Alzheimer : les meilleurs remèdes naturels et l’histoire émouvante de Mark et Sylvia

Prévenir et traiter l’Alzheimer en adoptant un mode de vie sain

C’est l’histoire touchante de Sylvia Hatzer, à 82 ans, atteinte de la maladie d’Alzheimer, elle ne pouvait même pas reconnaître son fils Mark.

Ne pas se souvenir des événements importants et des anniversaires est compréhensible avec l’âge.

Mais comme son état empirait, Sylvia était admise à l’hôpital général de North Manchester pour sa sécurité.

Sylvia avait même appelé la police accusant les infirmières de l’hôpital de kidnapping, ce qui est normal dans une telle situation.

Cependant, c’est quand la mère de Mark n’arrivait pas à le reconnaître qu’il a senti qu’il « a atteint le point le plus bas de sa vie. »

Mark déclara :

« Depuis la mort de mon père et de mon frère, nous avons toujours été une petite unité familiale très proche, juste moi et ma mère, donc ne pas savoir qui j’étais était dévastateur« .

« Je désespérais et je me sentais aussi seul que je n’avais aucune personne vers qui me tourner ».

« Quand elle a quitté l’hôpital, au lieu de prescrire des médicaments, nous pensions que nous allions peut-être essayer un autre traitement« .

En fait, la dernière chose que Mark voulait était de perdre un autre parent.

Alzheimer

Mais avant de continuer, voyons un peu qu’est ce que l’Alzheimer et quelles sont ses causes ?

La maladie d’Alzheimer est la forme la plus commune de démence, un terme général pour la perte de mémoire et d’autres capacités cognitives. La maladie d’Alzheimer représente 60 à 80% des cas de démence.

Certes, les scientifiques et les chercheurs ne comprennent pas très bien ce qui cause la démence comme la maladie d’Alzheimer. Cependant, il y a certains déclencheurs qui semblent augmenter les risques.

Trop d’hygiène vous rend malade et vulnérable

Une recherche publié dans l’Oxford Journal a trouvé un lien entre les pays riches, aseptisés et des taux plus élevés de la maladie d’Alzheimer.

Cette recherche, menée par le Dr Molly Fox dans 192 pays, suggère que le manque d’exposition aux bactéries crée un système immunitaire mal développé.

Par conséquent, le cerveau sera de plus en plus exposé à l’inflammation. Tout se résume au microbiome humain et voici comment cela fonctionne :

-Les pays qui sont les plus aseptisés ont un taux de prévalence de bactéries plus faible.
-La maladie d’Alzheimer partage certaines caractéristiques avec l’auto-immunité.
-Comme l’auto-immunité, la diversité microbienne joue un rôle clé dans le développement et la fonction du système immunitaire.
-L’exposition à des bactéries et à d’autres microorganismes améliore la fonction immunitaire d’une manière qui protège contre l’auto-immunité, et la même chose a été observée avec la maladie d’Alzheimer.

Alors, quelle est la solution ? Eh bien, quelques microbes de temps en temps ne vous tueront pas. Et surtout, faites attention à ce que vous mettez sur votre peau. Je parle des désinfectants pour les mains!

C’est un peu bizarre, mais c’est la réalité!

Un mode de vie sédentaire

Saviez-vous qu’il a été démontré que s’asseoir trop réduit l’espérance de vie. En revanche, vous pouvez facilement ajouter 2 ans à votre vie en limitant simplement votre temps passé en position assise à moins de 3 heures par jour.

Oui, c’est difficile! Mais au moins pratiquez une activité physique, pour compenser.

Selon une étude publiée dans le British Journal of Sports Medicine, l’exercice physique régulier (surtout plus tard dans la vie) peut prévenir les maladies chroniques comme la déficience cognitive, le diabète et les maladies cardiaques.

Une stimulation excessive

Notre société manque de paix et de calme. Comme jamais auparavant, nous devons nous éloigner un peu, trouver un espace tranquille et laisser notre esprit (et nos émotions) faire une pause.

En fait, une étude a montré que la méditation joue un rôle important dans le ralentissement de la progression de la maladie d’Alzheimer et de la démence !

Les chercheurs ont découvert que lorsque les gens méditent ou pratiquent le yoga au moins deux heures par semaine, ils ont littéralement moins d’atrophie dans certaines parties du cerveau et une meilleure connectivité cérébrale !

Les autres causes de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est caractérisée par des changements distincts dans le cerveau. La caractéristique principale est la formation de ce que l’on appelle des enchevêtrements neurofibrillaires et des plaques.
De manière simpliste, ces enchevêtrements et plaques neurofibrillaires sont des cicatrices composées de dépôts de diverses protéines et de débris cellulaires.
Le résultat est une perte massive de cellules cérébrales, en particulier dans les zones clés du cerveau qui contrôlent la fonction mentale.

En outre, les facteurs génétiques jouent un rôle majeur dans la maladie d’Alzheimer.

Cependant, comme la plupart des maladies dégénératives chroniques, les facteurs environnementaux jouent également un rôle important.

Des dommages oxydatifs accrus, des blessures traumatiques à la tête, une exposition chronique à l’aluminium et / ou au silicium, l’exposition à des toxines provenant de sources environnementales et des dommages causés par les radicaux libres ont tous été impliqués comme causes de la maladie d’Alzheimer.

Une attention considérable a été accordée à la concentration d’aluminium dans l’enchevêtrement neurofibrillaire.

Il est préférable d’éviter toutes les sources connues d’aluminium, y compris les antiacides et les antisudorifiques, les casseroles, les feuilles utilisées comme emballage alimentaire et les crèmes contenant de l’aluminium.

Quels sont les remèdes naturels à utiliser contre la démence et l’Alzheimer?

La maladie d’Alzheimer, la cause la plus fréquente de démence chez les personnes âgées de plus de 65 ans, a fait l’objet de recherches approfondies.

Les huiles essentielles contre l’Alzheimer

Les effets de l’aromathérapie ont été évalués sur des personnes âgées souffrant de démence, la majorité étant diagnostiquée avec la maladie d’Alzheimer.

Ils ont reçu des inhalations de romarin et de citron le matin, puis de lavande et d’orange le soir.

Grâce à de multiples tests et des formes d’analyse, les patients ont montré une amélioration significative de l’orientation personnelle sans effets secondaires délétères.

Malheureusement, comme la plupart des sujets dans les thérapies naturelles, il n’y a pas de prépondérance de la recherche sur la façon dont le traitement naturel d’Alzheimer avec des huiles essentielles peut aider.

Quels sont les facteurs alimentaires importants dans la maladie d’Alzheimer ?

Chez les personnes âgées, des études ont montré que la fonction mentale est directement liée à l’état nutritionnel. Une meilleure nutrition équivaut à une fonction mentale supérieure.

Étant donné la fréquence des carences en éléments nutritifs chez les personnes âgées, il est probable que de nombreux cas de troubles mentaux puissent avoir une cause nutritionnelle.

En outre, comme il existe des preuves considérables que les dommages oxydatifs jouent un rôle majeur dans le développement et la progression de la maladie d’Alzheimer, et que les régimes riches en antioxydants comme les vitamines C et E préviennent la maladie d’Alzheimer, il est logique de manger des antioxydants.

1-Les aliments biologiques et non transformés

Assurez-vous d’incorporer beaucoup de «vrais» aliments biologiques dans votre alimentation. Cela signifie des fruits et des légumes.

2-Fruits et légumes colorés

Concentrez-vous sur les aliments riches en vitamines A, C, B et E. Il pourrait y avoir un lien entre les radicaux libres et la maladie d’Alzheimer.

Les aliments riches en antioxydants peuvent aider à combattre les dommages causés par les radicaux libres.

Manger des légumes à feuilles vertes, des légumes très colorés tels que les carottes, les ignames, les courges; et des fruits riches en flavonoïdes comme les agrumes, les baies et les cerises.

3-Les aliments riches en zinc

La carence en zinc est fréquente chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Les aliments riches en zinc comprennent les graines de citrouille, les asperges et le chocolat noir. Cependant, certaines sources mettent en garde contre la prise de trop de zinc. Les niveaux supérieurs à 40 mg par jour doivent être évités.

4-Les acides gras oméga-3

Les poissons gras comme le saumon, le hareng, les sardines et le maquereau sont d’excellentes sources d’acides gras oméga-3, une graisse essentielle dont votre corps ne peut se passer. Essayez de manger du poisson deux à trois fois par semaine (pas le poisson d’élevage).

D’autres sources comprennent les noix, les graines de lin et les huiles de canola et de lin. Les acides gras oméga-3 sont parmi les acides gras les plus concentrés dans le cerveau et ont un rôle vital dans la structure et le fonctionnement du cerveau, en particulier lorsqu’il s’agit de la mémoire.

 5-Eviter le sucre

Comme le diabète, la maladie d’Alzheimer peut être causée par la résistance à l’insuline. En tant que tel, garder l’insuline basse en éliminant le sucre sera une étape cruciale dans le maintien de la santé du cerveau.

Sachez que le sucre créé un environnement propice pour la maladie. Il est lié à plus de 50 maladie selon John Yudkin.

En fait, John Yudkin était le premier qui a déclenché la sonnette d’alarme contre le sucre au vingtième siècle. Malheureusement, sa carrière fut détruite par les lobbies de l’industrie alimentaire.

6-Les aliments contenant des additifs ou des toxines

Les aliments contenant des additifs et des toxines pourraient être neurotoxiques. Éviter les aliments enrobés de produits chimiques neurotoxiques. Des études montrent que les personnes ayant des niveaux plus élevés de pesticides organochlorés dans leur sang, ont une plus grande chance de développer la maladie d’Alzheimer.

7-Les aliment emballé en aluminium

L’aluminium est neurotoxique à des niveaux élevés. La recherche montre que l’aluminium, comme le fer, pénètre dans les neurones et s’accumule. Cela conduit à des dommages neurofibrillaires, qui sont liés à la progression de la maladie d’Alzheimer. En particulier, vous devriez éviter de chauffer les aliments dans l’aluminium, car la chaleur peut libérer plus de composés toxiques.

8-L’eau du robinet

L’eau du robinet pourrait contenir des substances toxiques, y compris des sels d’aluminium.

Le curcuma

Le curcuma est utilisé en Inde depuis plus de 5 000 ans. Ce n’est peut-être pas une coïncidence si cette région du monde a l’un des taux les plus faibles d’Alzheimer. Une étude récente a indiqué que les patients qui prenaient moins d’un gramme par jour pendant environ trois mois présentaient des améliorations remarquables dans leur état.

La curcumine est capable d’arrêter les mauvais signaux que les fibres amyloïdes envoient aux cellules du cerveau.

Le ginkgo biloba

Les feuilles du ginkgo biloba agissent sur la circulation sanguine. Elles permettent de fluidifier le sang, d’améliorer son apport en oxygène et d’élargir les vaisseaux sanguins pour augmenter leur débit.

Ainsi, le cerveau est mieux nourri, ce qui a un effet positif sur les fonctions cognitives, la mémoire et la concentration.

Le ginkgo est également un puissant antioxydant qui aide à protéger les cellules nerveuses contre les radicaux libres. Ses effets protecteurs sur les neurones permettent de prévenir la maladie d’Alzheimer.

Les vitamines C et D

Des chercheurs de l’Université de Lund, en Suède, ont découvert que lorsque les souris diagnostiquées avec la maladie d’Alzheimer étaient traitées avec de la vitamine C, elles présentaient des signes d’inversion de la maladie.

Selon la recherche, la vitamine C peut dissoudre certaines protéines toxiques trouvées dans le cerveau des malades. La vitamine C, qui se trouve naturellement dans les aliments, peut également être chimiquement ajoutée à certains médicaments et contribuer à la pénétration de la barrière hémato-encéphalique.

Cela pourrait aider certains médicaments à atteindre des zones du cerveau.

Aussi, une carence en vitamine D augmente le risque de démence de 122 pour-cent, selon une étude.

Vous pouvez augmenter vos niveaux de vitamine D en ayant plus d’expositions au soleil, et en mangeant plus d’aliments riches en vitamine D.

Fixer des objectifs dans la vie

Vivre une vie pleine d’objectifs, y compris avoir un sens de l’orientation, pourrait aider à prévenir la démence.

Il faut toujours avoir quelque chose qui vous rend heureux, ou quelque chose qui vous passionne.

Des chercheurs du centre médical de l’université Rush ont découvert un lien intéressant entre le sens de l’orientation d’une personne et le risque de démence.

Les participants à l’étude qui ont des scores plus élevés sur le test des objectifs de la vie étaient 2,4 fois moins susceptibles de développer la maladie d’Alzheimer par rapport aux personnes ayant des scores plus bas.

Toujours se brosser les dents

Prendre soin de vos dents et de vos gencives aide également à protéger votre cerveau.

Les personnes qui se brossent les dents moins d’une fois par jour sont jusqu’à 65% plus susceptibles de développer une démence que celles qui se brossent les dents deux fois par jour.

Les bactéries pathogènes des gencives peuvent provoquer un processus inflammatoire qui cause des lésions cérébrales, selon des études.

Revenons à l’histoire de Mark et de sa maman Sylvia

Dans certains pays, la maladie d’Alzheimer est pratiquement inconnue en raison du régime alimentaire.

Les aliments que Sylvia a incorporé dans son régime incluent le brocoli, le chou frisé, les épinards, les graines de tournesol, le thé vert, l’avoine, les patates douces et le chocolat noir avec une haute teneur en cacao.

Selon Mark,

« Sa mère effectuait aussi fréquemment des exercices cognitifs. Ceux-ci ont inclus des choses telles que des mots croisés et des casse-tête, aussi bien qu’être engagés dans des clubs sociaux. Il a même donné à sa mère un Velo maison pour s’entraîner tout en s’asseyant ».

« Tout le monde connaît le poisson, mais il y a aussi les bleuets, les fraises, les noix du Brésil et les noix. Ils ont apparemment la forme d’un cerveau pour nous indiquer qu’ils sont bons pour le cerveau ».

« Ce n’était pas un miracle du jour au lendemain, mais après quelques mois, elle a commencé à se souvenir de choses comme les anniversaires et redevenait elle-même, plus alerte et plus engagée ».

« Les gens pensent qu’une fois que vous avez reçu un diagnostic, votre vie est terminée. Vous aurez de bons et de mauvais jours, mais cela ne doit pas être la fin ».

« Pour une femme de 82 ans, elle va très bien, elle a l’air 10 ans de moins et si vous la rencontriez, vous ne sauriez pas qu’elle a traversé tout ça ».

L’approche de Mark et de Sylvia a maintenant été approuvée par la Société Alzheimer.

Sue Clarke de la Société Alzheimer a déclaré: « C’est fantastique que Sylvia et son fils Mark aient pris des mesures pour créer un plan personnel qui fonctionne bien pour son diagnostic de démence ».

« Il n’existe actuellement aucun moyen de guérir ou de prévenir la progression de la maladie, mais un exercice régulier et modéré, une alimentation saine et des exercices cognitifs peuvent aider une personne atteinte de démence à gérer plus efficacement ses symptômes ».

Pour conclure

Dans des articles publiés en 2016 et 2017, les scientifiques ont examiné la démence d’une nouvelle manière – pas seulement comme une maladie qui résulte de la dégradation progressive de nos cellules, mais comme un trouble dans lequel le cerveau se retourne contre lui-même.

Et il y a sûrement des raisons pour que cela arrive!

Vous voulez augmenter vos performances cognitives et votre mémoire ?

20 remèdes naturels efficaces pour améliorer votre mémoire

Voue êtes ce que vous mangez, mais aussi ce que vous absorbez !

Sources
-https://www.thesun.co.uk/news/6115953/sylvia-hatzer-mark-diet-dementia-blueberries-chocolate-diet/
-https://drericz.com/alzheimers-natural-treatment/
-http://doctormurray.com/health-conditions/alzheimers-disease/
-https://www.davidwolfe.com/alzheimers-natural-treatments/
-https://www.express.co.uk/life-style/health/913723/dementia-care-uk-symptoms-alzheimers-natural-treatment-prevent
-https://www.24-7nursingcare.com/4-natural-remedies-may-reverse-alzheimers-disease/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *