Les minéraux

  • SumoMe

Les minéraux

Les minéraux : nécessaires pour l’assimilation de certaines substances, une carence (ou un excès) peut provoquer un déséquilibre.

Le calcium

minéraux
Copyright © .patrick janicek.flickr

Indispensable pour les os, les muscles, le système nerveux et la coagulation sanguine.son assimilation est meilleure quand il est d’origine végétale (légumes verts, fruits secs…).en cas de manque (ostéoporose…), il est préférable de l’associer à du silicium et du phosphore. Le zinc et les vitamines C et D aident à les fixer. Après la digestion les protéines se transforment en acides aminées et s’unifies avec le calcium pour facilité son assimilation par les intestins. Par contre prendre un repas gras défavorise l’assimilation du calcium par l’organisme.

Les besoins en calcium

L’organisation mondiale de la santé conseil de prendre 800 mg de calcium par jours pour un adulte, 1000 mg pour une femme enceinte, 1200 mg pour une femme en allaitement.

Le magnésium

C’est un régulateur nerveux, et intestinal, célèbre pour sa propriété antistress et laxative. Sa carence (ainsi qu’en fer et en phosphore) est l’une des causes de la spasmophilie. Il joue aussi un rôle dans l’équilibre hormonal. Les vitamines du groupe B favorisent sa fixation. Très présent dans les agrumes, les céréales, les bananes…et le chocolat.

Qui n’aime pas croquer du chocolat.
La fraise contient les vitamines B et le magnésium.
L’huile d’olive est très riche en minéraux et en vitamines.

Le phosphore

C’est un constituant des cellules osseuses et cerebrales.les carences, rare, provoquent une fatigue nerveuse et musculaire.les apports alimentaires sont généralement suffisants.

Les besoins

La même quantité que le calcium (entre 800 et 1200 mg).

Le fer

L’un des métaux les plus présents dans l’organisme, jusqu’à 5 g chez l’homme et 3 g chez la femme. Chargé du métabolisme de l’oxygène et du transport des électrons, il est le véritable déclencheur d’énergie.sa carence entraine des pertes musculaires, un affaiblissement générale, une difficulté à la concentration, des insomnies.

Les besoins

Pour un homme ou une femme (après les règles) est de 10 mg/j, pendant les règles est de 12 mg/j, et les femmes enceintes 14 mg/j. (100 g de foie fournit 8,2 mg – un œuf : 2,7 mg – une cuillère à soupe de miel noir : 2 mg.)

Le sélénium

Indispensable pour renforcer le système immunitaire, ralentit le vieillissement des cellules, limite l’anxiété, augmente la fabrication de spermatozoïdes, élimine les excès de métaux toxiques (plomb, mercure…). Il possède aussi des propriétés anti-inflammatoires et soulage les asthmatiques. Présent dans les aliments d’origine animale (viande, poisson, crustacés, œufs…), il se trouve aussi dans les céréales, les germes de blé.

Le silicium

Indispensable à la formation du squelette.il intervient directement dans la lutte contre l’athérosclérose, les problèmes cutanés et le vieillissement. De récentes recherches montreraient son activité dans le ralentissement des premiers signes de la maladie d’Alzheimer. Son apport par complément alimentaire sous forme minérale n’est pas assimilable par l’organisme. On en trouve dans le bambou, la prèle, l’ortie, les champignons et les olives.

Le soufre

Intervient dans le métabolisme du système respiratoire et cutané. On l’utilise en dermatologie, infectiologie ORL et rhumatologie. Le jaune d’œuf, la viande, le poisson, l’ail, l’oignon, le chou et les légumes secs sont particulièrement riche en soufre.

Le zinc

Intervient dans plus de 200 réactions chimiques de notre organisme. Il est actif sur la croissance, la peau et les cheveux, la sexualité, la prostate, le système hormonal. Contenu principalement dans les fruits de mer, le pain complet, les noix et le jaune d’œuf, le zinc est actuellement carencé dans la majeure partie de la population occidentale.

Le cuivre

Stimule les défenses immunitaire, favorise la fabrication des globules rouges et celles des tendons et ligaments, protège les parois des vaisseaux sanguins, limite les infections ORL, réduit les processus inflammatoires, ralentit l’expansion des radicaux libres responsables du vieillissement et intervient dans la fabrication des hormones. La meilleure façon de profiter des bienfaits du cuivre, c’est de consommer régulièrement des fruits de mer et des légumes secs.

Important

Certain minéraux, pris sous forme de compléments alimentaires, ne sont pas compatible entre eux lorsqu’ils sont ingérés simultanément, par exemple, le fer et le cuivre freine l’assimilation du zinc. Mais, dans les aliments, l’équilibre naturel entre les différents minéraux rend possible leur assimilation.

Articles qui pourraient vous intéresser

L’hydraste du canada est une plante médicinale qui stimule la production de globules blancs.
La lavande rétablie l’énergie en cas de fatigue et d’épuisement nerveux.
En phytothérapie la graine de lin est utilisée comme un remède pour la ménopause.

Recettes riche en magnésium.

Articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *