28 remèdes naturel pour prévenir le cancer du côlon

Cancer du côlon – Tout ce que vous devez savoir

Le cancer du côlon est l’une des principales causes de décès liés au cancer, mais s’il est traité au début il peut être guéri.

Le 20ème siècle est caractérisé par le régime alimentaire occidental: un régime rempli de céréales raffinées, des protéines animales, de faibles quantités de fruits et légumes, des graisses saturées, avec l’utilisation d’antibiotiques et d’hormones de croissance dans les élevages industriels. Toutes ces choses sont soupçonnés d’avoir contribué de manière significative dans l’augmentation du cancer du côlon.

Votre système digestif joue un rôle essentiel dans le traitement des nutriments et l’élimination des toxines nocives dans votre corps.

Dans l’ensemble, un peu plus d’hommes que de femmes sont diagnostiquées avec le cancer colorectal, mais le risque de vie est d’environ 5% ou 1/20.

Le cancer du côlon se produit lorsque les cellules endommagées se développent dans les tissus du côlon. Elles sont appelées polypes et la majorité commencent bénigne (non cancéreuse).

Sans traitement, ces petits amas peuvent devenir cancéreuses. Plusieurs facteurs augmentent vos chances de contracter des cancers colorectaux.

cancer du côlon

Les facteurs de risque du cancer du côlon

-L’age – environ 90% des patients diagnostiqués sont âgés de plus de 50 ans.
-Les maladies héréditaires communes telles que le cancer du côlon héréditaire sans polypose (syndrome de Lynch) et la polypose adénomateuse familiale.
-Des antécédents personnels de polypes adénomateux dans le côlon ou le cancer colorectal.
-L’histoire de la famille avec le cancer du côlon, polypes ou cancer du rectum.
-L’historique de maladies inflammatoires chroniques telles que la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn.
-Si vous êtes diabétique ou résistants à l’insuline.
-L’alcool et le tabagisme.
-Si vous êtes obèse, vous avez un risque plus élevé de contracter le cancer du côlon – ainsi que moins de chances de survie.
-Une mauvaise alimentation qui inclue trop de mauvaises graisses, trop de glucides transformées et une faible consommation de fibres
-Le manque d’activité physique.

L’apparence et la gravité des symptômes dépendent de la localisation et de la taille de la masse du cancer. Beaucoup de patients diagnostiqués avec un cancer du colon ne ressentent pas de symptômes au début. Le dépistage précoce est la chose la plus importante à retenir quand il vient à traiter et vaincre le cancer du côlon.

Les symptômes du cancer du côlon

-Des changements dans les mouvements intestinaux, tels que la constipation ou la diarrhée.
-Selles sanglantes ou des saignements du rectum.
-Perte de poids inexpliquée.
-Crampes, douleurs, ballonnements et des gaz.
-Se sentir comme si votre intestin n’est jamais vidé.
-La sensation de fatigue ou de faiblesse générale.
Le cancer du côlon est la troisième forme de cancer qui est la plus souvent diagnostiquée pour les deux sexes. Il est également la seconde plus haute forme de cancer qui entraîne la mort pour.

Les tests du cancer du côlon

Coloscopie et sigmoïdoscopie: C’est une procédure dans laquelle un dispositif semblable à un tube est inséré pour voir toutes les cellules anormales. Il est également utilisé pour prélever des échantillons de tissus. Un des grand problèmes avec ces types de procédures est qu’elles peuvent en fait augmenter la mortalité par le cancer. Par exemple, l’étude Telemark I de polype a démontré une augmentation de 157% de mortalité chez les patients qui avaient déjà eu une coloscopie. En outre, la suppression des polypes ou même faire des biopsies libère des cellules cancéreuses dans la circulation sanguine et le côlon. Certains croient que faire un dépistage invasive et des polypectomies chez les personnes asymptomatiques à 50 ans est aussi absurde que de prendre des contraceptifs après la ménopause.
Examen rectal: un doigt ganté et lubrifié est inséré pour vérifier les grumeaux.
Sang occulte dans les selles: Des échantillons de selles sont prélevés pour les tests de laboratoire afin de déterminer s’il y a du sang dans les selles.
Lavement baryté: Le baryum est inséré dans l’intestin grêle pour recouvrir toutes les surfaces. Ensuite, les rayons X sont utilisées pour déterminer la présence d’un cancer.

Comment prévenir le cancer du côlon?

1-Arrêter de fumer

Vous savez surement que fumer des cigarettes provoque le cancer du poumon et des crises cardiaques. Mais, saviez-vous qu’il provoque également le cancer du côlon.

Ce que les études révèlent?

-17% des fumeurs sont susceptibles d’être touchés par le cancer du côlon. Il est grand temps de cesser de fumer, surtout si vous avez atteint 40 ans.
-Le pourcentage des fumeurs âgés de plus de 40 ans pour rattraper le cancer du côlon est d’environ 30% à 50%.

2-La consommation de viande rouge

Il a été documenté que la consommation de grandes quantités de viande rouge a un effet important sur vos intestins. La consommation de viande rouge en grandes quantités a été liée à un risque plus élevé de cancer du côlon.

Ce qu’il faut éviter?

-Il faut éviter les viande transformées, fumées, saumurées ou salées pour prévenir le cancer du côlon.
-Si vous ne pouvez pas vivre sans manger de la viande rouge, essayez de limiter votre consommation de viande rouge à 200g par semaine.
-Il est important pour vous de vous assurer de ne pas carboniser la viande sur une grille et essayer d’opter pour une viande maigre.

3-Réduire le poids

L’obésité est l’une des principales causes du cancer du côlon et de l’obésité abdominale ou la graisse du ventre est le principal contributeur au risque pour une personne d’avoir un cancer du côlon.

4-L’activité physique

Si vous voulez vraiment réduire le risque du cancer du côlon, alors il est temps de bouger. Si vous avez mené une vie sédentaire toutes ces années, il est temps pour vous de faire des exercices réguliers pour réduire le risque des polypes du cancer et le cancer du côlon considérablement.

Que faire?

-Il est important pour vous de faire une activité modérée pendant un minimum de 30 minutes au moins cinq jours par semaine pour rester en bonne santé.
-Il est recommandé que vous augmentez l’activité à 45 minutes chaque jour, après un mois ou deux, afin de réduire le risque de contracter le cancer du côlon.
-Il est idéal pour vous de maintenir un poids corporel sain grâce à l’exercice et une alimentation saine.
-Augmenter la quantité d’exercice et réduire la quantité de calories que vous prenez tous les jours pour réduire en toute sécurité votre poids et rester en bonne santé.

5-Beaucoup de fruits et légumes

Augmenter la consommation de légumes crus et de fruits dans votre alimentation quotidienne, réduire la quantité d’aliments cuits pour aider à maintenir le poids.

Fruits et légumes à manger

-Les grains entiers sont riches en fibres, des légumes comme les haricots, les épinards, carottes, les artichauts doivent faire partie de votre alimentation quotidienne. Vous avez besoin de consommer au moins deux à trois portions par jour pour réduire le risque de cancer du côlon.
-Vous pouvez aussi remplacer une portion de légumes avec une portion de fruits fibreux comme la goyave, les oranges, les framboise noire pour prévenir le cancer du côlon.
-Quatre à cinq variété de fruits et légumes avec des grains entiers et quelques noix va sûrement jouer un grand rôle dans la prévention du cancer du côlon.

6-L’alcool

L’abus d’alcool est l’une des principales raisons pour que les gens augmentent le risque de cancer du côlon. Ce n’est pas un bon signe de boire deux à trois verres chaque jour. La recherche a montré que ces gens ont un risque plus élevé de 21% d’avoir un cancer du côlon. Boire beaucoup a tendance à abaisser les niveaux d’acide folique dans votre corps qui est une vitamine qui protège contre le cancer.

7-Utilisez plus d’ail

L’ail est un antioxydant efficace qui vous aide à réduire le risque de cancer du côlon.

-Ajouter beaucoup d’ail haché à tous les aliments que vous cuisinez.
-Vous devez hacher l’ail en petits morceaux, puis le garder de côté pour 10 à 15 minutes pour l’activation des ingrédients actifs dans l’ail. Vous pouvez ajouter l’ail haché à votre nourriture après 10 minutes.
-Manger trois à quatre gousses d’ail cru tous les jours.

8-Le thé vert

Le thé vert est efficace dans la prévention du cancer du côlon. Des études ont montré que les personnes qui consommaient régulièrement du thé vert avaient une plus faible incidence de cancer du côlon.

9-Le calcium et la vitamine D

Le calcium et la vitamine D sont nécessaire pour prévenir le cancer du côlon. Il est recommandé de consommer 1000 mg de calcium tous les jours par les femmes entre 19 et 50 ans et par les hommes entre 19 et 70 ans.
Pour les femmes de plus de 50 ans, il est recommandé qu’ils consomment 1200 mg de calcium par jour.
En dehors de cela, vous devez prendre 600 unités internationales de vitamine D chaque jour pour les hommes et les femmes jusqu’à l’âge de 70 ans (profitez du soleil).

10-Le blé entier

Selon une étude du centre danois de recherche Cancer Society, ceux qui ont consommé le blé entier et le seigle avaient un taux d’incidence plus faible de 52% de cancer du côlon distal, avec moins de risques du taux d’incidence allant à 72%. Le blé entier contient un composant appelé alkylrésorcinol, ce sont des lipides phénoliques – une sorte de graisse – que l’on trouve principalement dans les couches extérieures.

Une autre recherche du même centre à montré que les alkylrésorcinols ont de nombreux effets biologiques, y compris l’arrêt de l’activité mutagène et l’inhibition des enzymes cancérigènes dans l’intestin. Ils se sont également avérés avoir des activités antifongiques.

Un autre composant du blé entier appelé arabinoxylan-oligosaccharides qui fournit un certain prébiotique  qui favorise la croissance de bactéries probiotiques. Plusieurs études ont montré que certains probiotiques intestinales peuvent réduire les niveaux d’enzymes liées au cancer du colon tels que bêta-glucosidase et bêta-glucuronidase.

11-Le curcuma

Selon un petit essai clinique mené par l’École de médecine de l’Université Johns Hopkins, la curcumine peut aider à réduire les lésions précancéreuses appelées polypes du côlon, lorsqu’il est pris avec une petite quantité de la quercétine, un antioxydant puissant trouvé dans les oignons, les pommes et le chou. Le nombre moyen de polypes a chuté de plus de 60% et ceux qui sont restés ont diminué de plus de 50%.

12-Les framboises noires

Une recherche publiée dans Cancer Prevention Research, des souris avec le cancer du côlon ont été nourrit avec des framboises noires. Les souris qui ont mangé un extrait du fruit avaient moins de tumeurs. Des souris présentant des tumeurs dans leur intestin grêle ont eu une diminution de la taille de tumeur de 45%. Et le nombre total de tumeurs a diminué de 60%. Le fruit a également réduit l’inflammation, ce qui est essentiel pour arrêter les cellules cancéreuses. Les framboises noires, à ne pas confondre avec des mûres.

Des chercheurs de l’Université du Connecticut ont étudié les effets anti-inflammatoires de la baie sur la colite ulcéreuse, un type de maladie du côlon qui peut mener au cancer du côlon. Les chercheurs ont nourri des souris avec l’extrait de baies. Et les résultats étaient positifs … L’inflammation a diminué.

Une troisième étude confirme les puissantes propriétés des framboises noires. Les chercheurs de l’Ohio ont étudié la capacité de l’extrait de baies pour arrêter la croissance des cellules du cancer du côlon au moyen d’un modèle in vitro du cancer. Les chercheurs ont testé différentes doses d’extrait. Tous les extraits ont interrompues de manière significative la croissance des cellules cancéreuses. Les framboises noires sont emballés avec des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

13-La cannelle

Les recherches menées par Georg Wondrak et Donna Zhang de l’Université de l’Arizona a conclu qu’un composant moléculaire naturelle dans la cannelle appelé cinnamaldehyde est un inhibiteur « puissant » de cancer colorectal chez les souris. Cinnamaldéhyde est responsable de la saveur et de l’odeur de la cannelle.

14-Le lait de chamelle

Contient trois fois plus de vitamine C que le lait de vache. Il a également démontré sa capacité à aider à guérir les allergies alimentaires et troubles gastro-intestinaux chroniques. De nouvelles recherches ont indiqué que le lait de chamelle pourrait contribuer dans la prévention de certains types de cancer en particulier le cancer du côlon.

Des chercheurs ont noté que « la lactoferrine semble avoir un grand potentiel dans la médecine pratique. » Ils ont également constaté que « la lactoferrine du lait de chamelle a présenté une activité antioxydante et pourrait empêcher des dommages de l’ADN. Le lait de chamelle ressemble plus au lait humain que tout autre lait animal, même le lait de chèvre, qui est plus facile à digérer que le lait de vache, en particulier pour les personnes qui sont intolérantes au lactose.

15-Les raisins

Une alimentation riche en fruits, légumes et en resvératrol (dérivées du raisin) a été liée à une incidence réduite de cancer du côlon. La recherche montre que le resvératrol inhibe une voie de signalisation activée dans plus de 85% des cancers du côlon.

Les chercheurs pensent que l’ingestion à court terme entre 300-500g de raisins par jour peut réduire le risque d’événements de mutation qui peuvent faciliter la cancérogenèse colique. Manger quotidiennement des raisins peut jouer un rôle dans la prévention du cancer du côlon chez les personnes à haut risque.

16-Les piments forts

Contiennent de la capsaïcine, qui a une activité anti-tumorale dans le cancer du côlon selon des études cellulaires et animales.

17-La grenade

L’huile de graines de grenade supprime le cancer du côlon dans les études animales.

18-Les pomme

La pectine diminue le nombre de tumeurs du cancer du côlon.

19-Le radis

Idéal pour l’intestin paresseux. Il contient le méthanethiol, qui inhibe la production de cellules cancéreuses. Les inclure dans votre alimentation, avec des oignons et préparer une salade avec de la laitue (un aliment qui fournit les défenses naturelles pour le corps), l’ail, le persil et l’huile d’olive extra vierge.

20-Thon à l’origan

Le thon, comme les poissons gras, est particulièrement riche en oméga 3, une substance qui aide à réduire les cellules malignes dans l’intestin. Prenez deux ou trois fois par semaine, frais, le thon naturel et assaisonné avec l’origan, une garniture contre les tumeurs du côlon.

21-Les légumineuses

Les études montrent que, lorsque les légumineuses sont consommés, une substance appelée butyrate est produite dans le côlon, ce qui réduit le risque du développement du cancer du côlon.

22-L’ortie

Un des remèdes naturels pour traiter le cancer du côlon, l’ortie est très efficace dans l’élimination de toute forme de stress et renforce le système immunitaire. Un système immunitaire fort est nécessaire pour éviter et lutter contre le cancer du côlon et de nombreuses autres affections. L’ortie est riche en vitamines et en minéraux et donc maintient le corps en assez bonne santé pour lutter contre des facteurs et symptômes du cancer du côlon.

23-L’huile d’olive

L’huile d’olive a des propriétés anti-cancer. La consommation d’huile d’olive réduit la formulation et le dépôt de l’acide biliaire, réduit l’augmentation de la production d’enzymes qui régulent le renouvellement des cellules de la muqueuse de l’intestin et favorise les tissus sains. Les phénols sont présents dans l’huile d’olive. Ces composés fonctionnent également en exerçant un effet antioxydant qui protège contre le cancer.

24-Mouron des oiseaux (Stellaria media)

Le mouron des oiseaux prévient et traite le cancer du côlon, car il soulage l’inflammation dans le côlon et débarrasse le corps des graisses qui causent le cancer du côlon. Le mouron des oiseaux peut aussi aider à prévenir et à ralentir la croissance de polypes du côlon et contribuer à réduire la croissance des hémorroïdes. Il est également utilisé pour aider à donner au système immunitaire un coup de pouce d’une manière naturelle.

25-Le trèfle rouge

Le trèfle rouge est utilisé pour traiter le cancer du côlon, car il contient la génistéine, qui est une substance qui aide à nettoyer le sang et élimine les substances cancérigènes nocives. Il contient des antibiotiques naturels qui aident à combattre les bactéries nocives qui peuvent affaiblir le système immunitaire du côlon.

26-Le romarin

Il fonctionne de la même manière, mais cette plante contient le carnasol qui aide à éliminer les substances cancéreuses.

27-Persil, origan et basilic

Le persil, l’origan et le basilic contiennent des composés phytochimiques tels que la quercétine qui aide à prévenir la croissance des cellules cancéreuses. Ils peuvent même prévenir et ralentir les excroissances tumorales et polypes. Ces plantes nettoient, purifient le corps et renforcent le système immunitaire.

28-Le gingembre

La racine de gingembre réduit l’inflammation chronique de l’intestin qui conduit souvent à un cancer du côlon, selon une étude publiée dans Cancer Prevention Research. Le gingerol, la principe actif du gingembre, peut ralentir le taux de croissance du cancer colorectal lors d’une étude précédente menée à l’Université de l’Institut Hormel du Minnesota.

Sources
http://thetruthaboutcancer.com/how-to-prevent-colon-cancer/

http://www.myhealthtips.in/2014/07/10-simple-ways-to-prevent-colon-cancer.html
http://www.realnatural.org/whole-grain-wheat-proven-to-help-prevent-colon-cancer/
http://www.ihavelynchsyndrome.com/preventing-colon-cancer/#.VoYX9fnhDIU
http://www.institutefornaturalhealing.com/2013/02/a-sweet-and-natural-way-to-prevent-colon-cancer/
http://fromdoctor.com/the-best-remedies-to-prevent-colon-cancer.html
http://www.onlineherbalpill.com/blog/2015/03/natural-cures-for-colon-cancer
http://elisemarie.expertscolumn.com/article/herbs-treating-and-preventing-colon-cancer-naturally
http://nutriunify.com/how-to-prevent-it-colon-cancer/
http://www.greenmedinfo.com/blog/20-foods-cut-colon-cancer-risk?page=2
http://www.prevention.com/mind-body/natural-remedies/best-healing-herbs-top-10
http://www.institutefornaturalhealing.com/2013/02/a-sweet-and-natural-way-to-prevent-colon-cancer/
http://tucson.com/lifestyles/health-med-fit/ua-researchers-cinnamon-could-help-prevent-colon-cancer/article_3e790660-3a44-51f9-91f5-d09ad3912a7a.html
http://naturallysavvy.com/eat/can-camel-milk-prevent-colon-cancer
http://wakayaperfection.com/blogs/wellness/12811233-colon-health-awareness-ginger-root-may-protect-against-cancer

3 commentaires dans “28 remèdes naturel pour prévenir le cancer du côlon

  1. Bonjour,
    Pour un nettoyage en profondeurs un colon , il est possible d’avoir recours à un soin extrêmement doux : l’hydrotherapie du colon. Ce soin est réalisé par un professionnel qui maîtrise le déroulement du soin et c’est vous expliquez l’alimentation idéale en fonction de votre pathologie. Pour débuter 3 soins sont souhaitables à une ou deux semaines d’intervalle puis un entretien des que vous en ressentez le besoin !

  2. Merci pour ce riche article
    Certains conseillent pour lutter contre les polypes une cuillère de vinaigre de cidre plus une de miel dans un verre d eau chaude tous les jours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.