réduire l’inflammation naturellement

  • SumoMe

Comment lutter contre l’inflammation naturellement

L’inflammation est associée à certains problèmes de santé très graves, y compris les maladies cardiaques, le cancer et les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques et la polyarthrite rhumatoïde.

Le traitement des signes et symptômes de l’inflammation par l’ibuprofène, les stéroïdes et d’autres médicaments ne traite pas le problème à la racine . Il masque l’inflammation et la suppression de la réponse immunitaire est seulement une solution temporaire qui cache le vrai problème.

Ce que vous mangez quotidiennement va grandement affecter le degrés de l’inflammation dans votre corps. La première étape consiste à éviter les aliments qui en sont responsables de l’inflammation.

Bien que l’inflammation aiguë soit un processus utile pour le corps quand vous avez une blessure, telle une coupure au doigt ou une entorse à la cheville, l’inflammation chronique est préjudiciable.

Voici quelques moyens faciles pour ajuster votre alimentation afin de réduire l’inflammation et améliorer votre santé globale.

1-Les acides gras oméga-3

EPA, est l’un des acides gras oméga-3 contenus dans le poisson , l’huile de poisson et des suppléments à base d’algues, sans oublier l’acide gras oméga 3 appelé la DHA, tout les deux ont des propriétés anti-inflammatoires. Malheureusement, les sources d’oméga-3 comme les graines de lin et les noix végétales fournissent l’acide alpha-linolénique (ALA), qui ne possède pas de propriétés anti-inflammatoires jusqu’à ce qu’il soit converti par l’organisme en EPA et seulement une très petite quantité d’ALA est converti. Pour vraiment profiter des avantages anti-inflammatoires des acides gras oméga-3, il est préférable de consommer directement de l’EPA en mangeant du poisson , la prise d’huile de poisson, ou un supplément d’EPA et DHA à base d’algues.

inflammation
Copyright © Andy

2-Évitez les acides gras oméga-6 et les gras trans

Les acides gras omega-6 favorisent l’inflammation dans l’organisme par la production de composés inflammatoires. La plupart des gens mangent trop de graisses oméga-6, que vous trouverez dans l’huile de maïs, de soja et les huiles de coton. Un autre type de graisses pro-inflammatoires sont les gras trans, trouvés dans les produits contenant des huiles partiellement hydrogénée. Ils se trouvent généralement dans les produits de boulangerie, la margarine et les graisses alimentaires.

3-Évitez le sucre et les glucides raffinés

Les Sucres et les glucides raffinés augmentent les niveaux de sucre dans le sang et l’insuline, ce qui peut causer et aggraver l’inflammation. En outre, le sucre et les glucides raffinés contribuent également au gain de poids et il devient plus difficile de perdre du poids. L’excès de graisse corporelle est un autre contributeur majeur à l’inflammation.

4-Mangez des aliments riches en antioxydants

Les radicaux libres sont des composés très réactifs qui peuvent endommager les cellules de votre corps, créer et contribuer à l’inflammation chronique. Les antioxydants sont capables de neutraliser ces radicaux libres pour réduire l’inflammation. Les antioxydants comprennent les vitamines A, C et E ainsi que les pigments colorés de fruits et légumes.

5-Assurez-vous que vous obtenez beaucoup de vitamine D

La carence en vitamine D a été associée à plusieurs états inflammatoires et auto-immunes telles que la maladie de Crohn et la sclérose en plaques, bien que son rôle spécifique n’a pas encore était élucidé. Les deux principales sources de vitamine D sont le soleil et la nourriture. Quand vous n’avez pas assez de vitamine D dans la peau suite à l’exposition au soleil, assurez-vous d’inclure des sources  alimentaires de vitamine D comme les poissons, les jaunes d’œufs et les aliments qui sont riche en vitamine D comme les amandes.

Des aliments qui combattent l’inflammation

1-Le jus de cerise aigre

Des cerises acidulées pourraient être utilisées dans votre mélangeur au lieu de vos tartes. Selon une recherche faite en 2010 à l’Oregon Health & Science University, publiée dans le Journal de la Société internationale de la nutrition sportive, les cerises aigres peuvent être un puissant anti-inflammatoire. Les chercheurs ont suivi un groupe de 54 coureurs (36 hommes, 18 femmes, âge moyen 36) qui s’entraînaient pour faire une longue course de relais. Vingt-huit coureurs ont bus 335 ml de jus de cerise pendant sept jours avant la course, 26 ont eu une boisson placebo. Après la course, les deux groupes ont senti une douleur, mais les sujets ayant ingéré le jus de cerise acidulée ont eu moins de douleur que le groupe placebo. Sur une échelle de 1 à 100, les buveurs de jus de cerise ont évalué leur douleur à une moyenne de 12, alors que les buveurs de placebo ont évalué leur douleur à une moyenne de 37.

2-Le sirop d’érable pur

Selon une recherche faite en 2011 à l’Université de Rhode Island (URI), le sirop d’érable pur contient 54 composés bénéfiques pour la santé. «Il est important de noter que dans notre laboratoire de recherche nous avons constaté que plusieurs de ces composés possèdent des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires, qui peuvent lutter contre le cancer, le diabète et les maladies bactériennes», a déclaré le chercheur Navindra Seeram dans un article sur URI.edu .

3-Les pommes

Une étude faite en 2011 publiée dans the Journal of Leukocyte Biology a démontré que les polyphénols (antioxydants) dans la peau de la pomme pourraient aider à prévenir l’inflammation. Dans l’étude, les chercheurs ont induit une colite, une maladie inflammatoire qui provoque des douleurs abdominales, perte d’appétit et même des selles sanglantes, dans une population de souris. Un groupe de souris a reçu une dose quotidienne de polyphénols tandis que l’autre groupe a reçu une pilule placebo. Les résultats? Les souris qui ont consommé les polyphénols de pomme ont été protégées contre les effets inflammatoires de colite. Une pomme par jour fait fuir le médecin.

4-Les tomates (et le jus de tomate)

Si vous n’aimez pas encore le jus de tomate, voici une raison pour l’essayer: jus de tomate peut lutter contre l’inflammation. Dans une étude en 2013, les chercheurs ont réuni un groupe de 106 femmes en surpoids ou obèses (l’obésité est considérée comme un état inflammatoire chronique) à l’Université de Téhéran des sciences médicales, l’un des deux groupes a consommé 330 millilitres de jus de tomate par jour pendant 20 jours et l’autre une eau pendant 20 jours. A la fin, le groupe qui a bu le jus de tomate a enregistré une diminution dans le sérum d’IL-6, qui est une cytokine pro-inflammatoire.

5-Les grains entiers

Une recherche effectué en 2012 au Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson (publiée dans the Journal of Nutrition ) a constaté que chez les adultes en surpoids et obèses, une alimentation riche en grains entiers peut réduire l’inflammation. L’étude a comporté 40 adultes de poids normal et 40 adultes en surpoids, chaque groupe a subi deux cycles d’alimentation de 28 jours distincts, dont l’un contient beaucoup de glucides (charge glycémique élevé-comme le pain blanc et les conserves de fruits au sirop) et l’autre comportant une charge à faible indice glycémique de glucides (comme les grains entiers). Les deux régimes ont fourni les mêmes calories et macronutriments. Chez les sujets en surpoids et obèses dont le régime alimentaire était avec des glucides à faible indice glycémique « on a pu réduire le biomarqueur de l’inflammation appelée protéine C-réactive d’environ 22 % », selon le communiqué de presse .

6-Les noix

Amandes, noisettes, noix de pin, noix, pistaches , la liste est longue. Une étude en 2012 publiée dans le Journal de l’American College of Nutrition a constaté que les hommes et les femmes qui ont mangé plus de 7 gramme de noix par jour présentaient des niveaux inférieurs de protéine C-réactive, qui est un marqueur de l’inflammation. Les personnes qui consommaient des noix ont également un faible poids corporel et un indice de masse corporelle inférieur à leurs homologues non consommateur de noix.

7-Les baies

Les baies sont géniales! Elles sont recommandées dans votre alimentation. Elles sont délicieuses, faibles en sucre et contiennent de nombreuses propriétés anti-oxydantes. Les baies ont également des propriétés anti-inflammatoires – peut-être à cause des anthocyanes, les principes puissants qui leur donnent leur couleur riche. Alors allez-y, profitez!

8-Une recette pour réduire l’inflammation

Voici une recette de jus simple qui pourra vous aider à calmer les feux de l’inflammation dans le système digestif.
Ingrédients: 1 concombre, 1 tête de fenouil, 1-2 poignées de feuilles de menthe, 1 tranche de gingembre, ½ -1 citron (facultatif).
Retirez l’écorce du citron si désiré. Mettez tous les ingrédients à travers un presse-agrumes et profitez.
L’inflammation est un processus naturel du corps qui est nécessaire pour une santé optimale. Le problème avec l’inflammation est quand elle devient chronique ou prolongée.

Les meilleurs plantes anti-inflammatoires pour une bonne santé intestinale

Sources
-http://www.mindbodygreen.com/0-9297/5-natural-ways-to-reduce-inflammation-in-your-body.html.
http://www.savorylotus.com/top-8-anti-inflammatory-foods/
-http://www.stack.com/2014/04/25/foods-that-fight-inflammation/
-http://www.savorylotus.com/top-8-anti-inflammatory-foods/
-http://www.youngandraw.com/gut-cooling-juice-recipe-to-reduce-inflammation/

Articles qui pourraient vous intéresser

7 commentaires dans “réduire l’inflammation naturellement

  1. Bonjour j’ai régulièrement des gonflement de l’estomac on dirai comme si mes intestin étaient bouchés. je vais pas régulièrement au toilette. C’est désagréable et gênant, que me conseillez vous car c’est fréquent.

  2. Bonjour , voilà ça fait plusieurs mois voir déjà 2-3 ans que j’ai des problèmes au niveau estomac je pense… J’ai comme des gastros x10… Qui me prenne comme ça en pleine journée ou nuit , et je me vide littéralement … J’ai étais voir plusieurs médecins qui après des prises de sang et des contrôles non jamais rien décelé … Ça me fait souci , d’un point de vue médicale à savoir que je suis contente qu’on ne trouve pas de cancer mais j’aimerais savoir d’où viens le problème et aussi dans le quotidien car lorsque ça m’arrive j’ai la totale : envie de vomir, chaud froid, douleur à me plier en deux, jusqu’à ce que je me vide ( excusez moi, c’est pas joli, mais c’est le cas ) je tiens à dire que je ne vomis jamais mais la nausée reste malgré tout ainsi que des aigreurs d’estomac… Alors je vous dis pas quand je suis au travail, en course ou bien même chez des gens.
    Je suis contrainte à restreindre mes déplacement car ça devient de plus en plus fréquent. Svp penchez vous sur la question à savoir s’il faut que j’aille voir un spécialiste en je ne sais quoi et s’il faut que je favorise des plantes spécifiques dans mon alimentation … Ps: je précise je mange énormément de fruits et légumes … Et poisson … Très peu de viande rouge et blanche et pas du tout de porc..

    1. Voyez avec votre médecin pour vous orienter vers un gastro-entérologue. Vous pouvez aussi consulter un naturopathe.
      Il se peut que vous ayez un reflux acide. Si c’est le cas, voici quelques remèdes naturels:
      -Cesser de fumer et ne pas boire de l’alcool.
      -Ne pas porter des vêtements serrés, manger 3h avant de coucher.
      -Boire un verre d’eau tiède et du jus de citron le matin à jeun.
      -Une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau. Pas plus d’une semaine.
      -Prendre 1 à 2 cuillères à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau.
      -Manger une banane, une pomme et des amandes.
      -Boire une tisane de camomille ou de gingembre.
      -Prendre l’acide folique et un complexe de vitamine B.

      1. Je vais apporter ce plus à mon alimentation et verrai par la suite des événements s’il faut consulter …. J’espère reprendre un rythme normal … Merci pour vos précieux conseils.

    2. Peut-être êtes vous allergique au gluten ? Avez-vous fait un test sanguin ? Je connais une personne dans mon entourage qui a eu les mêmes crises que vous, à se plier en deux de douleurs avec diarrhées +++ et on lui à diagnostiqué une allergie au gluten .. Attention, il vous faudra faire un examen sanguin complet, quitte à faire le test sanguin dans un labo spécifique, de toutes les intolérances alimentaires car les médecins bien souvent, ne font qu’une sorte d’Ig, et souvent le résultat s’avère négatif (c’est le cas de mon ami), alors que l’allergie est bien présente.
      Essayer pendant une semaine complète pour commencer, de retirer le gluten de votre alimentation et vous verrez si la cause est celle-là ..
      Bon courage à vous et donnez nous de vos nouvelles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *