Intestin et inflammation: Risques et dangers

L’inflammation et le rôle de l’intestin

Inflammation (du latin inflammare , ce qui signifie mettre le feu)
L’inflammation est l’action de notre système immunitaire pour protéger le corps contre les stimuli nocifs, nos propres cellules endommagées, les toxines, les irritants et les microbes pathogènes. Cette réponse inflammatoire est le début de ce que nous appelons le processus de guérison.
L’inflammation est reconnue par la chaleur, la rougeur, l’enflure, la douleur et si l’inflammation dure assez longtemps les fonctions seront compromises.

Où commence l’inflammation

La recherche a révélé que la santé intestinale est essentielle pour la santé globale et que l’intestin malsain contribue à un large éventail de maladies, notamment le diabète, l’obésité, la polyarthrite rhumatoïde, les troubles du spectre de l’autisme, la dépression et le syndrome de fatigue chronique.

Il existe de plus en plus de preuves que l’augmentation de la perméabilité intestinale joue un rôle pathogène dans diverses maladies auto-immunes, y compris la maladie cœliaque et le diabète de type 1. Par conséquent, il existe une hypothèse que, outre des facteurs génétiques et environnementaux, la perte de la fonction de la barrière intestinale contribue au développement de maladies auto-immunes.

Plus de 80% de votre système immunitaire est basé au sein de votre intestin. Si votre système immunitaire est compromis, vous risquez de développer plusieurs maladies, donc votre intestin est l’endroit où le combat commence.

Les signes de l’inflammation chronique

Les premiers symptômes associés à l’inflammation chronique sont l’hypertension artérielle, la difficulté à maintenir les niveaux de sucre dans le sang, douleurs articulaires et corporelle persistante, la fatigue ou la léthargie, l’asthme ou les allergies et le syndrome du côlon irritable.
Mais lorsque la cause du problème n’est pas résolue, comme avec une alimentation toxique et un mode de vie malsain, ou des infections profondément cachés, l’inflammation devient chronique. Ce qui en résulte, au lieu de nous aider à lutter contre la maladie, l’inflammation devient un processus mortel et endommages nos tissus sans relâche.

Inflammation et cancer

Dans une étude avec des souris sujettes à l’inflammation, les chercheurs ont trouvé un mécanisme pour le développement du cancer colorectal dans lequel l’inflammation favorise un changement dans le microbiome intestinal y compris une diversité bactérienne réduite, mais aussi la présence accrue de la bactérie E. coli et pathogènes associés. Un rapport publié dans l’édition en ligne de la revue scientifique donne la preuve d’une telle réaction. Il est connu depuis longtemps que l’inflammation de l’intestin est un facteur de risque pour le cancer. L’étude suggère que c’est peut-être en partie parce que l’inflammation perturbe les écosystèmes de l’intestin menant à des conditions qui permettent à des agents pathogènes d’envahir l’intestin. Ces pathogènes peuvent endommager les cellules hôtes ce qui augmente le risque de développer un cancer colorectal.

intestin
Copyright © mislav-m

 

Les risques dus à une perméabilité intestinale

Quand la muqueuse intestinale est endommagée à plusieurs reprises en raison de « leaky gut syndrome » ou « syndrome de l’intestin qui fuit », les cellules endommagées appelées les microvillosités deviennent incapables de faire leur travail correctement. Ils deviennent incapables de traiter et d’utiliser les nutriments et les enzymes qui sont essentiels à une bonne digestion. Finalement, la digestion est réduite et l’absorption des nutriments est affectée négativement. En plus, votre corps lance une attaque contre ces envahisseurs étrangers. Il répond à une inflammation par des réactions allergiques et d’autres symptômes liés à une variété de maladies.
Donc, vous demandez peut-être quelle est la relation entre l’inflammation et les réactions allergiques?
Cela peut sembler relativement inoffensif, mais cette situation peut souvent conduire à de nombreuses maladies graves et débilitantes. Le système immunitaire peut devenir surchargé, ces déclencheurs inflammatoires sont recyclés en continu à travers le sang où elles affectent les nerfs, les organes, les tissus conjonctifs, les articulations et les muscles. Vous pouvez probablement commencer à deviner comment les maladies se développent. Un système immunitaire hyperactif augmente votre risque de maladie auto-immune.
Perméabilité intestinale ……… intolérance alimentaire………anomalies dans le système immunitaire………maladies auto-immunes.
Cela conduit à l’inflammation dans l’organisme et peut provoquer des symptômes tels que: Ballonnements, sensibilités alimentaires, maladies de la thyroïde, Fatigue, douleurs articulaires, maux de tête, les problèmes cutanés tel que l’acné, les problèmes digestifs, le gain de poids et le syndrome X (syndrome métabolique).
Un des plus grands signes d’avertissement que vous avez une perméabilité intestinale est que vous rencontrez plusieurs sensibilités alimentaires. Les Protéines et les graisses partiellement digérés peuvent s’infiltrer à travers votre muqueuse intestinale et pénétrer dans la circulation sanguine et provoquer une réaction allergique. Cette réaction allergique ne signifie pas que vous allez avoir une éruption cutanée sur tout le corps, mais elle peut conduire à l’un des symptômes mentionnés ci-dessus. Et, si les problèmes persistent ils peuvent conduire à des maladies plus graves comme la maladie inflammatoire de l’intestin, syndrome du colon irritable, l’arthrite, l’eczéma, psoriasis, dépression, l’anxiété, les migraines, les douleurs musculaires et la fatigue chronique. Selon The Journal of diabètes il y a un ensemble de preuves montrant l’intestin qui fuit comme une cause majeure de maladies auto-immunes, y compris le diabète de type 1. Un autre problème avec leaky gut est qu’il peut provoquer un syndrome de malabsorption des minéraux et nutriments essentiels dont le zinc et le fer.

Les causes du syndrome de l’intestin qui fuit

Régime alimentaire: alcool, gluten, caséine, les aliments transformés, le sucre, Fast-food
Médicaments: Les corticostéroïdes, antibiotiques, antiacides, xénobiotiques
Infections: telle que H-pylori, levure ou Prolifération bactérienne, virale ou infection parasitaire.
Stress: Augmentation de cortisol, augmentation catécholamines
Hormonal: la thyroïde, progestérone, œstradiol, testostérone
Neurologique: traumatisme cérébral, AVC, neuro-dégénérescence
Métaboliques: les produits finis glycosylée (produits finis inflammatoires), inflammation intestinale, problèmes auto-immune.

Voici comment réduire l’inflammation naturellement

Sources
-http://www.optimalhealthisyours.com/the-good-and-very-bad-regarding-inflammation/

-http://chriskresser.com/9-steps-to-perfect-health-5-heal-your-gut
-http://alternative-doctor.com/inflammation/how-to-reduce-inflammation/
-http://www.fireinthebellybook.com/1sc/
-http://www.sciencedaily.com/releases/2012/08/120816141527.htm
-http://altmedicine.about.com/od/healthconditionsdisease/a/inflammation.htm
-http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2013/03/07/inflammation-triggers-disease-symptoms.aspx
-http://draxe.com/4-steps-to-heal-leaky-gut-and-autoimmune-disease/

Articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *