Échinacée: rhume, grippe et infections virales

Échinacée pour renforcer nos défenses naturelles

Echinacea angustifolia

Histoire

En 1950 on a pu mettre en avant les propriétés antibactériennes et immunostimulantes de l’échinacée.

Elle a été utilisée par les Indiens d’Amérique pour soulager les douleurs dues aux piqures d’insectes, morsures de serpent, contre les furoncles et les brulures. Ils l’utilisaient aussi en usage interne pour guérir les maux de tête et les angines…etc.

Parties utilisées

Ça varie d’une espèce à une autre, mais en générale c’est la racine qui est le plus souvent utilisée.

Composants de l’échinacée

Des composés phénoliques, aliphatiques insaturés et des polysaccharides.

Vertus de l’échinacée

Les substances contenues dans l’échinacée forme un bouclier contre les maladies et cela en stimulant le système immunitaire par :
-la production de globules blancs.
-la production de macrophages.
-favoriser la croissance des tissus et les protéger.
-neutralisation des virus et des bactéries.
-augmenter la production de cortisol (anti-inflammatoire et antistress).

Chez les amérindien l’échinacée est utilisée contre les morsures de serpent.

échinacée
Copyright © Eric Chabot

Indications

L’échinacée non seulement stop les bactéries mais elle peut aussi être indiqué pour guérir les maladies infectieuses seule ou associée à d’autres plantes en cas de :
-rhinite, grippe, bronchite et autres affections de l’appareil respiratoire.
-intoxication alimentaire.
-infections urinaires.
-mycoses.
-immunodépression en chimiothérapie, mais sous contrôle médicale et avec prudence.
-l‘échinacée est utile contre les infections génicologiques et la salpingite aiguë.
-elle diminue la pression du sang et les palpitations nerveuses.
-l’échinacée est bénéfique contre les problèmes cutanés.

Précaution
L’échinacée est à utiliser avec assistance médicale.

Articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *