Les édulcorants artificiels, bactéries intestinales et l’intolérance au glucose

  • SumoMe

Les édulcorants artificiels nuisent à votre santé

Que ça soit dans les boissons gazeuses ou les yaourts, les édulcorants artificiels sont devenus indispensables dans l’industrie alimentaire. Pourtant, une étude de 2014 a constaté qu’ils sont en mesure de modifier vos bactéries intestinales et de nuire à votre santé globale.

Les édulcorants artificiels non caloriques

Un substitut de sucre est tout additif alimentaire qui a un goût sucré, mais qui fournit moins de calories ou moins d’énergie. Certains substituts du sucre sont naturels, comme la stévia, tandis que d’autres sont synthétiques, appelés « Édulcorants artificiels » comme l’aspartame, le sucralose, le néotame, l’acésulfame de potassium (Ace-K), la saccharine, et advantame.

Le marché mondial des édulcorants devrait atteindre près de 1,9 milliard $ en 2017. Les édulcorants artificiels non caloriques les plus couramment utilisés sont la saccharine, l’aspartame et le sucralose (Splenda).

Saviez-vous que les édulcorants artificiels peuvent causer une intolérance au glucose?

La plupart de ces substances passent à travers le tractus gastro-intestinal humain sans être digéré. Ils entrent donc en contact direct avec les bactéries dans le côlon, ce qui a des conséquences dévastatrices pour la santé de l’hôte.

La consommation prolongée rend les souris intolérantes au glucose

Dans une étude, publiée dans Nature, des chercheurs ont ajouté la saccharine, le sucralose ou l’aspartame à l’eau potable de trois différents groupes de souris. Ils avaient également plusieurs groupes de contrôle, y compris les souris qui buvaient uniquement de l’eau ou des souris qui buvaient de l’eau avec du glucose ou du saccharose, pour comparer l’effet des édulcorants artificiels par rapport aux sucres normaux.

édulcorants artificiels

Alors qu’est-ce qu’ils ont trouvé? À la onzième semaine, les trois groupes d’édulcorants artificiels avaient développé une intolérance au glucose. Par ailleurs, la saccharine a eu le plus grand effet. En fait, ils ont refait l’expérience, mais avec des souris souffrant d’obésité induite par l’alimentation, et ils ont constaté le même résultat: Les souris obèses étaient plus intolérantes au glucose.

Les édulcorants artificiels peuvent favoriser la croissance de bactéries qui fournissent plus de calories. Par conséquent, ces calories peuvent ensuite trouver leur chemin vers les hanches, les cuisses et le ventre.

L’étude a conclu ce qui suit:

1-La consommation des édulcorants artificiels augmente le risque de développer une intolérance au glucose ainsi que des maladies métaboliques.
2-Les effets métaboliques indésirables sont causés par des altérations dans la composition et le fonctionnement des bactéries intestinales.
3-Cette étude appelle à un sérieux besoin de réévaluer l’utilisation omniprésente et sans cesse d’édulcorants artificiels dans l’industrie alimentaire et les boissons.

Ce que vous risquez en cas d’intolérance au glucose

Un corps équilibré sur le plan nutritionnel est naturellement capable de brûler les graisses pour fournir de l’énergie. Par ailleurs, le mode alimentaire occidental fournit des quantités massives de glucose (sucre), qui sont stockés dans les réserves de graisse dans notre corps. Cela conduit souvent à une intolérance au glucose.

Le manque d’énergie, le gain de poids et la graisse autour de la taille ou dans les fesses sont les symptômes classiques de l’intolérance au glucose.

L’intolérance au glucose augmente vos chances de développer une résistance à l’insuline. Cela amène vos cellules à résister ou à ignorer l’insuline. Vous avez besoin d’insuline pour transformer le glucose (sucre dans le sang) en énergie cellulaire.

La plupart des personnes souffrant d’une intolérance au glucose, développent un diabète de type 2 dans un intervalle de 10 ans. En outre, cela augmenterait le risque de maladies cardiovasculaires et de dommages aux vaisseaux sanguins.

Sources
-https://chriskresser.com/how-artificial-sweeteners-wreak-havoc-on-your-gut/
-https://trans4mind.com/nutrition/remedies.html
-http://www.ayushveda.com/dietfitness/ways-to-treat-glucose-intolerance/

Articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *