Le nombre de morts du coronavirus ou covid-19 ne cesse d’augmenter dans le monde, tandis que l’industrie pharmaceutique essaie de nous convaincre qu’un vaccin sera développé dans quelques mois.

Les remèdes naturels continuent de diviser les opinions, d’ailleurs même en chine elles ont été utilisées dans certaines provinces plus que d’autres.

À Liyang, dans la province du Hunan, dans le centre de la Chine, à Hebi, dans la province du Henan et à Hangzhou, dans la province de Zhejiang. Ces trois ville ont enregistré les premiers patients guéris complètement de l’infection, et comme presque toutes les autres villes en dehors du Hubei l’épicentre de l’épidémie, ils ont reçu un traitement combinant médecine conventionnelle et plantes médicinales.

Au début de l’épidémie, chaque province avait le droit d’élaborer son propre protocole, cependant à Hubei, les remèdes à base de plantes n’étaient pas systématiquement utilisées.

coronavirus

En fait, ces résultats ont incité le gouvernement chinois à envoyer un avis urgent à Wuhan, la capitale du Hubei, leur donnant 24 heures pour s’assurer que des tisanes doivent être administrées aux patients suspects.

Selon le communiqué, moins d’un tiers des patients du Hubei ont reçu des plantes médicinales, contre près de 90% dans le reste du pays. 

Guangdong et Zhejiang, avaient un taux de mortalité parmi les plus élevés, après le Hubei. Mais, plus tard, lorsque les remèdes naturels ont été utilisés à titre préventif, et pour soulager les symptômes dès le début, , le taux de mortalité avait diminué.

En prenant une journée comme exemple, Guangdong avait signalé une mortalité de seulement 0,1% des personnes infectées – contre 2,6% pour Wuhan – et aucun des 1 155 patients confirmés dans le Zhejiang n’était décédé.

Parmi les premiers experts de médecine traditionnelle chinoise arrivés à Wuhan après l’épidémie figuraient Tong Xiaolin, Huang Luqi et Zhang Boli.

Zhang, qui est un expert et un conseiller auprès du gouvernement, a déclaré : «Une équipe à Guangzhou a traité plus de 50 patients et aucun n’a développé plus tard de symptômes graves. À Shanghai, les patients avec un traitement combiné prenaient généralement sept ou huit jours pour donner un test négatif au coronavirus. Sans la phytothérapie, cela pourrait prendre plus de 10 jours. »

Depuis l’éclosion de syndrome respiratoire aigu sévère (Sars) en 2002-2003, plusieurs études ont confirmé que certaines plantes avaient une action antivirale non négligeable.

Dans un hôpital public de Guangzhou 58 patients se sont rétablis et aucun du personnel médical n’a été infecté. Une étude de l’Université chinoise de Hong Kong a également suggéré le traitement à base de plantes comme «une mesure de prévention sûre et efficace contre le Sars.

Dans un document historique publié dans la revue Cell Research en 2014, l’équipe de Zhang Chenyu, professeur à l’Université de Nanjinga a découvert que le chèvrefeuille pouvait éliminer efficacement le virus de la grippe A chez la souris.

Ce traitement a plus que doublé le taux de survie des souris, selon l’expérience. Les composés de la plante avaient tendance à se concentrer dans les poumons des souris pour lutter contre le virus. 

L’effet des plantes médicinales est difficile à quantifier, et «lorsque vous les mettez toutes dans un bol, ce n’est plus de la science, c’est un art». Selon un médecin chinois.

Si nous revenons quelques siècles en arrière, la Chine n’a pas connu un taux de mortalité aussi élevé que l’Europe, la peste noire dans le Moyen Âge aurait tué le tiers de la population européenne.

Le Dr Tu Youyou, qui a remporté un prix Nobel pour l’artémisinine, un médicament antipaludique, qui a sauvé des millions de vies, s’est inspirée d’une plante utilisée dans les formules traditionnelles à base de plantes.
Tong, qui est le scientifique en chef de l’Académie chinoise des sciences médicales chinoises à Pékin, a déclaré : « ce n’est pas le moment de critiquer les méthodes des uns et des autres. Tout le monde devrait s’unir pour sauver des vies humaines »

Personnellement, je ne crois pas que les gouvernements, sous l’influence d’une industrie pharmaceutique qui ne cesse de détruire notre système de santé seraient du même avis.
Prenez soins de vous et n’oubliez pas que les plantes médicinales existaient avant l’apparition des molécules synthétiques.
Voici quelques plantes antivirales utiles
Également une recette antivirale pour renforcer votre immunité

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LE RÉGIME ANTI-INFLAMMATOIRE – UN PLAN DE 4 SEMAINES  

     L'inflammation est liée à la plupart de vos problèmes de santé, même le surpoids.

Bonus: Une recette incroyable contre le mal de gorge et la toux