Le jeûne, ce que l’industrie pharmaceutique ne veut pas que vous sachiez

Le jeûne, une pratique ancestrale pour vivre plus longtemps

Le jeûne n’a pas reçu autant d’attention dans le monde de la santé et de la médecine. C’est simple il ne génère aucun profit ni pour l’industrie pharmaceutique ni pour l’industrie alimentaire. Même les écoles de médecine n’enseignent pas aux médecins l’importance de l’alimentation et du jeûne comme facteurs de guérison.

Ces dernières années les scientifiques ont examiné la manière dont le jeûne affecte la fonction cellulaire et mitochondriale ainsi que la longévité.

Ils ont trouvé que les cellules de votre corps réagissent au jeûne de la même façon que pour l’exercice physique. En d’autres termes, lorsqu’il s’agit d’exercice ou de jeûne – le corps crée des changements au niveau cellulaire qui contribue à prolonger votre durée de vie.

Est ce possible? Essayons de comprendre comment.

En période de jeûne le corps utilise la graisse comme source d’énergie au lieu d’utiliser le glucose, et soyez certains, ça ne va pas uniquement vous aider à perdre du poids!

Mais, à quel point la quantité d’aliments que vous mangez pourrait influer votre durée de vie?

Accrochez-vous! Et lisez jusqu’à la fin.

1-Le corps se met en mode veille!

L’idée du contrôle calorique qui améliore votre santé, et donc votre durée de vie, n’est pas nouvelle, mais les chercheurs espèrent déterminer avec précision le type de régime qui pourrait vous faire vivre plus longtemps.
Une équipe de l’Université de Californie du Sud ( USC) a réduit le nombre de calories aussi peu que possible, en utilisant des aliments spécifiques pour tromper le corps humain, comme s’il s’agissait d’un jeûne – un processus appelé mimétisme de jeûne.

jeûne

 

«Le régime alimentaire peut avoir un effet remarquable sur vous», explique Valter Longo, professeur de gérontologie à l’USC Davis, qui a longtemps étudié les mécanismes du vieillissement humain.
« Le jeûne peut reprogrammer votre corps et le mettre sur une nouvelle voie pour lui permettre de vivre plus longtemps », explique Longo.

Dans une étude de 2015 , l’équipe de Longo a testé un régime spécifique pour les bénévoles, qui imitait les effets du jeûne sur cinq jours consécutifs mensuellement, pendant trois mois. Des essais ont également été menés chez des souris.

Après trois mois, les résultats étaient: une réduction du poids corporel ainsi que certains facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. Il y avait également une augmentation de certaines cellules souches dans le corps.
« Le jeûne augmente la capacité du corps à se renouveler« , explique Longo.

2-L’effet du jeûne sur le système immunitaire

Selon les chercheurs de l’Université de Californie du Sud, les cycles de jeûne prolongés protègent contre les dommages dans le système immunitaire et, en outre, induisent une régénération du système immunitaire. Ils ont conclu que le jeûne tue les cellules immunitaires anciennes et endommagées et génèrent de nouvelles cellules, déclenchant une régénération de cellules souches d’un organe ou d’un système.

La recherche a également étudié les implications et la tolérance à la chimiothérapie ainsi que pour ceux qui ont une déficience dans le système immunitaire, y compris les troubles de l’auto-immunité.

Valter Longo a déclaré:

Lorsque vous avez faim pour une longue période, le système essaie d’économiser de l’énergie, et l’une des choses qu’il peut faire est de recycler une grande partie des cellules immunitaires qui ne sont pas nécessaires, en particulier celles qui peuvent être endommagées. Ce que nous avons commencé à remarquer, c’est que le nombre de globules blancs diminue avec le jeûne prolongé. Ensuite, lorsque vous mangez, les cellules sanguines reviennent.

Cela signifie que le jeûne tue les cellules immunitaires anciennes et endommagées, et lorsque le corps est approvisionné, il utilise des cellules souches pour créer de nouvelles cellules complètement saines.

C’est incroyable comme résultats!

3-Le jeûne et la chimiothérapie

Le jeûne prolongé a également protégé contre la toxicité dans un essai clinique pilote dans lequel un petit groupe de patients a jeûné pendant une période de 72 heures avant la chimiothérapie, ce qui a permis de prolonger la recherche.

Alors que la chimiothérapie sauve des vies, elle cause des dommages collatéraux importants dans le système immunitaire. Les résultats de cette étude suggèrent que le jeûne peut atténuer certains des effets nocifs de la chimiothérapie.

a déclaré la co-auteur Tanya Dorff, professeur adjoint de médecine clinique au USC Norris Comprehensive Cancer Center and Hospital.

4-Le jeûne et le diabète

Une étude récente  publiée dans the journal cell montre comment un régime de jeûne peut déclencher le pancréas pour se régénérer, ce qui permet de contrôler le taux de sucre dans le sang et d’inverser les symptômes du diabète.

Un examen scientifique de plusieurs études concernant le jeûne a été publié dans The American Journal of Clinical Nutrition en 2007. Il a examiné une multitude d’études sur les humains et les animaux et a déterminé que le jeûne est un moyen efficace pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires et de cancer. Il a également montré un potentiel important dans le traitement du diabète.

5-L’effet du jeûne sur le cerveau

Mark Mattson, l’un des principaux chercheurs sur les mécanismes cellulaires et moléculaires sous-jacents des troubles neurodégénératifs, comme la maladie de Parkinson et d’Alzheimer, a montré par son travail que le jeûne peut avoir un effet énorme sur le cerveau et pourrait prévenir ou même inverser les symptômes des troubles neurodégénératifs.

Mark et son équipe ont publié plusieurs articles qui montrent que le jeûne deux fois par semaine pourraient réduire considérablement le risque de développer la maladie de Parkinson et d’Alzheimer.

Selon le Dr Mattson

Pourquoi est-ce que l’alimentation normale est de trois repas par jour plus des collations? Ce n’est pas le modèle alimentaire le plus sain, maintenant c’est mon opinion, mais je pense qu’il y a beaucoup de preuves à l’appui de cela. Il y a beaucoup de pressions pour avoir ce modèle alimentaire, il y a beaucoup d’argent. Dans l’industrie alimentaire – vont-ils gagner plus d’argent en sautant le petit-déjeuner comme je l’ai fait aujourd’hui? Non, ils vont perdre de l’argent. Si les gens vivent en jeûnant, l’industrie alimentaire va perdre de l’argent. Qu’en est-il des industries pharmaceutiques? Que se passe-t-il si les gens font du jeûne intermittent, et seront en bonne santé, l’industrie pharmaceutique va-t-elle gagner de l’argent avec des personnes en bonne santé?

Il ajoute également

Les changements alimentaires ont un effet sur le cerveau. Les enfants qui souffrent de convulsions épileptiques ont moins d’effets suite à une restriction calorique ou un jeûne. On pense que le jeûne aide à déclencher des mesures de protection qui permettent de contrer les signaux surexcités que les cerveaux épileptiques présentent souvent. (Certains enfants atteints d’épilepsie ont également bénéficié d’un régime spécifique à forte teneur en matières grasses et à faible teneur en glucides). Les cerveaux normaux, lorsqu’ils sont suralimentés, peuvent connaître un autre type d’excitation incontrôlée, altérant la fonction du cerveau.

La restriction calorique et la santé du cerveau

De plus, lorsque vous regardez les études de restriction calorique, plusieurs d’entre elles montrent une durée de vie prolongée ainsi qu’une capacité accrue de lutte contre les maladies chroniques. Selon un examen de plusieurs études sur le jeûne réalisée en 2003 ,  « la restriction calorique prolonge la durée de vie et retarde les maladies chroniques liées à l’âge chez diverses espèces« .

Le jeûne améliore la fonction cognitive et la résistance au stress, augmente les facteurs neurotrophiques et réduit l’inflammation.

Le Dr Mattson explique  « Les défis pour votre cerveau, qu’il s’agisse de jeûne intermittent [ou] d’exercice vigoureux. . . Est un défi cognitif. Lorsque cela se produit, les neuro-circuits sont activés, les niveaux de facteurs neurotrophiques augmentent, ce qui favorise la croissance des neurones [et] la formation et le renforcement des  synapses « . 

Le jeûne peut également stimuler la production de nouvelles cellules nerveuses à partir de cellules souches dans l’hippocampe. Il mentionne également comment le jeûne stimule la production de cétones, une source d’énergie pour les neurones, et que cela peut aussi augmenter le nombre de mitochondries dans les neurones. Le jeûne augmente également le nombre de mitochondries dans les cellules nerveuses, car les neurones s’adaptent au stress du jeûne en produisant plus de mitochondries.

En augmentant le nombre de mitochondries dans les neurones, la capacité des neurones à se former et à maintenir les connexions entre elles augmente également, ce qui améliore l’apprentissage et la capacité de la mémoire.

«Le jeûne intermittent améliore la capacité des cellules nerveuses à réparer l’ADN».

Y a-t-il un médicament qui pourrait faire ça sans causer des effets secondaires?

6-Le jeûne et l’hormone de croissance

La HGH est une hormone fabriquée par la glande pituitaire, qui joue un rôle important dans le développement normal des enfants et des adolescents, comme son nom l’indique. Cependant, elle joue également un rôle important chez les adultes. La carence en HGH chez les adultes conduit à des niveaux plus élevés de graisse corporelle, à une plus faible masse corporelle et à une diminution de la masse osseuse.

En 1988, des chercheurs ont étudié le jeûne et la HGH. Ils ont conclu que le jeûne est un excellent stimulant pour la sécrétion de HGH. Pendant le jeûne, le pic du HGH est au début de la matinée, mais il y a une sécrétion régulière tout au long de la journée. L’étude a également montré une augmentation de 5 fois de la HGH en réponse à un jeûne de 2 jours.

Comment ça marche

L’augmentation de la HGH pendant le jeûne aide à préserver vos tissus musculaires et les réserves de glycogènes pour utiliser vos réserves de graisse. Cette dégradation de la graisse, appelée lipolyse, libère des acides gras et du glycérol, qui sont ensuite métabolisés pour produire de l’énergie.

Selon Madelon Buijs, chercheur au Centre médical de l’Université de Leiden aux Pays-Bas, les niveaux de HGH, produits par l’hypophyse, augmentent dans les 13 heures suivant le début d’un jeûne.

Extraordinaire! Donc le jeune non seulement élimine la graisse, mais augmente la masse musculaire.

7-Le jeûne pour réduire le stress oxydatif et l’inflammation

Le stress oxydatif est l’un des facteurs qui accélère le vieillissement et de nombreuses maladies chroniques.

Plusieurs études montrent que le jeûne peut améliorer la résistance du corps au stress oxydatif.

De plus, des études montrent que le jeûne peut aider à lutter contre l’inflammation, un autre facteur clé de toutes sortes de maladies.

Les études montrent que le jeûne peut réduire les dommages oxydatifs et l’inflammation dans le corps. Cela devrait avoir des bienfaits contre le vieillissement et le développement de nombreuses maladies.

8-Le jeûne peut être bénéfique pour la santé cardiaque

Divers marqueurs de santé (les facteurs de risque) sont associés à un risque accru ou réduit de maladie cardiaque.

Le jeûne peut améliorer de nombreux facteurs de risque différents, y compris la pression artérielle, le cholestérol total et LDL, les triglycérides sanguins, les marqueurs inflammatoires et le taux de glycémie.

Cependant, plusieurs conclusions sont basées sur des études effectuées sur les animaux. Les effets sur la santé cardiaque doivent être étudiés chez l’homme avant que des recommandations puissent être faites.

9-Le jeûne et le cancer

Les chercheurs de l’UT Southwestern Medical Center ont constaté que le jeûne inhibe le développement et la progression d’un type de leucémie infantile. Toutefois ça n’a pas été efficace dans un autre type de cancer du sang qui touche les adultes.

Une étude publiée dans journal of aging a révélé que les patients atteints de cancer qui incluaient le jeûne dans leur thérapie présentaient moins d’effets secondaires avec la chimiothérapie. Tous les tests menés jusqu’à présent montrent que le jeûne améliore la survie, la croissance lente de la tumeur et limite la propagation des tumeurs.

Une autre étude a également étudié en détail un type de cancer du sein afin de mieux comprendre les effets du jeûne sur le cancer. Les cellules cancéreuses ont essayé de créer de nouvelles protéines et ont pris d’autres mesures pour continuer à croître et à se diviser. À la suite de ces étapes qui, à leur tour, ont mené à d’autres étapes, des molécules de radicaux libres ont été créées, et des cellules cancéreuses ont été détruites! C’est le suicide cellulaire.

Dans une étude, le jeûne nocturne pendant 13 heures ou plus a pu réduire le risque de récidive du cancer du sein chez les femmes, en impliquant plus de 2 400 femmes atteintes d’un cancer du sein en début de stade.

Le jeûne réduit les taux de glycémie et d’IGF-1, ce qui réduit le risque de cancer.

Le jeûne est-il sans danger?

Je tiens à souligner que le jeûne peut ne pas convenir à tout le monde. Les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, ceux qui souffrent de maladies devraient ne pas utiliser le jeûne comme thérapie sans prendre l’avis d’un médecin.

Il est important de veiller à ce que votre alimentation reste saine et que vous ne mangez pas trop pendant vos périodes d’alimentation.

Conclusion

Le jeûne est le moyen le plus simple et la thérapie la plus efficace qui vous permet de rester en bonne santé.

Ne vous attendez pas à voir une pub à la télé vous disant « jeûnez pour rester en bonne santé« . Les faits sont là devant vous, essayez d’introduire cette pratique dans votre vie, votre corps vous remerciera.

Et je vous assure, vous n’allez pas mourir de faim. Levez le défi et pourquoi pas avec vos amis.

Tout le monde a un médecin à l’intérieur de lui ou d’elle; Nous devons simplement l’aider dans son travail. La force naturelle de guérison au sein de chacun d’entre nous est la plus grande force pour bien se rétablir. Notre alimentation devrait être notre médicament. Notre médicament devrait être notre nourriture. Hippocrate

Comme vous, je viens de découvrir de nouvelles informations sur les bienfaits du jeûne, alors soyez généreux avec ceux que vous aimez et faites-leur découvrir ce trésor de la nature!

C’est simple…Partagez l’information!

Et surtout, restez en bonne santé.

Sources
-https://news.usc.edu/63669/fasting-triggers-stem-cell-regeneration-of-damaged-old-immune-system/
-http://consciouslifenews.com/neuroscientist-shows-what-fasting-does-to-your-brain-why-big-pharma-wont-study-it/11104471/

-http://ajcn.nutrition.org/content/86/1/7.full
-http://www.cell.com/cell/fulltext/S0092-8674(17)30130-7
-http://www.cell.com/trends/molecular-medicine/abstract/S1471-4914(14)00080-X
-http://hub.jhu.edu/magazine/2012/summer/dont-feed-your-head
-http://ajcn.nutrition.org/content/78/3/361.full
-https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15640462
-https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15640462
-https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1548337
-https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3106288/
-https://www.dietdoctor.com/fasting-and-growth-hormone
-http://www.livestrong.com/article/546961-why-do-hgh-secretions-increase-when-fasting/
-http://ibimapublishing.com/articles/ENDO/2014/459119/
-http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0104423013000213
-https://www.sciencedaily.com/releases/2016/12/161212133654.htm
-http://www.curetoday.com/articles/large-study-finds-nightly-fasting-helps-reduce-breast-cancer-recurrence

11 commentaires dans “Le jeûne, ce que l’industrie pharmaceutique ne veut pas que vous sachiez

  1. Comment jeuner?pendant combien de jours? Quoi manger et quoi boire pendant cette période ? Et je suis hypertendue est ce possible de jeuner avec une prise de médicament le soir?merci ça m’intéresse.

    1. Bonjour Nass, bonjour ma plante,

      J’ai jeûné 3 jours , un peu plus de 72 heures …. boisson : eau, thé, tisane à volonté, aucune nourriture , le premier jour fut pénible le second moins et au troisième la faim avait disparu.

      J’ai pris le risque de supprimer tous les médicaments y compris l’hypotenseur ( coversil 5 mg )

      Après 24 H la tension est montée à 15, après 48 h elle était descendue à 12…. j’ai repris très doucement, avec des fruits puis des légumes cuits vapeur .

      Après une semaine ma tension était remontée à 15 et j’ai du reprendre l’hypotenseur , n’ayant pas jeuné assez longtemps pour m’en débarrasser !

      Je n’ai pas répété l’exercice, mais je le ferai , actuellement, je jeune 24 H par semaine.

      J’ai pensé que ce vécu pouvait vous être utile !

      bon week end !

      @+

      Pierre

        1. Bonjour,

          Cela me ferait plasisir de vous appeler par votre nom ! mais à défaut, bonjour ma plante ! C’est un minimum quand on bénéficie du savoir que vous partagez avec vos lecteurs !

          encore toute ma gratitude !

          @+

          Pierre

  2. a cet effet je tiens a vous signaler un excellent reportage sur Arte d’un centre de jeune en Sibérie ou les gens sont suivi par des médecins pour se soigner par le jeune, a rechercher sur Arte dans leur historique

  3. Bonjour
    Très bel article sur le jeûne. Personnellement, je pratique le jeûne chaque année tout un mois, et oui c’est vraiment bénéfique pour le corps. Avant j’ai eu quelques problèmes d’estomac et mes amies m’ont conseillé de le faire, je me sens beaucoup mieux maintenant, je me sens bien dans mon corps. C’est très motivant. Merci et à bientôt

  4. Perso j’ai jeûné 2 fois une semaine, dont une dans le cadre « jeûne et randonnée », pas de nourriture solide, uniquement de l’eau, du bouillon filtré. Je n’avais pas d’objectif thérapeutique. C’est très facile dans la mesure où c’était hors de chez moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *