Olivier : vasodilatateur des coronaires, hypoglycémiant et diurétique

  • SumoMe

L’olivier contre l’hypertension

Les feuilles de l’olivier représentent un traitement naturel de l’hypertension.

Parties utilisées

olivier
Copyright © A.Poulos (lya).flickr

Typiquement méditerranéen, l’olivier vit des centaines d’années et se multiplie facilement, ses racines vont chercher eau et principes jusqu’à six mètres sous terre. Les feuilles sont récoltées au moment de leur plein développement (mars-avril). Elles sont séchées fragmentées et utilisées en infusion, extraits et teinture-mère. Les olives sont cueillies en novembre-décembre, quant à l’huile on l’obtient par expression à froid à partir du fruit mûr.

Composants de l’olivier

La feuille de l’olivier contient des flavonoïdes, l’oléoside, l’acide glycolique, et l’oleuropéoside qui a un effet hypotenseur. Elle contient aussi des minéraux (calcium, magnésium, soufre, phosphore, silice, sodium, potassium, fer, chlore), elle renferme aussi des acides gras et organiques ainsi qu’une huile essentielle.

Indications

-la feuille d’olivier a une action hypotensive, vasodilatatrices des coronaires, elle dilate les artères et les assouplit.
-elle régule le rythme cardiaque, elle est diurétique et hypoglycémiante.
-la feuille d’olivier  est efficace contre l’hypertension artérielle (associé à l’aubépine).
-on la conseille contre les problèmes urinaires, le diabète et les œdèmes.
-la feuille d’olivier est indiquée contre l’artériosclérose et l’angine de poitrine.

L’huile d’olive est l’ennemie numéro un du cholestérol.
L’ail prévient contre l’angine de poitrine.
Les stigmates du maïs sont utiles contre l’hypertension artérielle.

Utilisations de l’olivier

Infusion : 20 feuilles séchées d’olivier pour 30 cl d’eau. Bouillir et laisser infuser 10 min. Filtrer. Boire 3 tasse au minimum par jour et au cours des repas.
Décoction : 20 feuilles d’olivier dans 40 cl d’eau. Bouillir jusqu’à réduction des 2/3. Filtrer. Sucrer au miel. À Boire chaud, matin et soir.
Teinture-mère : 40 gouttes dans un verre d’eau, 3 fois par jours.
Gélules dosées à 50 mg d’extrait sec : 1 ou 2 gélules, 3 fois par jour au cours des repas, avec un grand verre d’eau.

Extrait de feuilles d’olivier et radiation

Des expériences sur des animaux ont démontré que l’extrait de feuilles d’olivier protège l’ADN des cellules contre les dommages causés par les rayons X, lorsqu’il est pris avant ou après le traitement. En raison de sa puissante activité anti-oxydante, les particules ionisées sont trempés de façon à protéger les cellules saines.  Cela s’appliquerait aux rayons UV du soleil et les oxydations causés par la pollution ou «tabagisme passif».

Articles qui pourraient vous intéresser

Le chocolat est un régulateur du système musculaire et nerveux.
Le vinaigre de cidre est un remède contre l’insomnie.
Le thé protège les parois artérielles des dépôts de cholestérol.

Articles qui pourraient vous intéresser

3 commentaires dans “Olivier : vasodilatateur des coronaires, hypoglycémiant et diurétique

    1. Oui Valérie, c’est la magie de la nature, si l’homme a pu survivre des milliers d’années c’est grâce aux plantes et aux autres remèdes naturels.

  1. Bonjour Valérie,
    Merci, pour ce très bon article
    Les oliviers, cette merveille de la nature! ils contient certainement le grand secret de l’alimentation méditerranéenne… mais, il faut espérer qu’ils puissent continuer a garder intacte ses vertus médicale inné, pour cela, on remerciera aux agriculteurs de n’est pas les asperger de »pesticides ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *