchent à la fois l’inflammation et la douleur chez les personnes souffrant d’arthrite et contribue également  à diminuer les tissus enflammés, gonflées en stimulant la croissance de cartilage. C’est pourquoi le broswella  est connu comme l’un des meilleurs remèdes qui aident à soulager les douleurs articulaires. Ces acides boswelliques augmentent également l’approvisionnement en sang et aident à réparer les dommages qui ont été causés par l’inflammation. Il est également efficace pour le soulagement de la douleur de la fibromyalgie . Le Boswellia est aussi un bon remède et un anti-inflammatoire pour l’intestin et est particulièrement utile pour traiter la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, mais vous devez être patient car son action peut prendre un certain temps pour devenir efficace pour l’intestin.

3-Gingembre (Zingiber officinale)

Une étude réalisée à l’Université d’Odense au Danemark en 1992 a démontré que 75 pour cent des participants ont apprécié le soulagement de la douleur et d’autres symptômes inflammatoires après la prise de suppléments de gingembre. Une étude similaire publiée dans The Journal of Medicinal Food en 2005 a constaté que le gingembre a des propriétés pharmacologiques qui inhibent les gènes qui déclenchent la réponse inflammatoire.

4-La réglisse (Glycyrrhiza glabra)

Ce n’est pas seulement un anti-inflammatoire, mais aussi anti-dépresseur, anti-fongique, et anti-ulcère. Elle peut également être utilisée pour traiter les infections virales, les maladies du foie, l’asthme, l’arthrite et les problèmes dentaires. Une étude en 2008 publiée dans The pharmacological research a conclu que les propriétés anti-inflammatoires de la réglisse pourraient traiter l’inflammation aiguë chez les participants. Selon cette recherche, la réglisse empêche l’inflammation en activant les voies NF-kappa B et STAT-3.

5-Orme rouge en poudre (Ulmus rubra)

Pour ceux qui ne connaissent pas, la poudre de l’orme rouge, c’est l’écorce interne de l’arbre de l’orme rouge. Il s’agit d’un mucilage, ce qui signifie qu’elle est hydrophile et est capable de piéger l’eau pour se gonfler et devient comme un gel. Une fois consommée, ce gel est décomposé par les bactéries de l’intestin et a un effet apaisant sur l’inflammation gastro-intestinale, l’irritation et pour des maladies telles que la diarrhée, gastrite, reflux, ulcères gastro-duodénaux et le syndrome du côlon irritable. L’orme a un usage traditionnel comme une «bouillie» nutritifs pour les enfants, et rien d’étonnant étant donné qu’il contient de la vitamine C, du zinc, du magnésium, du fer, du potassium et des vitamines B. En plus de cela, vous pouvez également l’utiliser par voie topique pour apaiser les plaies, les brûlures ou comme un anti-inflammatoire pour la peau, contre les furoncles ou les abcès.

6-La griffe du chat (Uncaria tomentosa)

Des chercheurs italiens ont trouvé la fraction stéroïdienne pour une action anti-inflammatoire. Des chercheurs allemands et autrichiens ont trouvé des acides quinovique, glycosides et triterpènes qui ont une action anti-virale et anti-inflammatoire. La griffe du chat a également un effet sur les neurotransmetteurs euphorisant, la dopamine et la sérotonine.

7-Hydraste du Canada (hydrastis canadensis)

Hydrastis a une action tonique puissante sur les membranes muqueuses du corps et est donc d’une utilisation dans de nombreux problèmes digestifs, tels que la gastrite, ulcère et la colite. Il peut être utilisé pour traiter les états de digestion difficile associés à un trouble du foie ou de la sensibilité (par exemple pour les aliments gras).

8-La myrrhe (Commiphora myrrha)

Les mécanismes anti-inflammatoires de la myrrhe sont en cours d’élaboration. Des études récentes en Corée du Sud indiquent que la myrrhe arrête le processus inflammatoire en inhibant la production des molécules qui favorisent l’inflammation. L’étude de 2011 indique que la myrrhe désactive les enzymes qui produisent de l’oxyde nitrique, les prostaglandines et les cytokines inflammatoires.

9-La menthe poivrée (Mentha piperita)

A une longue histoire d’utilisation contre des problèmes intestinaux, allant de l’indigestion, des crampes, des ballonnements, la lutte contre l’infection, réduire l’inflammation et soulager la douleur.

10-Le Romarin (Rosmarinus officinalis)

Le romarin est tonique, diaphorétiques et parce qu’il a une haute teneur en flavonoïdes, il est également efficace en tant qu’agent anti-inflammatoire. Deux études séparées ont conclus que l’utilisation des extraits de romarin, peut protéger les membranes cellulaires des actions inflammatoires.

11-L’ail (Allium ursinum)

L’ail fonctionne d’une manière similaire à la pénicilline. Il combat l’inflammation en modifiant les cytokines qui causent l’inflammation. Une étude sur l’extrait d’ail présenté à l’American Heart Association en 2012 a montré qu’il y avait une diminution significative de l’inflammation chez les participants qui ont pris des suppléments d’ail.

12-La guimauve (Althaea officinalis L.)

La guimauve fonctionne comme un mucilage, produisant une substance épaisse et collante. La guimauve contient des flavonoïdes, qui ont des propriétés anti-inflammatoires. Les flavonoïdes sont capables de réduire l’inflammation alors que les mucilages empêchent d’autres dommages. Les mucilages restes inchangée jusqu’à ce qu’elles atteignent le côlon, ce qui explique pourquoi la guimauve fonctionne bien sur la plupart des troubles inflammatoires digestives.

13-Basilic (Ocimum basilicum L.)

Il a été constaté que le basilic peut inhiber l’enzyme anti-inflammatoires comme le fait l’ibuprofène et le Tylenol. Plusieurs études récentes ont démontré le potentiel du basilic comme une plante anti-inflammatoire. Une étude publiée dans The Journal of microbiological methods en 2003 qui a révélé que le basilic peut effectivement arrêter certaines formes de bactéries qui peuvent causer une inflammation.

14-Persil (Petroselinum crispum)

Le persil est plein de nutriments tels que les vitamines A, les vitamines B, la vitamine C et la vitamine K. En plus de traiter efficacement les troubles digestifs et les maladies des reins, cette plante peut également traiter les problèmes inflammatoires et prévenir l’inflammation avec sa liste d’éléments nutritifs qui stimulent le système immunitaire. Selon les conclusions d’une étude publiée dans The Phytotherapy Research en 2008,  le persil et l’asperges peuvent effectivement atténuer l’inflammation. Ceci est dû à leur capacité à détruire les radicaux libres qui causent l’inflammation ainsi que des dommages cellulaires. En 2002, une étude publiée dans the Journal of natural remedies a démontré que les composants actifs dans le persil, à savoir les tanins, les triterpènes et les flavonoïdes  ont des effets anti-inflammatoires importants chez les animaux.

15-Camomille (Matricaria recutita)

Cette plante est souvent désigné comme «la mère de l’intestin » et est un remède très populaire pour les problèmes digestifs, utilisés  pour aider à apaiser les coliques liés à l’intolérance au lactose. Des études scientifiques indiquent que les extraits de fleurs de camomille séchées ont des effets antispasmodiques et anxiolytiques, qui, avec des propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires la camomille peut traiter les troubles gastro-intestinaux aiguë et chronique. Bien que les études sur les humains soient limitées, il a été démontré qu’elle est efficace pour les crampes des organes digestifs.

16- Reine des prés (Filipendula ulmaria)

Est un excellent anti-inflammatoire.

17-Achillée millefeuille (Achillea millefolium)

Les études confirment l’effet anti-inflammatoire de l’achillée.

Toutes ces plantes sont efficaces dans la lutte contre les problèmes inflammatoires. Mais comme il y a des effets secondaires possibles, il est conseillé de consulter leurs effets secondaires possibles avant de les utiliser.

Voici où commence l’inflammation.

Sources
-http://www.webnat.com/articles/InflammatoryBowel.asp

-http://www.naturalhealthcommunity.org/leaky-gut-syndrome-and-cure-q-min/12928/
-http://www.livenedup.com/top-20-anti-inflammatory-herbs/
-http://www.mywholefoodromance.com/2013/03/a-gut-healing-guacamole-introducing-slippery-elm-powder.html
-http://treelite.com/articles/articles/cats-claw-(uncaria-tomentosa)-.html
-http://www.purplesage.org.uk/profiles/goldenseal.htm
-http://biologicalexceptions.blogspot.com/2012/12/one-myrrh-aculous-christmas-gift.html
-http://www.healthstresswellness.com/index.asp?pgid=26
-http://www.livenedup.com/top-20-anti-inflammatory-herbs/
-http://www.herbwisdom.com/herb-marshmallow.html
-http://www.womentowomen.com/digestive-health/botanical-remedies-for-health-and-digestive-imbalance/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

40 commentaires sur “Les meilleurs plantes anti-inflammatoires pour l’intestin”